↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Vintage Caravan


Monuments


(16/04/2021 - Napalm Records - Stoner / Psyché / 70's - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Whispers / 2- Crystallized / 3- Can't Get You Off My Mind / 4- Dark Times / 5- This One's For You / 6- Forgotten / 7- Sharp Teeth / 8- Hell / 9- Torn In Two / 10- Said & Done / 11- Clarity
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Nouvelle livraison pour la caravane islandaise : un rock bouillonnant aux sonorités rétro"
Franck, le 31/05/2021
( mots)

Alors que nous faisons face à un printemps inhabituellement frais, les terres nordiques poursuivent sans crier gare leur ascension au sein de la planète rock. Doit-on y voir une corrélation ? Avec la Norvège qui se pose comme un ambassadeur de choix de la scène progressive, la Suède qui n’en finit plus de nous impressionner, et le Danemark qui s’illustre ce mois-ci avec Vola et Iceage, on en troquerait volontiers quelques degrés supplémentaires ! N’oublions pas l’Islande. Car oui, le petit pays isolé au milieu de l’océan Atlantique alimente également ce vent de fraicheur (même si parfois un peu réchauffé). Après vous avoir parlé de formations islandaises comme Kaleo et Agent Fresco, voilà que The Vintage Caravan débarque avec une nouvelle cargaison chargée en sonorités rétro.


Aux manettes de cette caravane bariolée, un trio qui a de l’énergie à revendre ! Le groupe n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’il s’agit ici de leur cinquième réalisation. En un peu plus de dix ans d’activité le trio nordique a rapidement vu sa réputation grandir, notamment grâce à des prestations scéniques particulièrement remarquées, leur permettant - entre autres - de venir se déchainer sur les planches du Hellfest en 2017. 


Après un excellent Gateways en 2018, The Vintage Caravan remet le couvert cette année avec Monuments. Un album qui porte bien son nom, tant nous pouvons y retrouver des bribes du passé et quelques éléments empruntés aux vestiges d’une période dorée pour le rock. En découle une musique brute et directe, teintée de hard rock à la Led Zeppelin, de touches heavy à la Black Sabbath et d’un soupçon de rock progressif avec quelques influences notables du côté de Rush


Toujours aussi virevoltant, le groupe parvient à trouver un bel équilibre en apportant un peu plus de variété à ses compositions. Que ce soit avec des riffs puissants aux rythmiques effrénées ("Whispers") ou avec des passages plus intimistes (à l’image de l’épuré et quasi acoustique "This One’s For You"), le groupe se montre pertinent et suscite une adhésion rapide de l’auditeur. Une approche classique mais diablement efficace ! 


Le groupe aurait pu se contenter de surfer sur une vague de revival 70’s plutôt tendance, mais il n’en est rien. Les trois islandais apportent toute leur fougue et leur énergie à des compositions dotés de riffs enflammés, libérant au passage un groove insoupçonné qui leur sied à merveille. On se prendra même à découvrir un côté parfois crooner chez le chanteur Óskar Logi Ágústsson, dont la voix se rapproche par moment de la tonalité d’un Alex Turner sur les derniers albums des Arctic Monkeys


La caravane a nettement étoffé son catalogue depuis ses débuts, cet album se posant comme une fusion de tous les styles abordés jusqu’à présent par le groupe. Des structures progressives de "Forgotten" jusqu’au blues rock incisif de "Torn in Two", en passant par le groove irrésistible de "Sharp Teeth", Monuments nous déroule tout l’attirail des Islandais. Le groupe se permet même de finir sur une note de délicatesse avec l’élégant "Clarity" déployant ses chœurs gracieux et fédérateurs tout au long d’une belle montée en intensité.


Avec Monuments, les trois Islandais survoltés poursuivent leur progression et confirment tout le bien que l’on pensait d’eux. Chargé d’influences rétro, mais présentant tout de même son lot de surprises, cet album nous propose un rock bouillonnant à mi-chemin entre stoner et blues rock qui risque de faire sensation lors de la reprise des concerts. Tout compte fait, on se réjouit de cette vague de froid, les pays nordiques n’ayant pas fini de nous surprendre.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !