↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Dozer


Through The Eyes Of Heathens


(15/12/2005 - Small Stone Recordings - Stoner Rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Drawing Dead / 2- Born A Legend / 3- From Fire Fell / 4- Until Man Exists No More / 5- Days Of Future Past / 6- Omega Glory / 7- Blood Undone / 8- The Roof, The River, The Revolver / 9- Man Of Fire / 10- Big Sky Theory
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (12 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Le dernier opus des leaders du stoner scandinave. Chef d'oeuvre ?"
Maxime, le 29/01/2006
( mots)

Depuis dix ans maintenant Dozer forme l’une des figures les plus connues et respectées du stoner rock scandinave, chose pas si évidente au départ quand on sait que cette scène est pléthorique. Rodé à la pratique du split album, très courante dans le milieu (deux groupes se partagent la moitié d’un EP afin de minimiser les coûts de production et ainsi promouvoir deux artistes pour le prix d’un), Dozer se mesure tout d’abord à des formations locales (Demon Cleaner) avant de venir se frotter aux coyotes d’Unida (second et mythique groupe de John Garcia, ex-chanteur de Kyuss) pour un disque resté depuis dans les annales. Suivirent trois albums de qualité inégale mais toujours convaincants, parus sur divers labels courageux et obstinés.

Après moult retards, voici enfin que ce quatrième album, abrité par nos potes de Small Stone, parvient dans nos latitudes. Et Through the eyes of Heathens est tel que le concert de début décembre nous le laissait présager : brutal. C’est à coup sûr l’album le plus incisif du quatuor suédois. Le son, à la fois puissant et austère se passe de tout artifice racoleur et reste à l’image du lieu qui a servi de studio d'enregistrement : une ex-forteresse de l’armée soviétique dans la baie d’Helsinki. Les guitares, mises très en avant, forment un jardin jonché de charbons ardents sur lesquels s’ébrouent une batterie débridée et un chant qui s’évertue davantage à distordre les cordes vocales qu’à les baigner dans le miel. Sans aller non plus vers le bourrinage systématique, ce disque n’appelle qu’un mode d’écoute : assez fort pour que les oreilles se mettent à saigner, les bras moulinant l’air dans d’interminables solos imaginaires.

Cela occasionne des jolis moments : "Born A Legend" avec son rythme martial soigneusement pimenté par des riffs incisifs ou encore ce "Omega Glory" qui semble inventé pour accompagner des compétitions de headbanging. Malheureusement, l’ensemble pêche par une collection trop importante de titres moyens. Dozer convainc beaucoup moins lorsqu’il ralentit la cadence et plombe l’ambiance dans des titres rapidement étiquetés doom tels que "Until Man Exists No More" (dans lequel un sosie de Jaz Coleman se prend pour le chanteur de Killing Joke) ou "Days Of Future Past". "From Fire Fell" ou "Blood Undone" ont beau pédaler comme des coureurs cyclistes dopés au sperme de cheval pour tenter de rattraper le coup, l’énergie déployée peine à dissiper un sentiment de plus en plus persistant de répétition et de lassitude. Même si le son lourd de la formation est fidèlement retranscrit (Ah, cette basse !), l’épique et concluant "Big Sky Theory" final nous laisse avec une impression mitigée.

Ni mauvais ni incontournable, Through The Eyes Of Heathens, est un bon disque de stoner, avec son lot réglementaire de riffs épais et répétitifs (même s’ils sont ici assez simplistes). Point barre. Autant dire qu’on attendait plus de la part de Dozer mais peut-être a-t-on tort, car cet album livre en creux une vision assez juste de la scène scandinave : douée et appliquée (les bonnes galettes et les formations prometteuses pullulent) mais à la recherche d'une véritable personnalité.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Dozer


Beyond Colossal


Album de la semaine
À lire également