↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Album
Yuls, le 23/05/2022 à 17:32
Merci je ne connaissais pas, TOP !
Album
Franck, le 22/05/2022 à 15:06
Avez vous entendu les versions live (on en trouve sur YouTube) car autant je ne suis pas fan de cet album (et j’adore Waters) mais si la version studio était aussi bonne que le live il serait parmi mes favoris. La partie instrumentale notamment n’a rien à voir ! (Et c’est bon !)
Album
Sevenblack, le 19/05/2022 à 22:38
Je n’ai pas la capacité de pouvoir juger cet album, simplement je viens de prendre une des plus grosses claques musicales de toute ma vie. J’ai frissonné comme jamais. Magnifique !
Album
xertias, le 17/05/2022 à 01:51
best metal album ever ceci est un fait (en thrash) mais dave les riff et marty aussi bordel
Album
afterthegoldsrush, le 15/05/2022 à 09:55
Excellent disque...qui démarre sur les chapeaux de roues avec un brelan d'hymnes rock que l'on entendait plus chez jack depuis longtemps. Disque parfait (aucun mauvais titre), où jack arrive enfin à synthétiser sa soif d'expérimentation sonore au service de chansons "blues-rock"...Disque du semestre écoulé pour moi. Le patron est de retour !
Dossier
afterthegoldsrush, le 15/05/2022 à 09:51
Remarque générale sur votre sélection à tous : l'oubli de Ty Segall, artiste majeur de la décennie écoulée. Même si sa discographie est un vrai labyrinthe, j'aurai bien vu un "manipulator" placé quelque part... Après les goûts les couleurs...Vos chroniques sont sympas à lire et on y apprend toujours qq chose. La bise...
Dossier
FrancoisAR, le 14/05/2022 à 08:41
Merci beaucoup pour ce retour !
Album
Manyukr, le 13/05/2022 à 23:58
Le top du top, l'émotion sonique, la gravité de 1984. L'anticipation en 2014, la réalité en 2022. Au niveau de The wall, Stones Roses, Mind Bomb, Fugazi et the distance Earth.
Dossier
merci_je_dis_merci, le 13/05/2022 à 18:06
Merci pour ce temps passé à nous raconter ces découvertes ! Elles sont notre grâce à vous !
Album
FrancoisAR, le 12/05/2022 à 21:39
Très heureux de lire ces lignes Daniel !
Album
Daniel, le 10/05/2022 à 20:02
Par rapport aux compétences du groupe, je trouve que la cotation est un peu sévère ici. Ce n'est pas un chef-d’œuvre mais ce n'est pas non plus un "plantage" atomique. L'opus est défendable. Il demande des ré-écoutes mais il finit par s'installer. On négocie pour 3 étoiles ? :-)
Album
Daniel, le 10/05/2022 à 19:14
C'est très clairement un album hors du commun (au sens littéral du terme). Ce sera très certainement un de mes opus de l'année 2022. C'est à la limite du "sérieux", à mi-chemin entre les Lapins Crétins et l’École de Canterbury (si chère au rédacteur de la chronique). Et puis tous les clips du groupe semblent avoir été tournés par un fils spirituel d'Ed Wood qui aurait été biberonné par Spinal Tap. A écouter (et regarder) en boucle.
Album
MaximeL, le 09/05/2022 à 14:15
Je réécoute le groupe et cet album grâce à cette chronique, et je confirme que ce disque est une vraie jolie surprise, de la part d'un groupe dont je n'attendais plus grand chose.. Merci Nicolas.
Album
Phil4, le 07/05/2022 à 18:30
Grandiose! On a pas vu 1 album comme ça depuiS black-out.surtout hôtel and cold.on dirai Metallica niveau music.le slow when you Knowles vaut Still living you.5 sur 5
Album
MaximeL, le 06/05/2022 à 07:57
Merci pour le commentaire Chrys, ça ne nous rajeunit pas mais ce sont de bons souvenirs !
Album
Chrysostome, le 04/05/2022 à 10:56
J'ai adoré cet album à sa sortie et je le trouve toujours aussi réussi ! Totalement d'accord avec la filiation qui doit beaucoup à Black Sabbath (plus qu'à Nirvana selon moi). Le riff de "Leave me out" c'est un emprunt assez évident à "Sweat Leaf"!
Album
Cedgrand, le 03/05/2022 à 21:37
Très très bon album effectivement et que pensez-vous de la jaquette et du titre de l'album ? Tout de suite j'ai pensé à Fear Of The Dark d'Iron Maiden : même fond bleu, même arbre mort noir, la lune présente aussi et Jack White qui est positionné dans le même sens qu'Eddie et ne parlons pas du titre de l'album... troublant non ?
Album
Daniel, le 01/05/2022 à 15:16
Pour la meute des petits rockers de 1972, le réflexe d'achat a été déclenché par le fait que la pochette d'origine s'ouvrait comme un banc d'écolier (représenté sur l'image de couverture) mais, qu'à l'intérieur, le vinyle était glissé dans une authentique petite culotte (blanche si mes souvenirs sont bons). Nous avons tous acheté l'album sans l'écouter. Et il est vrai qu'au-delà de la plage titulaire, les titres manquaient souvent d'inspiration créative. Cependant, pour nombre d'entre nous, cette fameuse petite culotte (qui a disparu des rééditions) a probablement représenté le premier vrai trophée de nos fantasmes (pré-)pubères. C'est uniquement pour cette raison que School's Out est devenu pour nous un album "culte" instantané, en sachant que nos motivations profondes n'étaient pas exclusivement musicales...
Album
bab, le 01/05/2022 à 01:15
comment peux t'on laisser un commentaire si bas, si petit,sur ce sublime morceau qu'est "reveille-toi"!!! comment douter de l’interprétation de Décamps? on dirait les commentaires d'un batteur !!! il n'y a donc pas de musiciens pour réagir a ces sottises...
Billet
Daniel, le 30/04/2022 à 10:43
Correctif pertinent et bienvenu. Patti ! Définitivement ! Merci !
Actualite
ArnaudDewaste, le 30/04/2022 à 01:11
Le plus emblématique des morceaux. Cultissime!
Album
helen, le 29/04/2022 à 19:55
Un des meilleurs pour moi ! Une musicalité incroyable, j'écoute non stop !
Album
helen, le 29/04/2022 à 18:54
D'entrée à l'écoute et avant de tomber sur cet article, je n'ai pas aimé, car lassant sans originalité, alors j'ai cherché pour voir si ça venait de moi et je suis tombée sur votre article qui me confirme exactement mon ressenti ! Pour moi un des meilleur est The Gateway, pure merveille musicale à la 1er écoute , d'où ma déception ..
Album
FranckAR, le 29/04/2022 à 17:34
Un album de très bonne facture, qui se montre plus accessible qu'il n'y paraît. Je trouve néanmoins que le disque manque un peu de variété. Mais on y revient avec plaisir ! A découvrir.
Actualite
Thomas, le 29/04/2022 à 16:46
Simon Phillips ?? Gavin Harrisson ?? Sput ?? Portnoy ?
Billet
disons, le 29/04/2022 à 15:00
correctif, Patti Smith, l'autre Patty est une usurpatrice
Album
afterthegoldsrush, le 29/04/2022 à 11:12
Perso, je n'adhère pas à ta chronique....mais que vient faire weezer là-dedans ?? J'adore cet album et réfute les poncifs du style red hot chili pépéres... Oui, ils ont 60 piges et ont pris un virage pop assumé il y a plus de 20ans... Ce disque a une vraie réussite : sa production...claire et aérée au sens où le disque est beaucoup moins compressé que l'ensemble de la prod actuelle et que leurs anciennes galettes. Enfin un disque où on entend 4 musiciens jouer ensemble. Flea en fait des tonnes mais frusciante a l'intelligence de jouer dans les espaces et n'en rajoute pas. Quant aux compos, chacun ses goûts, moi je les trouve solides (chacun aimera zapper 2-3 titres). Il n'est pas si fréquent que je rappuie sur play après 73 minutes d'un même disque...
Album
Ms, le 29/04/2022 à 10:36
Album super intéressant, je trouve qu'ils ont bien réussi leur virage, j'adore !!
Album
Winding, le 26/04/2022 à 23:11
magnifique album à écouter plusieurs fois, tous les musiciens sont au sommet de leur art...oui un album sublime, Marillion est sans aucun doute le meilleur groupe actuel
Album
Francois, le 24/04/2022 à 11:46
Merci Daniel pour ce retour. Je suis assez d'accord avec toi, il me semble que le rock progressif des 1970's n'est que la forme exacerbée de toute une dynamique qui a traversé l'ensemble du rock à cette époque - emprunts à d'autres styles musicaux, virtuosité, remise en cause des normes ...
Album
Daniel, le 23/04/2022 à 14:31
Les filiations et influences (Barclay James Harvest, Jethro Tull, Moody Blues, ...) sont finement documentées et observées. A regarder l'histoire, on devine dans chaque courant artistique (et ça vaut aussi pour le monde scientifique) qu'il existe, à certains moments-clés, des "idées qui flottent mystérieusement dans l'air" ; il est parfois difficile de savoir qui en est l'inventeur et qui en est le suiveur ou le recycleur. Le vieux débat entre les frères Wright et Clément Ader (ou entre Nicéphore Niépce et Daguerre)...
Concert
NicolasAR, le 22/04/2022 à 10:00
Pour avoir assisté à ce concert avec toi, Franck, je ne peux qu'abonder dans ton sens : ce concert était juste fantastique, l'un des tout meilleurs auxquels il m'a été donné d'assister. Un très grand moment de rock et d'émotion !
Album
OceanoNox, le 21/04/2022 à 20:26
1971, Adolescent, c'est la deuxième ou troisième fois que je descends les marches qui mènent à l'homme aux pilules ! Sur son Revox A77 tourne tel un mandala le morceau Lemmings ! Je m'étire dans les ténèbres…
Album
Yuls, le 19/04/2022 à 21:47
Excellent opus
Album
Mathildealbumrock, le 19/04/2022 à 12:52
Du Elbow et du the National effectivement, belle énergie
Album
DiegoAR, le 19/04/2022 à 09:42
Excellente chronique, honnête avec le disque sans cependant tirer sur l'ambulance. Il y a probablement quelques qualités au disque mais le ticket d'entrée est abusivement cher... Le stade de France sera plein en juin. Il sera probablement plein de gens espérant la présence minimum de titres de cet album dans la setlist !
Album
Daniel, le 17/04/2022 à 13:56
Ce dimanche 17 avril est probablement le jour idéal pour redécouvrir, 44 ans plus tard, cet album de notre rebelle préférée !
Album
Rockbotom62, le 17/04/2022 à 12:30
On passe sans cesse de bons morceaux très enlevés et bien joués à des "choses" un prétentieuses et sirupeuses, voir insignifiantes. Dans l'ensemble c'est écoutable mais ce n'est pas le genre de cd qui reste plusieurs jours dans le lecteur de disques ... On passe très vite à autre chose !
Album
djambool, le 16/04/2022 à 11:49
Que le journaliste interprète le retour de frusciante et Rubin comme un retour aux sources est une chose mais les Red Hot, eux, n'ont jamais dit que UL serait un retour aux sources !! Ça fait plus de 20 ans qu'ils ont pris un virage plus pop et mélodique, venir le leur reprocher en 2022 est juste risible... Même Nick Cave semble s'être rendu compte de la connerie de sa fameuse phrase, puisqu'il vient d'inviter Flea a jouer sur une chanson lors d'un de ses récent concert...
Album
Glencoe, le 15/04/2022 à 20:05
Plus j'écoute et plus je me dis qu'effectivement Maupassant n'est pas une fatalité.
Album
Jeep, le 15/04/2022 à 00:47
Salut ! Je trouve que le fait que ce groupe ai connu un si grand succès par le passé leur porte préjudice, je trouve ça dommage.. A la première écoute j’ai trouvé le chant mièvre comme pas permis les refrains horribles , musicalement du réchauffé de réchauffer de red hot.. le truc de bon ton à haïr à snober comme le souffre douleur de la classe.. Et pourtant après qd mm pas mal de réécoute les différentes pistes ont finit par me raconter leur histoire, de faiblesse la mièvrerie est devenue héroïsme..( chanteur dans un groupe est le poste le plus casse gueule selon moi) Je n’ l’écouterai pas à longueur de journée sans mettre autre chose mais prendre cet album comme il est sans intellectualiser me fait vraiment de super moments.. c’est finalement tout ce qui compte donc merci !!
Album
Daniel, le 14/04/2022 à 21:06
Des gars qui jouent sur des amplis Orange de cette puissance sont, par nature, invincibles. Et puis ce sera une des pochettes iconiques de l'année. Rock on !
Album
Daniel, le 14/04/2022 à 18:54
C'est finement observé, Pink Syd ! Ma confusion provient du fait que je pensais au M1 anglais de 14/18 (dont les chenilles sont caractéristiques) et que j'ai opéré un amalgame malvenu avec ses développements ultérieurs (M2, M3 et M4), parfois dénommés Grant ou Lee. Sans entrer dans des détails qui relèvent plus d'un club de modélisme que d'un webzine rock, la "casemate de tir" des modèles les plus "modernes" se trouvait à droite du char et non à gauche comme sur la pochette. Ceci dit, je reste plutôt pacifiste dans l'âme. :-)
Album
Virage, le 14/04/2022 à 18:49
Oui l’album est trop long… Et aucune chanson marquante après deux écoutes. Honnêtement je préférais The Getaway de loin.
Album
Pink_Syd, le 13/04/2022 à 20:14
Un char Lee / Grant ne date pas de la guerre de 14/19, ses un char américain de l'entre guerre. le char utiliser pour la cover est un mark IV si je ne me trompe, dévelloper par les britannique.
Album
jojo, le 13/04/2022 à 16:02
Radote Chienlit* Pépère :p (c'était ma blague nulle préférée au lycée) L'album a l'air "meh" sinon mais je vais lui donner une chance
Album
NoName, le 12/04/2022 à 13:37
L'album est dément, et Surrounded by Spies, Try Better Next Time et Sad White Reggae sont formidables en concert !
Billet
Daniel, le 11/04/2022 à 17:31
Cet oubli doit être un acte manqué en ce qui me concerne. Depuis que j'ai arrêté de fumer, j'oublie certains titres. Merci pour la précision. Mais je pense que ma petite réputation régionale de Pink Floydophile est ruinée, d'autant plus que c'est un titre de mon album préféré de tous les temps ! Dommage collatéral...
Billet
MaximeL, le 11/04/2022 à 09:55
Pour le chant provenant d'une personne extérieure au groupe, il y eut Roy Harper sur "Have A Cigar", mais l'émotion pardonne tout !
Album
Daniel, le 09/04/2022 à 19:33
"News of the World" marque une rupture dans la carrière de Queen. Le groupe entend se démarquer de la patte "Roy Thomas Baker" (et associés), comme il espère aussi se faire "entendre" dans le concert "punk" qui explose en Angleterre. La pochette est une réponse à la presse (ici incarnée par le tabloïd à scandales News of the World) qui a déjà plusieurs fois signifié que Freddy Mercury et sa troupe étaient morts et enterrés. L'utilisation de la couverture d'un roman d'Isaac Asimov n'est pas anodine. C'est l'auteur original, Frank Kelly Freas, qui remanie son travail d'origine pour montrer le groupe détruit par un robot géant sous les yeux affolés d'une foule humaine en fuite. L'image est forte. Pour la petite histoire, le single qui est sorti (comme d'ordinaire chez Queen) avant l'album présentait des versions différentes selon les pays. Dans ma lointaine contrée, "We Are The Champions" figurait en face A, contrairement au single sorti en France. "My Melancholy Blues" reste un de mes titres préférés de Mercury. C'est la lecture de la très belle chronique qui m'y a fait penser de nouveau...
Actualite
MathildeAR, le 09/04/2022 à 09:59
oh yeah, Interpol est indémodable à mon sens !
Album
Moss69, le 09/04/2022 à 00:35
C'est un bijou !
Album
Pink_Syd, le 08/04/2022 à 16:07
Quel album qui frappe. Mais bon dieu que sa Frappe, comme un aurevoir, s'en est toute qu'un.
Album
Dragovan, le 05/04/2022 à 20:53
Placebo est un des rares groupes qui ne m'a jamais déçu. C'est encore le cas avec cet excellent album. Happy Birthday est ma chanson préférée.
Dossier
Daniel, le 05/04/2022 à 07:49
François, peut-on être "ignorant" d'un courant musical qui existe depuis 1954 (naissance dans les studios Sun) et qui n'a jamais arrêté de se ramifier depuis lors ? S'il en faut un, autant que ce soit le plus vieux ! Je veux bien jeter la première pierre ! Nous l'avons fait dans mon pays il y a une trentaine d'années ; notre insistance a payé puisqu'une radio nationale, exclusivement consacrée au rock, a été créée (Classic 21) par le batteur d'un groupe de prog. Elle diffuse en FM et DAB sur tout le territoire et figure parmi les plus populaires du paysage audiovisuel. Rock'n'roll is here to stay :-)
Dossier
Michel, le 04/04/2022 à 23:42
Nine Skies 5.20 : la révélation artistique d'une révolution acoustique.
Dossier
Francois, le 04/04/2022 à 20:45
Daniel, j'essayais de ne pas faire de procès d'intention à la presse, même si je pense que tu as hélas raison. Mais j'imagine qu'ils péchent avant tout par ignorance. Serons-nous ceux qui leur jetterons la première pierre ?
Dossier
Daniel, le 04/04/2022 à 19:55
Je suis fan de la démarche du collectif (et de la sélection d'albums). Il y a simplement un point de détail avec lequel je ne suis pas tout à fait d'accord (à moins que ce ne soit du second degré, auquel cas vous pardonnerez mon intervention). Dans le "chapeau" de l'article, vous écrivez "cet angle-mort n'est sûrement pas lié à un mépris volontaire". Cela fait beaucoup d'années que je milite en faveur de cette musique (dans toutes ses nuances merveilleuses et sans discrimination) et je peux affirmer qu'il y a bien un "mépris" affiché par le "monde non-rock" et qu'il est malheureusement "volontaire". Mais ce n'est qu'une conviction de ma part. Merci de porter le flambeau. Keep on rockin' in a free world !
Album
Daniel, le 02/04/2022 à 20:45
Objectivement, le conflit entre Neil Young (canadien) et les sudistes (américains) de Skynyrd nous passait, en son temps, un peu au-dessus de la tête. Mais ce qui nous a choqués dans "Sweet Home Alabama", c'est le fait que les américains traitent le canadien de "vieux". Et là, nous nous sommes rendus compte que Neil, une de nos idoles, avait déjà 29 ans, soit, dans nos jeunes esprits rock, à peine un an de moins que la date ultime de péremption. Le temps passe vite pour tout le monde... Très très grand album...
Album
FrippCrimson, le 31/03/2022 à 16:19
Trés Belle Critique encore!
Album
Daniel, le 29/03/2022 à 21:43
En 1973, les petits rockers étaient prêts à affronter ce qui allait être une des plus belles années du rock progressif. Nous n'avons évidemment rien compris à cet album. Je me demande même s'il est sorti dans la distribution générale ou s'il a été réservé aux seuls disquaires spécialisés dans les fameux "imports". Quand j'écris "rien compris", ce n'est pas une formule vaine. Un nom imprononçable, un logo bricolé avec des ossements, un titre pire encore, une pochette un peu foireuse, une musique qui nous semblait déjà anachronique et une haine invétérée du Johnny Walker étiquette rouge que, pour notre part, nous découvrions avec ravissement (et quelques expériences malencontreuses). En extrême résumé, l'opus est passé tellement loin de nos préoccupations du moment qu'il ne s'est trouvé parmi nous que quelques très rares cinglés pour en vanter les mérites. Il a fallu beaucoup de temps pour nous comprenions le groupe. Jusqu'à l'adorer. Aujourd'hui, il y a Blackberry Smoke qui tourne sur les platines. Le retour de la vengeance du rock sudiste. Être libre comme un oiseau, les ami.e.s ! Lynyrd Skynyrd : à prononcer "Lynyrd Skynyrd !
Actualite
FranckyGoes74, le 29/03/2022 à 18:39
R.I.P. Mark Immense carrière, magnifique voix : le Grunge, Stoner et autres genres du Rock ont perdu une référence
Album
General_Mega, le 29/03/2022 à 00:45
À la suite d'un Prequelle qui prenait les allures d'un Arena rock aux sensibilités pop qui pouvaient déconcerter certains des puristes du groupe (moi y compris), Ghost nous revient avec un album qui tente de retrouver les riffs de guitare de ses débuts tout en se mariant avec les influences 80's. À la première écoute, j'en ai conclus qu'il s'agissait d'un bon album sans toutefois posséder l'effet « WOW » que j'aie ressenti à l'écoute d'un Opus Eponymous ou d'un Meliora. Néanmoins, au fil de mes réécoutes, on discerne certains éléments musicaux originaux (les harmonies vocales sur Spillways, les transitions ou « breaks » sur Kaisarion ou encore les vers d'oreille que sont Call me Little sunshine et Hunter's Moon. Il faut se plonger à plusieurs reprises pour en discerner les qualités. Néanmoins, l'hétérogénéité de la fanbase de Ghost n'écoute pas l'album sous le même angle (certains viennent chercher un univers lugubre et satanique, d'autres pour la qualité du jeu de guitare ou même pour assister à la fusion des genres et des influences. J'invite tous ceux qui n'ont jamais écouté cet album à s'empresser d'aller jeter un coup d'oeil, il demeure accessible au plus grand nombre.
Album
Daniel, le 27/03/2022 à 16:11
Tout d'abord, merci à Yessongs de m'avoir réservé un peu de temps pour me lire. Il y a 50 ans, Close To The Edge m'a aidé à me "construire". Mon intérêt pour l'album va au-delà la musique... En préambule, mille excuses pour la coquille "Ion - Jon". Je suis d'autant plus impardonnable qu'il y a un portrait de Jon au-dessus de mon lit et que le nom y est inscrit correctement. Une correction va être apportée dans l'article. En ce qui concerne le départ de Bruford, je dois admettre que ma démarche n'est évidemment pas celle d'un historien. Je n'ai pas la formation scientifique pour exercer cette discipline (que j'admire au demeurant). Par contre, j'ai été "contemporain" des faits quand ils se sont produits. Et, en ce temps-là, notre "presse" (c'est à dire peu de chose) a parlé d'une éviction. Le sujet a alimenté bon nombre de discussions dans nos petits groupes de rockers. Mon sentiment (en sachant que je ne détiens pas la science infuse et que je n'étais pas dans le studio avec Yes) est que Bruford a fait preuve de résilience dans sa biographie postérieure. Ses propos (et son désarroi) étaient moins aimables en 1972. Selon les sources dont je dispose, le batteur entendait bien quitter Yes en bonne entente pour rejoindre les allumés de King Crimson. Mais il était clair dans son esprit qu'il participerait à la tournée consécutive à Close To The Edge (album pour lequel il a donné, je pense, le meilleur de lui-même). Steve Howe (qui regrette ses décisions et ses paroles aujourd'hui) n'aurait pas accepté ce "partage" entre deux groupes. Alan White a été engagé en catastrophe, la légende racontant qu'il aurait disposé de trois jours pour assimiler le répertoire du groupe avant la tournée. Il me semble par conséquent clair qu'il y a eu "précipitation". La légende raconte aussi que Bruford aurait été privé de la moitié du salaire qui lui était dû pour le travail d'enregistrement. Cette moitié aurait été versée à son successeur pour la tournée. Je me permets par conséquent d'écrire aujourd'hui que Bruford a été viré. Mais il est évident que toute autre version est "soutenable" (pour utiliser un terme actuel). Et, à titre personnel, je suis heureux que les vieux musiciens se réconcilient (même tardivement) parce qu'en termes de relations humaines, les rancœurs anciennes sont les pires obstacles que je connaisse à la paix des consciences. Keep on rockin' (in a free world) !
Album
Yessongs, le 26/03/2022 à 14:04
Je ne pense pas que Bill Bruford ait été viré du groupe. D’ailleurs, il suffit de lire son livre autobiographique (traduit en français par Aymeric Leroy) pour comprendre que c’était sa volonté de quitter Yes afin d’aller vers quelque chose de nouveau lui correspondant mieux. Il suffit de lire Bill Bruford (page 60) « Durant ma brève carrière, je n’avais joué qu’avec une poignée de musiciens, et je savais que je ne trouverais pas ce que je recherchais dans ce groupe, en dépit du démarrage en trombe qu’il avait donné à ma carrière. J’avais été très heureux dans Yes, mais j’avais soif d’apprendre. Et j’étais bien décidé à changer la face du monde avec King Crimson » Concernant la musique, nous avons affaire à une oeuvre magistrale. il suffit d’écouter l’intro. de Close to the Edge avec ses sons de cascades et chants d’oiseaux, la guitare magnifique de Steve Howe, la puissance de la basse de Chris Squire et le génial solo d’orgue de Wakeman. Cette album d’une grande maitrise instrumentale est, pour moi, l’un des meilleur de toute l’histoire du rock. Dans le texte, il faut lire Jon Anderson et non Ion Anderson.
Album
Daniel, le 25/03/2022 à 19:20
Simplement pour exprimer le fait que cette chronique est vraiment remarquable. Au même titre que l'album chroniqué. Le disque est un moment suspendu, entre demi-succès et semi-échec populaire. Le quart d'heure de gloire du groupe n'aura pas compté les quinze minutes réglementaires. Mais, même si ça reste injuste, c'était "trop bien".
Album
FranckAR, le 25/03/2022 à 17:31
Très bon album effectivement ! Sans cette chronique, je pense que je ne serais jamais retourné écouter Biffy Clyro... Je vais donc poursuivre sur ma lancée avec l'opus suivant !
Billet
Daniel, le 22/03/2022 à 20:14
J'adore le commentaire ! Il est vrai que, chez nous, il y a tellement peu de sun qu'on vénère le seum ! Chacun son climat. Et merci pour l'humour !
Album
Daniel, le 22/03/2022 à 19:10
Tobias Forge (au même titre que l'autre Tobias, le Sammet de Edguy) me semble être à notre temps ce que Jeff Lyne a été aux années soixante-dix. Dès la création d'Electric Light Orchestra (un mélange étrange de rock et de musique classique jouée avec de vrais instruments), Jeff présentait des velléités totalitaires. Il a patiemment évincé chacun des musiciens fondateurs avant de devenir un groupe à lui tout seul. Ensuite, il a cherché où était l'air du temps. Parce qu'il aspirait à la gloire en solo tout en se dissimulant sous un groupe inexistant. L'homme étant d'une intelligence peu commune, il est parvenu à gérer l'essentiel de son public rock tout en étant assez putassier pour vendre au plus grand nombre. L'album "Discovery" (qui signifiait en fait "Very Disco") a cartonné dans les boîtes de nuit alors que les fans de la première heure continuaient d'acheter la marque ELO. C'est malin. Dans la foulée, tous ceux et celles qui voulaient un son commercial ont fait appel à ses services de producteur. Derrière ses lunettes noires et sa perruque, il a un moment commandé le monde. Son rêve accompli. A quel prix ?
Billet
MathildeAR, le 22/03/2022 à 14:15
Oui balance ton sun (et pas ton seum), maestro !
Album
Rebus, le 21/03/2022 à 16:43
Mon premier album du Loner. C'est une très belle entrée en matière pour découvrir l'oeuvre (parfois bien tourmentée - Cf "Tonight's the Night") du Canadien. Par la suite, j'ai une préférence plus marquée pour son album "On the Beach" qui est beaucoup moins accessible et plus tourmenté. Harvest reste cependant un sommet dans la très longue carrière de Neil Young.
Album
diane, le 21/03/2022 à 11:52
peut on parler d un savant melange de metal FM avec juste ce qu il faut de prog rock pour le cote musical une grandiloquence taillee pour le live dont Ghost a le secret .chorus entetant solos de guitare tranchants assurent une attention renouvelable toujour agreable et plus variee qu a l accoutumee . Grosse productuon pour au final un tres bon album avec mention speciale pour "twenties" mon petit chouchou avec ses relents puises du cote de YELLO
Album
Ultimate_Snake, le 21/03/2022 à 11:29
Certes, la progression de Ghost vers un style grand public peut perdre en route les ouailles qui préféraient l'ambiance des premiers opus, tout comme Metallica commençait à perdre les siennes avec leur Black Album. Toutefois, Impera reste fidèle à l'esprit de Forge qui fait référence et rend hommage avec brio à ses influences musicales de tout bord, parfois discutables voire coupables ou inavouables (il suffit d'écouter les covers de "If You Want Ghost" et d'écouter les versions originales). Pour ma part, je trouve cet album très cohérent, très bien construit, estampillé Ghost au style musical et visuel reconnaissable et diablement recommandable.
Album
Daniel, le 19/03/2022 à 19:58
A titre personnel, je suis absolument d'accord avec le fait que la musique doit s'apprécier en priorité avec le coeur. Merci de rappeler cette règle absolue ! C'est formidable de le souligner. Par contre (et c'est évidemment très subjectif), une chronique comme celle de Lulu (rédigée en 2006) reste forcément "ponctuelle" et doit être lue indépendamment du futur de l'artiste concerné.e (dont les textes sont effectivement brillants). Chacun est libre de considérer que la suite allait être "meilleure" ou "différente". Il se trouve que les majorités d'aujourd'hui sont parfois les minorités d'hier. Sinon, comment expliquer que les places dans la fosse pour les concerts à venir des Rolling Stones (révolutionnaires en 1968) soient estimées à 500 euros alors que le petit monde peine à acquérir sa nourriture quotidienne après s'être acquitté de son carburant, de son loyer et de ses taxes ? Keep on rockin' in a free world, people !
Dossier
Yessongs, le 19/03/2022 à 14:21
Dans cette liste je rajouterai : le Live "Made in Japan" de Deep Purple, "Return To Forever" de Return To Forever, "Sandrose" de Sandrose, "Waterloo Lily" de Caravan, "Irrlicht" de Klaus Schulze, "Prologue" de Renaissance, Trilogy de E.L.P, "Roxy Music" de Roxy Music, "Matching Mole" de Matching Mole et bien sur "Close To The Edge" de Yes.
Album
Olivier_AR, le 18/03/2022 à 12:35
Merci pour cette rectification, c'est corrigé.
Album
BuegesValleyRecords, le 18/03/2022 à 09:38
Rectification: l’album a été produit par Benoît Rave à BuègesV alley Recording Services et non Thibault Lamy (qui s’est occupé du mastering)
Album
MathildeAR, le 18/03/2022 à 09:07
Merci Diego ! Effectivement "Warning Signs" quel titre !!
Album
Jean-Mi, le 17/03/2022 à 21:11
Vous n'avez rien compris à sa sensibilité et vous devriez aussi vous penchez sur les textes de ces albums suivants, il faut les écouter avec le coeur pas avec la tête et se laisser imprégner de sa voix magnifique et imprégnée de sa sensibilité, "Supposed former infatuation junkie" reste pour moi son meilleur album, mais il faut l'écouter 8 à 10 fois pour avoir une bonne accroche, ensuite, c'est imparable, on adore à vie contrairement à "Jagged Little Pill" dont on se lasse un peu comme de beaucoup de titres à succès, ce qui plaît à la majorité est souvent lisse et consensuel, c'est d'ailleurs pour celà qu'il plaît à un grand nombre
Album
DiegoAR, le 16/03/2022 à 10:33
Jolie chronique pour un album que j'ai écouté avec plaisir, effectivement entre faux optimisme et mélancolie douce-amère. La référence aux Shins est bien vue ! "Warning Signs" est un des morceaux de l'année !
Album
Badlow, le 14/03/2022 à 21:47
D'accord avec la note et la critique de l album, faut le dire ok im dick était très puissant c etait couru d avance que le second le serait un peu moins..moi j y ai entendu du ks chiche et ça ma franchement dérange. Par contre la machine gun la zinc autant que le texte j ai vraiment adoré elle sort du lot. Vivement le troisième j y crois
Album
Yessongs, le 13/03/2022 à 08:55
C'est un grand cru qui selon moi entre dans les 20 meilleurs albums de l'année 72. Mais, il me semble que les titres de cette galette sont reboostés avec le "Live Dates" de 1973.
Album
Daniel, le 12/03/2022 à 19:58
Rendus fous par la richesse éclectique de cette année-là, les gamin.e.s de 1972 sont, pour la plupart, complètement passés à côté de cet album emblématique. Wishbone Ash souffrait d'un manque d'identité, d'image et de scandale. Au moment où le glam rock, les décibels et les ambivalences nous explosaient la tête, Argus (avec sa pochette moyennement inspirée qui ne permettait pas d'identifier un courant musical en particulier) n'a simplement pas retenu notre attention. En ces temps immémoriaux, la mode changeait chaque semaine. Et, pour nous, Wishbone Ash n'a jamais été à la mode (un peu trop tôt, un peu trop tard...). Jusqu'au jour où les survivants ont redécouvert (et adopté) l'album. 20, 30, 40 ou 50 ans après. Pour ne plus jamais le laisser tomber. Il est tardivement devenu un incontournable de la discothèque de tous les "anciens" et de beaucoup de "modernes". Une évidence à rebours. Mais une évidence.
Album
FrancoisAR, le 07/03/2022 à 21:27
Pas mieux mon cher @Daniel !
Album
Daniel, le 07/03/2022 à 21:17
Dans un monde libre, même le "bas de gamme" doit conserver le droit de cité. Si seulement ceux qui maîtrisent l'excellence étaient autorisés à s'exprimer (aujourd'hui comme hier), le monde artistique serait misérable et il y aurait vraiment très peu de disques ou de posters dans nos collections respectives.
Dossier
Loloperso, le 07/03/2022 à 20:22
Très bonne interview. Pointue et passionnante. Et chronique juste. De mon côté je coince un peu sur la voix mais musicalement c'est fort.
Album
MaximeLalbumrock, le 07/03/2022 à 10:28
Thank you so much PopcornUnicron for your comment about Frusciante's Curtains. It's always a big satisfaction to read comments about our reviews, and it's even better from an English-Speaker (and probably the first time for me) ! Hope you've enjoyed my other reviews about Frusciante.
Album
ProgE.T., le 06/03/2022 à 14:38
La sinistre musique entendue dans ce disque et reconnue comme de bas de gamme en son temps est encore plus nulle aujourd'hui que la pochette de Roger Dean qui l'avait sûrement faite exprès..
Album
Eric, le 06/03/2022 à 12:11
Comme disait l'autre : le bon goût est le dégoût du mauvais goût des autres.
Album
Daniel, le 05/03/2022 à 15:09
Rudy Lenners, le batteur d'origine des Scorpions, provenait de la région industrielle où nous allions au lycée. Il organisait des concerts dans une petite salle à proximité de notre école. Pour éviter les discussions avec nos parents, les prestations étaient programmés à des heures de "matinées enfantines" (dans le courant de l'après-midi). Nous avons vu les Scorpions "juvéniles" sans trop bien comprendre toutes les "subtilités" de démarche rock. A la fin du show, ils distribuaient des cartes postales dédicacées. En cherchant bien, je devrais retrouver mon exemplaire dans un tiroir. Uli Jon était forcément "notre" Jimi Hendrix... Merci encore pour le souvenir. Nous étions trop fauchés pour acheter l'album. Evidemment.
Album
Daniel, le 04/03/2022 à 18:37
A la réflexion, je suis vraiment d'accord avec Paloma dont les commentaires très pertinents de 2022 démontrent qu'une album peu se "patiner" avec le temps, au même titre qu'une chronique. La réflexion illustre aussi la difficulté de chroniquer l'instant (démarche du journaliste) ou à chroniquer le passé (démarche de l'historien). Pour juger les choses (aussi bien les albums que les chroniques), il faut garder à l'esprit qu'au départ le "rock" ne devait pas durer plus d'une ou deux saisons, au même titre que le twist, le mashed potatoes, la bamba ou le madison. Je ne suis pas hyper-fan mais j'aime bien la démarche de Lana Del Rey. Et j'aime bien qu'on la défende (avec l'excellente expression "reste fidèle à elle-même"). Même si le futur nous donnera peut-être tort. Peut-être. Et peut-être aussi que j'aurais proposé une cote trop sévère si j'avais dû rédiger une chronique à la sortie de l'album. Merci de partager tout ça !
Album
Paloma, le 04/03/2022 à 14:33
Très clairement le meilleur album de Lana Del REy selon moi ! Avec des paroles mélancoliques, badass et envoutantes elle nous offre un voyage de le monde des Daddy Issues et des relations toxiques. A écouter lors d'une rupture ou pour se libérer d'un mauvais passage de la vie. Malgré certaines de ses instru et de ses mélodies qui peuvent être semblables, Lana reste fidèle à elle m^me sans que cela devienne ennuyeux.
Album
PopcornUnicorn, le 03/03/2022 à 07:52
I don’t think anyone has ever been able to describe perfectly how I feel about this record as good as you did with your review. I’ve listened to this album over and over and over again and always coming back to it, it’s truely timeless sound and emotion.
Album
MarteauCasseur, le 02/03/2022 à 15:03
Splendide chronique !
Album
FrancoisAR, le 27/02/2022 à 14:55
@Yessongs. Cette année, sans faute.
Album
Yessongs, le 27/02/2022 à 13:31
Bonjour, A quand une chronique sur ce chef-d'oeuvre de la musique progressive ?
Album
Magnu, le 27/02/2022 à 12:02
Un classique du groupe . Les titres seront transfigurés en live comme en témoigne le Space Ritual.
Album
mathildealbumrock, le 27/02/2022 à 09:39
Merci Tranxen, contente de lire ton commentaire qui me fait très plaisir !! Une prochaine chronique arrive, leur dernier album, c'est vrai que leur identité disparait... Get Tragic cependant est très appréciable à écouter!
Actualite
Tranxen, le 26/02/2022 à 21:00
C'est cool de rappeler sa carrière solo et ses duos (je pense notamment la reprise de november rain et à son duo avec Manic Street Preachers découverts grâce aux rédacteurs d'AR). Les quelques articles vus dans les médias suite à son décès étaient vraiment pas à la hauteur du gars...
Album
Tranxen, le 26/02/2022 à 16:24
Super chronique (et jeu de mots au top !) ! Un peu comme Nicolas, j'ai du mal à accrocher à ce qu'ils ont fait après "Fire like this", mais j'ai un très bon souvenir du duo sur scène. Ta chronique donne envie d'écouter le disque en tout cas !