↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Il y a 50 ans ... 1971 !


François, le 30/05/2021

Les chiffres ronds avaient justifié l’opportunité de réaliser un dossier sur l’année 1970 en 2020, pour les cinquante ans d’une riche douzaine de mois – en témoignent les nombreuses chroniques que nous avions fait paraître sur le site. Cette rondeur n’est plus présente en 2021, pourtant, un simple coup d’œil sur les sorties de 1971 incite à s’engager dans cette entreprise derechef. Après tout, la décennie des 1970’s est certainement la plus riche et variée de l’histoire du rock, et les évolutions récentes de la scène rock s’orientent vers une réappropriation de l’esthétique de l’époque. Pas convaincu ? Laissez-moi quelques lignes pour vous laisser entrevoir une partie du programme. 

 

1971. On y est, sans tergiversation possible : les 1970’s sont lancées, le rock s’est émancipé des carcans imposés à la musique populaire (ce qui ne veut pas dire que tous les abandonnent) et musicalement parlant, on peut tout se permettre. Le roi, Jimi Hendrix, est mort, vive le roi ! Hard-rock et rock progressif dominent la scène, le phénomène des festivals se développe dans toute l’Europe et aux Etats-Unis, et la musique du diable trouve des déclinaisons à travers les nations. 

 

En 1971, des destins s’accomplissent. Alice Cooper regagne Détroit et se révèle enfin avec deux albums cultes : Love It to Death et Killer. Autre pays, autre style, mais destin similaire : Yes qui, après deux albums fragiles (excusez le jeu de mots) réalise le double-exploit avec The Yes Album et Fragile. Deux exemples parmi d’autres qui montrent que l’année connaît de vraies révélations après des débuts de carrière plus anecdotiques. 

 

De plus, certains groupes mettent au monde leur chef-d’œuvre en 1971. Nantucket Sleighride de Mountain, A Space in Time de Ten Years After, In the Land of Grey and Pink de Caravan, Led Zeppelin IV de Led Zeppelin, Tarkus d’ELP, Aqualung de Jethro Tull, Sticky Fingers des Rolling Stones, In Hearing Of d’Atomic Rooster … Ce n’est pas rien, et quand nous ouvrirons les votes pour désigner le meilleur album de l’année, cela promet d’être serré. 

 

C’est également l’année de naissance discographique de groupes appelés à devenir des références dans l’histoire du groupe : ZZ Top en janvier, Thin Lizzy en avril, le doublet de Gallagher … Et ce ne sont que les plus fameux. 

 

Le hard-rock continue son essor avec de vraies réussites pour son trio de tête, Black Sabbath (Master of Reality) / Deep Purple (Fireball) / Led Zeppelin (IV), mais également avec des nouveaux venus parfois un peu négligés (Budgie, Uriah Heep dans une phase heavy-prog’) ou complètement oubliés (Fuzzy Duck, Orang-Utan). 

 

Le rock progressif, autre pilier du genre, connaît toujours une belle poussée avec des albums pour toutes les références de la scène (Yes, VdGG, Gentle Giant, King Crimson, Genesis …). Si Soft Machine abandonnent ce courant pour s’engouffrer dans le jazz à tendances free, certains jazzmen américains adoptent quelques codes du rock pour mâtiner leur musique : le jazz-rock (ou fusion) développe ce qu’avait envisagé Miles Davis sur Bitches Brew (1970). En 1971, la volonté de tester les limites est toujours bien présente empêchant toute sclérose (Comus n’est qu’un exemple parmi d’autres). 

 

Ce qui est le plus satisfaisant, c’est l’internationalisation du rock. L’Allemagne plane au son du Krautrock – sous-genre auquel nous n’avons que trop peu laissé de place dans nos colonnes – entre Can, Popol Vuh ou encore Amon Düül II. L’Italie choisit le rock progressif, encore sous forte influence britannique (The Trip) ou plus émancipée (Le Orme). Nous avions déjà abordé le cas des Pays-Bas également progressifs (Focus sort son second album, incontournable), mais c’est le Danemark qui affiche une belle scène heavy-prog’ à l’époque (Culpeper’s Orchard, Blast Furnace). Et la France, bien sûr, également progressive (Magma, Moving Gelatine Plates) ou entre deux eaux (Triangle, Martin Circus). 

 

Mais il ne faut pas confondre l’héritage de la postérité et la réalité de la scène en 1971 : on a vite oublié Stray ou Patto qui avaient un vrai succès à Londres, le folk-rock britannique du sud ou du Northumbrie (Lindisfarne) ou encore le space-rock (UFO, Hawkwind). Notre rôle est également de vous donner un aperçu de ce qu’était dans sa globalité la scène rock de cette année-là. Nous veillerons ainsi à faire des détours vers la centaine de groupes complètement oubliés, souvent éphémères, soit à raison, soit injustement. Promesse est faite de vous faire découvrir de vrais trésors. 

 

Encore une fois, nous vous proposerons tout au long de l’année une série de chroniques organisées par mois de parution dans ce dossier évolutif et collectif. Bonne lecture et bonnes découvertes. 

 

François

 

Janvier

ZZ Top - ZZ Top's First Album (US)

Mountain - Nantucket Sleighride (US)

Janis Joplin - Pearl (US) 

Kahvas Jute - Wide Open (Aus.)

 

Février

Uriah Heep - Salisbury (UK)

Sugarloaf - Spaceship Earth (US)

Yes - The Yes Album (UK)

Comus - First Utterance (UK)

Soft Machine - Fourth (UK)

Crazy Horse - Crazy Horse (US)

 

Mars

Jethro Tull - Aqualung (UK)

Alice Cooper - Love It to Death (US)

Culpeper's Orchard - Culpeper's Orchard (Dan.)

Stray - Suicide (UK)

The Trip - Caronte (It.)

 

Avril

The Doors - L.A. Woman (US)

Phantasia - Phantasia (US)

Ginhouse - Ginhouse (UK)

The Rolling Stones - Sticky Fingers (UK)

Grand Funk Railroad - Survival (US)

Thin Lizzy - Thin Lizzy (Irlande)

Orang-Utan - Orang-Utan (UK)

Caravan - In the Land of Grey and Pink (UK)

 

Mai

Rory Gallagher - Rory Gallagher (Irlande)

Pink Fairies - Never Never Land (UK)

 

Juin

Budgie - Budgie (UK)

Emerson, Lake & Palmer - Tarkus (UK)

Joni Mitchell - Blue (Canada)

Zior - Zior (UK)

Jade Warrior - Jade Warrior (UK)

 

Juillet

Black Sabbath - Master of Reality (UK)

Gentle Giant - Acquiring the Taste (UK)

 

Aout

The Who - Who's Next (UK)

Atomic Rooster - In Hearing of Atomic Rooster (UK)

Osanna - L'Uomo (Italie)

 

Septembre

Wishbone Ash - Pilgrimage (UK)

John Lennon - Imagine (UK)

Dust - Dust (US)

Le Orme - Collage (Italie)

Fuzzy Duck - Fuzzy Duck (UK)

Curved Air - Second Album (UK)

 

Octobre

Pink Floyd - Meddle (UK)

Uriah Heep - Look at Yourself (UK)

Blast Furnace - Blast Furnace (Dan.)

Lindisfarne - Fog on the Tyne (UK)

Hawkwind - In Search of Space (UK)

UFO - UFO 2 Flying (UK)

Gong - Camembert Electrique (International)

Focus - Focus II Moving Waves (Pays-Bas)

Magma - 1001 Degres Centigrades (France)

Van Der Graaf Generator - Pawn Hearts (UK)

Beggars Opera - Waters of Change (UK)

 

Novembre

Led Zeppelin - Led Zeppelin IV (UK)

Alice Cooper - Killer (US)

Yes - Fragile (UK)

Genesis - Nursery Cryme (UK)

Grand Funk Railroad - E Pluribus Funk (US)

Rory Gallagher - Deuce (Irlande)

Three Man Army - A Third of a Lifetime (UK)

Mountain - Flowers of Evil (US)

 

Décembre

Patto - Hold Your Fire (UK)

 

Mois inconnu

McLuhan - Anomaly (US)

Fields - Fields (UK)

Moving Gelatine Plates  - Moving Gelatine Plates (France)

Jasper Wrath - Jasper Wrath (US) 

Commentaires
Lulu, le 15/06/2021 à 06:05
Ce serait cool de créer une playlist de l'année 1971 sur Spotify ou autres...
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également