↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Black Rainbows


Carmina Diabolo


(04/06/2010 - Longfellow Deeds - Stoner Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Himalaya / 2- Babylon / 3- Under The Sun / 4- What's In Your Head / 5- Bulls & Bones / 6- Carmen Diabolo / 7- In The City / 8- Return To Volturn / 9- The Witch / 10- Space Kingdom
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Le power trio italien confirme avec talent son potentiel sur la scène stoner."
Maxime, le 27/08/2010
( mots)

Trois ans après un premier album (Twilight In The Desert) qui avait su se faire remarquer par les amateurs de rock en mode heavy psych, Black Rainbows poursuit sa route aujourd’hui avec un second effort en forme de confirmation. Gabriele Fiori (chant, guitare), tête de proue de la formation, nous l’avait déclaré sans ambages en interview : le combo italien n’a d’autre but que de rendre hommage aux genres qui l’ont poussé sur les planches, ici stoner ardent, space rock volumineux et hard rock fier de ses racines seventies. Pas de révolution à l’horizon, donc, mais un joli panachage brassé avec l’abnégation et le talent de l’artisan doué. L’intention première demeure, et la machine gagne encore en efficacité et en puissance sur ce Carmina Diabolo rouge sang. Si l’imaginaire des transalpins est toujours autant braqué sur cet espace mythique qu’est le désert ("Under The Sun"), c’est davantage sur son aridité implacable que sur son potentiel hallucinatoire qu’ils ont choisi de se reposer. La basse de Marco De Masi est aussi rocailleuse qu’un canyon asséché, la batterie de Daniele Conti cogne comme un coup de cagnard fatal sur la nuque d’un Hollandais en vacances sur la Côte d’Azur, la guitare de Gabriele Fiori fouette le visage comme une bourrasque de sable brûlant.

En bon power trio évoluant sous les figures tutélaires du mouvement, Black Rainbows affectionne toujours autant les changements de rythme, les accélérations, les moments de respiration comme les grandes rasades de riffs ayant passé la surmultipliée. Le psychédélisme demeure en toile de fond, mais il ne sera atteint qu’au prix de lourdes cavalcades en terres arides, à l’image de ce "Return To Volturn", décollage spatial grisant propulsé par un moteur au kérosène. Le groupe continue de payer son tribu au souverain Kyuss : "Himalaya" et "What’s In Your Head" s’ébrouent dans la poussière au milieu de lignes psychés typiques du Josh Homme de la grande époque, tandis que le boogie mastodonte d’"In The City" se mue à mi-parcours en un tempo reptilien sur gauffrades de riffs éléphantesques, pas très loin de l’esprit d’un "Fasto Forgotso". Mais Black Rainbows est un groupe qui aime varier les plaisirs et accélérer le propos quand il faut. A l’instar de ses compatriotes d’OJM, il tourne souvent autour d’un alliage inédit entre l’ardeur décapante d’un MC5 et la lourdeur implacable d’un bon vieux Black Sabbath ("Bulls & Bones", "The Witch"), quand ce n’est pas un Fu Manchu gratté à l’os et farté sans vaseline qui se voit convoqué à grands renforts de ronflements de Marshall ("Babylon").

Affinant les qualités de son prédécesseur tout en s’inscrivant parfaitement dans sa continuité, Carmina Diabolo s’achève sur "Space Kingdom" par 7 minutes 37 de stoner jubilatoire dérivant entre courroux de colosse et transe stéréoscopique, véritable démonstration de force et de maîtrise. Destiné avant tout aux véritables amateurs de heavy rock qui aiment que leur pitance leur soit servie avec le plus de soin et de fidélité possible, le disque est proposé dans une superbe édition en double vinyle rouge translucide du plus bel effet. Sur le fond comme sur la forme, Black Rainbows n’a pas fini de marquer des points.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Black Rainbows


Stellar Prophecy


Critique d'album

Black Rainbows


Hawkdope


Album de la semaine
À lire également