↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Uncommonmenfrommars


Functional Dysfunctionality


(12/10/2009 - Kicking Records - punk californien - Genre : Ska / Punk)
Produit par

1- It's All For The Greater Good / 2- Vampire Girl / 3- Quicksand / 4- Bad Ideas / 5- Pink Bullets / 6- Get Back On Your Horse / 7- Let It Flow / 8- Positive Nihilist / 9- Face To The Ground / 10- My Life Season 3 Episode 1 / 11- Key's In The Mail / 12- My White Russian
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Pour fêter ses dix ans, Uncommonmenfrommars revient avec un quatrième album."
Jerome, le 12/12/2009
( mots)

Dix ans déjà. Dix ans que Ed, Trint, Daff et Jim continuent de rafraîchir le skate punk à la sauce française. Dix ans de tournées, de rencontres et de dégraissage de mammouths. Sans une seule ride. Suffit pour cela d'avoir croisé le groupe sur les planches ces derniers temps pour se rendre compte que le foyer brûle toujours, et que l'envie reste intacte. Et pour fêter comme il se doit ces dix ans d'activisme, quoi de mieux que de revenir avec un quatrième album dans l'escarcelle. Mais tant qu'à y être, autant faire les choses comme il faut.

Car il faut bien l'avouer, on aurait presque eu peur de les perdre quelque part en route, nos petits hommes de Mars. Leur dernière déclaration (Longer Than An Ep Shorter Than An Album), même si distribuée gratuitement par le biais d'un magazine estampillé punk, avait quand même réussi à faire naître les pires craintes sur l'évolution du groupe, les voyant s'enfoncer dans les méandres d'un pop punk salace et mollasson. Mais soit disant que ce Functional Dysfunctionality devrait remettre tout le monde sur le droit chemin. Alors autant juger sur pièce.

Et il faut bien avouer que "It's All For The Greater Good", chargé d'ouvrir les hostilités, ne laisse pas de marbre et attaque bille en tête. Atmosphère sombre et pesante, rythmiques en flux tendus déboulant en trombe toutes cordes dehors, l'électrochoc flirterait presque avec la face hardcore du combo. Pour un peu, on pourrait croire que les Uncommonmenfrommars se sont décidés à montrer les crocs. Sauf que les faits sont tout autres. En guise de paquet cadeau, le groupe nous a plutôt concocté un condensé de son savoir faire. Un résumé de ces dix années durant lesquelles les Uncommonmenfrommars seront passés du statut de petits nouveaux, à celui de fer de lance de cette scène hexagonale. Résultat : on en prend forcément plein les oreilles. Que ce soit avec des titres à la sauce californienne, ambiance légère et mélodies imparables vous collant une banane immédiate ("Bad Ideas", "Vampire Girl", "My Life Season 3 Episode 1"), des escouades sonores taillées directement dans l'électricité des amplis ("Pink Bullets", "Positive Nihilist"), des morceaux de bravoure aux accents rock plus traditionnels ("Get Back On Your Horse", "My White Russian") et même quelques embardées vers un côté légèrement plus pop ("Let It Flow"), le groupe ratisse de tout les côtés pour accoucher de ce qui apparaît rapidement comme leur album le plus abouti à ce jour. Ajoutez à cela une production aux petits oignons pour soutenir l'ensemble et quelques arrangements mêlant cordes et claviers, et il n'en faut pas beaucoup plus pour faire de ce Functional Dysfunctionality l'assise parfaite pour lancer le groupe durant disons... les dix prochaines années.

Si vous aimez Functional Dysfunctionality, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également