↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

7 Weeks


All Channels Off


(14/09/2009 - F2M Planet - Stoner rock/Metal - Genre : Rock)
Produit par

1- All Channels Off / 2- Loaded (Burnt) / 3- Submarine / 4- Dust And Rust / 5- Crash / 6- Deadloss / 7- The Wait / 8- On The Run / 9- Whisper (And Did The Ground) / 10- 600 Miles
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Du power-rock survitaminé et efficace tel que les américains savent usiner."
Maxime, le 12/10/2009
( mots)

Ça n’est une découverte pour personne, la France a toujours eu un rapport compliqué avec les Etats-Unis, un lien paradoxal où s’entremêlent admiration sincère et mépris tenace. On monte toujours au créneau lorsqu’il s’agit de remarquer et saluer les plus grands artistes de ce passionnant continent, mais on se fait également fort de flinguer acerbement ceux qui, en Hexagone, se sont décidés à rendre la pareille aux ricains. On pourrait se répandre en sarcasmes en constatant que 7 Weeks (dont nous avons loué les premiers maxis dans ces colonnes) fait à Queens Of The Stone Age et Foo Fighters ce que Jacques Audiard fit au cinéma de Scorsese : rendre hommage à ses maîtres en plaçant ses pas dans les siens. Qu’un Américain se mette à rêver d’Europe, on lui tressera des lauriers. Qu’un Européen se décide à emprunter le chemin inverse, et on lui crachera au visage. Triste réalité et inégalité des échanges.

Alors oui, on pourrait esquisser un sourire narquois dès l’entame du premier album du combo limougeaud, en remarquant avec un air navré et condescendant que ce "All Channels Off" copine dangereusement avec le "Covered In Punks Blood" des dernières Desert Sessions, dans cette manière de mêler brusques ruades de guitares échevelées et voluptueuses tresses Hommiennes. C’est oublier que, sur le créneau spécifique que 7 Weeks a choisi de rejoindre depuis ses débuts (celui du rock US, viril et puissant), l’efficacité prime sur l’originalité. Ceux qui attendent des titres progressifs découpés en 3 actes peuvent aller se palucher devant le dernier Muse après tout… En mettant ainsi ses critères en adéquation avec l’objet, force est de remarquer que le quartet mène bien son propos et tient toutes ses promesses.

A la croisée du binaire le plus direct et du stoner le plus impulsif, 7 Weeks s’impose avec force arguments dans un genre qu’on ne goûte en France que du bout des lèvres. On retrouvera ainsi sur cette plaque tous les ingrédients qui ont porté à ébullition des disques comme One By One ou Songs For The Deaf, les deux grandes œuvres qui semblent avoir présidé à la naissance de ce rejeton on ne peut plus légitime. Les riffs carburent dans le rouge, le tempo ne ralentit pas une seconde, les mélodies rageuses de Julien Bernard propulsent idéalement le bolide au ras du bitume. La pédale d’accélérateur poussée à fond sur l’asphalte, les gaillards prennent un malin plaisir à rendre honneur à leurs idoles tout en les défiant sur leur terrain, faisant frémir le scalp d’un Fu Manchu le long d’un "Loaded" aux relents acres de kérosène, dansant la St-Guy avec Josh Homme le temps d’un "Dust And Rust" baigné par la lune du Rancho De La Luna, se livrant à un bœuf démoniaque avec Dave Grohl ("On The Run") ou trempant ses guitares dans l’encre noire d’un Soundgarden ("Whisper"). Alternant échauffourées intrépides ("Crash") et climats plombés ("The Wait") tout en mettant un point d’honneur à évacuer toute balade intempestive du décor, All Channels Off remplit pleinement son office : faire cracher les potards dans la lignée des pontes américains avec passion, zéro complexe, et un talent indéniable. Pour les pisse-froids, la sortie c’est au fond, à gauche.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

7 Weeks


Carnivora


Critique d'album

7 Weeks


B(l)ack Days


Critique d'album

7 Weeks


Démo


Album de la semaine
À lire également