↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

AC/DC


Black Ice


(17/10/2008 - Columbia - Hard rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par Brendan O'Brien

1- Rock 'n' Roll Train / 2- Skies on Fire / 3- Big Jack / 4- Anything Goes / 5- War Machine / 6- Smash 'n' Grab / 7- Spoiling' for a Fight / 8- Wheels / 9- Decibel / 10- Stormy May Day / 11- She Likes Rock 'n' Roll / 12- Money Made / 13- Rock 'n' Roll Dream / 14- Rocking All the Way / 15- Black Ice
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (33 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"It's Only Rock'n Roll, But I Like It..."
Jerome, le 25/11/2008
( mots)

Le gros avantage, quand on pioche un album au hasard dans la discographie des australiens, c'est qu'avant même de lancer la galette dans le lecteur, on sait déjà comment tout ça va finir. Un peu à l'image d'un épisode de Walker Texas Ranger, on sait instinctivement que les gentils rockeurs, après quelques fausses péripéties, finiront par sortir vainqueur. Sans même avoir besoin de forcer leur talent. Car nos quatre Boyz décharnés nous ont depuis longtemps prouvés qu'en matière de hard-rock boogie, la référence incontestée, c'était eux. Et personne d'autre.

Il faut bien avouer que depuis le temps que l'électricité coule dans leurs veines anémiées, autant dire que les types connaissent toutes les ficelles du genre. Preuve en est l'imparable "Rock'n Roll Train", titre chargé d'ouvrir cette nouvelle livraison et dévoilé avant l'heure. Un groove reconnaissable entre mille, un riff efficace qui sonne comme un classique dès les premières secondes, une ligne de basse simpliste, une rythmique binaire à souhait, quelques miaulements et le tour est joué. Et le pire c'est que, non seulement ça marche, mais qu'en plus on en redemande. Et une fois l'auditeur bien capté, le groupe n'a plus qu'à dérouler le reste de l'album avec plus ou moins d'inspiration. Comme d'habitude finalement. Car si on devait être honnêtes pendant quelques mots, cela fait quand même quelques décennies qu' AC/DC a cessé d'être transcendant. Et depuis Back In Black, la recette est pratiquement toujours la même. Chaque album débute sur son hymne rock'n roll dans la plus pure tradition des frères Young et après, il faut bien combler la dizaine de pistes restantes. Ballbreaker avait son "Hard As A Rock", The Razor's Edge son "Thunderstruck", et accessoirement "Moneytalks", Stiff Upper Lips s'ouvrait sur un très bon titre éponyme, et pour Black Ice, "Rock'n Roll Train" sera sans aucun doute le nouveau maillon des setlists à venir. Mais en fouillant un peu plus en profondeur dans les sillons, le combo nous réserve quand même, et comme à chaque fois, quelques sacrés bons moments, tiraillés entre gros blues bien grassouillets et envolées de rock primaire du plus bel effet. "War Machine" et ses guitares sourdes et vicieuses à souhait, l'imparable "Big Jack" ou encore "Spoilin' For Fight" sont autant de raison d'user au maximum nos têtes de lectures et nos cervicales. Et que dire de "Stormy May Day" et de ses guitares slides racées et poussiéreuses. Quant au reste,  que des classiques du genre. De ceux qui se laissent écouter tout seul et vous collent une banane quasi-immédiate. Même si l'album aurait certainement gagné en concision sans l'anecdotique "Anything Goes" et le soporifique "Rock'n Roll Dream".

Ne rêvez donc pas. Il n'y a aucune once de surprise à chercher au fil des pistes de ce Black Ice. Avec plus de trente cinq ans de carrière au compteur, ce n'est bien évidemment pas aujourd'hui que les Boyz vont commencer à se renouveler. Mais en même temps, combien de groupes peuvent se vanter de pouvoir resservir la même soupe de disque en disque sans risquer de se faire lyncher sur la place publique ? Pire, on serait à coup sûr les premiers à descendre en flèche le moindre changement de direction, à vivre comme une trahison si AC/DC décidait d'arréter de faire ce que tout le monde espère. C'est à dire du AC/DC. Et à l'heure ou les jeunes formations poussent de plus en plus au portillon, on pourrait notamment penser aux très prometteurs Airbourne, les papys du rock prouvent qu'ils sont bel et bien toujours dans le coup. Et tant que notre petit diablotin préféré sera encore capable d'enfiler son costume d'écolier tout seul, il n'y aucun souci à se faire sur la suite des opérations.

Si vous aimez Black Ice, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

AC/DC


Rock or Bust


Critique d'album

AC/DC


Stiff Upper Lip


Critique d'album

AC/DC


Back in Black


Album de la semaine
À lire également