↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Deportivo


Deportivo


(22/10/2007 - Le village vrt - rock français - Genre : Rock)
Produit par

1- Exorde baratté / 2- Ne le disà personne et personne ne le saura / 3- Clasico (share yur love) / 4- Les bières aujourd'hui s'ouvrent manuellement / 5- I might belate / 6- En ouvrant la porte / 7- La brise / 8- Blue lights / 9- La colline / 10- Suicde Sunday (part II)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (25 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Deportivo revient en trombe avec son second album!"
Florent, le 22/10/2007
( mots)

Deportivo est de retour. Bonne nouvelle pour le rock français qui, après le retour d’ Eiffel , de Luke et d’autres poids lourds, voit le trio francilien apporter une nouvelle galette en cette fin 2007. Après un premier album Parmi eux vraiment réussi, frais et très plaisant et des prestations live détonantes (notamment en festivals), on attendait avec hâte l’arrivée de ce second opus éponyme.

Pas de surprise ici, l’album est dans la lignée directe du premier album ; on retrouve les intonations, le chant, cette voix et ces cris si particuliers qui font l’une des marques de fabrique du groupe. Rien de bien transcendant donc, mais rien de décevant non plus. Deportivo joue tout simplement à son niveau et reste un power-trio énergique et talentueux.

Toujours la même recette donc, tantôt en anglais tantôt en français, avec un alliage de morceaux puissants et de morceaux pop adoucis, ne dépassant que rarement les 3 minutes. Le premier morceau "Exorde baratté", de par sa rythmique et sa guitare, est dans la pure veine de Parmi eux, les sifflements en plus. "En ouvrant la porte" et "La brise" mettent en avant le meilleur du groupe, tout en variations et en nervosité.

Que retenir d’autre de l’album ? Deportivo a trouvé un potentiel premier single en reprenant avec succès un morceau de Miossec, le bien nommé "Les bières s’ouvrent aujourd’hui manuellement", avec l’apport d’un violon rappelant inévitablement Louise Attaque . On retient aussi le morceau "La colline" pour son refrain entraînant qui risque de faire son petit effet en concert. Deportivo sait aussi y faire avec des morceaux plus calmes mais pas manqués pour autant ("Ne le dis à personne…", "I might be late" et sa trompette). La longue ballade acoustique finale, truffée d’apports sonores clôt de belle façon l’album, après une pause estivale et nocturne que l’on a déjà entendue chez Mickey 3D il y a peu.

Le charme musical du groupe est peut-être légèrement plus fort lorsque celui-ci produit des morceaux en anglais, mais le coté francophone reste primordial pour le public, et aussi pour le groupe, adepte de nombreux artistes français (Brassens, Noir Désir , Miossec et bien d’autres).

Le rock direct de Deportivo fait donc encore son effet. Le groupe creuse le même sillon, dans un format très proche du premier album (la découverte en moins), mais réussit tout de même une bonne production qui ravira très certainement les fans.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Deportivo


Domino


Critique d'album

Deportivo


Parmi eux


Album de la semaine
À lire également