↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Recoversion #46. Smalltown Boy : Relecture Pop acoustique


Maxime L, le 04/07/2020
Souvenez-vous l'épisode 19 de Recoversion la fausse bonne idée de reprise de Smalltown Boy par les Paradise Lost.
Mais cette fois, il s'agit bel et bien d'une vraie bonne reprise, toute en douceur, par une de mes voix féminines préférées.
La suite dans l'épisode ou juste en dessous.
 
Pour échanger avec moi :
Par mail : recoversionpodcast@gmail.com
Sur twitter : @Recoversion
Sur Instagram : @recoversionpodcast
 
Dans l’épisode :
"Smalltown Boy" par Bronski Beat
"Smalltown Boy" par Dido
 
Également diffusés en extraits :
"Smalltown Boy" par Paradise Lost
"Why ?" par Bronski Beat
"Hurricanes" par Dido
"Worthless" par Dido
"Stan" par Eminem
"All you want" par Dido
"Isobel" par Dido
 
Pour aller plus loin :
"The Age of Consent" des Bronski Beat
"No Angel" de Dido
"Life for Rent" de Dido
 
Écouter l’épisode sur :
En savoir plus sur Dido

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également