↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Steven Wilson : l'homme qui se cache derrière Porcupine Tree


"Il lui aura fallu le temps, mais cette fois-ci, ça y est. Steven Wilson, l'homme qui s'efface derrière ses groupes-pseudonymes, l'homme qui se dissimule derrière Porcupine Tree mais également No-Man, Blackfield, IEM ou Bass Communion, l'homme au faciès éternellement juvénile dont les lunettes rondes cachent l'un des plus talentueux musiciens de la scène rock, s'est décidé à franchir le pas et à assumer pleinement son patronyme. C'est en effet sous son nom civil que sort en ce mois de mars l'album Insurgentes , premier disque réalisé en solo par Wilson. L'occasion où jamais de faire le point sur le parcours atypique mais étonnamment riche de l'un des derniers grands génies rock de ce siècle. Parler de Steven Wilson, c'est bien. L'écouter, c'est encore mieux. En plus de son album solo, nous vous invitons à vous plonger dès à présent dans le vaste univers sonore de ce musicien en vous détaillant cinq de ses anciens albums : - l'excellent rock exalté des deux albums de Blackfield ( I et II ) - le grand écart de Porcupine Tree entre progressif et pop ( Signify ) - le free jazz lumineux de No-man ( Returning Jesus ) - et l'ivresse des sens offerte par l'ambient voluptueux de Bass Communion ( II ). A partir de là, peut-être irez-vous, vous aussi, vous perdre dans les méandres de ses autres albums, dont un grand nombre a déjà été apprécié par albumrock avant ce dossier. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Dossier réalisé par Nicolas et Jérôme "
Nicolas, le 10/03/2009
Il lui aura fallu le temps, mais cette fois-ci, ça y est. Steven Wilson, l'homme qui s'efface derrière ses groupes-pseudonymes, l'homme qui se dissimule derrière Porcupine Tree mais également No-Man, Blackfield, IEM ou Bass Communion, l'homme au faciès éternellement juvénile dont les lunettes rondes cachent l'un des plus talentueux musiciens de la scène rock, s'est décidé à franchir le pas et à assumer pleinement son patronyme. C'est en effet sous son nom civil que sort en ce mois de mars l'album Insurgentes , premier disque réalisé en solo par Wilson. L'occasion où jamais de faire le point sur le parcours atypique mais étonnamment riche de l'un des derniers grands génies rock de ce siècle. Parler de Steven Wilson, c'est bien. L'écouter, c'est encore mieux. En plus de son album solo, nous vous invitons à vous plonger dès à présent dans le vaste univers sonore de ce musicien en vous détaillant cinq de ses anciens albums : - l'excellent rock exalté des deux albums de Blackfield ( I et II ) - le grand écart de Porcupine Tree entre progressif et pop ( Signify ) - le free jazz lumineux de No-man ( Returning Jesus ) - et l'ivresse des sens offerte par l'ambient voluptueux de Bass Communion ( II ). A partir de là, peut-être irez-vous, vous aussi, vous perdre dans les méandres de ses autres albums, dont un grand nombre a déjà été apprécié par albumrock avant ce dossier. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Dossier réalisé par Nicolas et Jérôme
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct