↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Black Sabbath


Hard / Métal (Classical Heavy)

Membres :
Ozzy Osbourne (Chant)
Tony Iommi (Guitare)
Geezer Butler (Basse)
Bill Ward (Batterie)

Sites :
Black-sabbath
Richardion/Black Sabbath
Black Sabbath peut être considéré comme le groupe fondateur du Heavy Metal, et est l'un des plus grand groupes de hard rock au monde. Cette formation anglaise a été fondée en 1968 à Birmingham par Tony Iommi et Bill Ward. Bien que non officiellement séparé, Black Sabbath a réalisé son dernier album en 1995. Pionnier du rock lourd et des thèmes occultes, le groupe se caractérise par le son de guitare particulier de Tony Iommi, qui utilise une prothèse sur deux de ses doigts à moitié sectionnés afin de pincer efficacement les cordes tout en allégeant leur tension. L'orientation vers une musique sombre et horrifique s'est faite par hasard : le groupe répétait près d'un cinéma spécialisé en films d'horreur qui ne désemplissait pas, et les musiciens se sont dit qu'il y avait forcément un créneau à prendre dans la "musique d'horreur". Le chanteur de Black Sabbath entre 1968 et 1979 ne fut autre que le truculent Ozzy Osbourne.
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également