↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Offspring


Rise And Fall, Rage And Grace


(16/06/2008 - Columbia - Punk-Rock Californien - Genre : Ska / Punk)
Produit par

1- Half-Trusim / 2- Trust In You / 3- You'Re Gonna Go Far, Kid / 4- Hammerhead / 5- A Lot Like Me / 6- Takes Me Nowhere / 7- Kristy, Are You Doing Okay ? / 8- Nothingtown / 9- Stuff Is Messed Up / 10- Fix You / 11- Let'S Hear It For Rock Bottom / 12- Rise And Fall
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (32 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Ressortez vos baggys et vos planches, les papys du punk-FM sont de retour !"
Jerome, le 22/07/2008
( mots)

Entre nous, après un dernier album tout juste moyen (Splinter), un disque compilant les meilleurs singles du groupe et cinq années de silence radio, que pouvait-on encore attendre de nos punks quadragénaires originaires d'Orange County ? De ce groupe ayant bercé l'adolescence d'une, voire deux, générations entières, de ces vétérans du skate-punk à la sauce californienne ? Ne devait-il rester qu'une petite larme au coin des yeux en repensant à l'époque où les cassettes piratées de Smash s'échangeaient sous les manteaux des cours de récré ? Pour avoir un début de réponse, il fallait déjà se déplacer jusqu'aux Eurockéennes de Belfort où nos punks à roulettes assuraient une des têtes d'affiches, histoire d'assister à leur seule date hexagonale. Il fallait voir débouler Noodles et Dexter sur scène, enchaîner les titres les uns derrières les autres, impeccables dans l'exécution, devant une foule conquise et rajeunissant à vue d’œil. Il fallait se surprendre à jouer des épaules et à balancer la tête en beuglant des paroles que l'on pensait depuis longtemps oubliées. A partir de là, plus aucun doute n'était possible : l'énergie brûlait encore. Et il fallait à tout prix se jeter sur ce Rise And Fall, Rage And Grace. Surtout quand on sait que derrière les manettes se cache la personne de Bob Rock.

Le premier single à débouler sur les ondes, "Hammerhead", se chargeait déjà de rappeler la marque de fabrique du groupe. Mordant à souhait, il replongeait tout son petit monde quatorze ans plus tôt, à l'époque où les radios n'étaient pas encore frivoles au point d'éviter de faire craquer leurs haut-parleurs. Refrains teigneux à souhait, changement de rythme parfaitement calibré, production version mammouth, tout était là pour estomaquer le quidam égaré. Et si nos quatre teignes de The Offspring nous réservaient une galette entière de titres de ce calibre, l'été risquait d'être encore plus caniculaire que prévu.

Mais plutôt que de se contenter de refaire un Smash version 2, le groupe réussi à piocher dans ce qu'il a su faire de mieux en plus de vingt et un ans de bons et loyaux services pour proposer ce qui a tout l'air d'être l'album de la maturité. Alternant entre morceaux explosifs et sans fioritures qui ont bâti leur réputation, tel un "Trust In You" déboulant à cent à l'heure, et des titres nettement plus catchy qui n'aurait pas dépareillé sur un Americana ("Nothingtown", "Takes Me Nowhere"), nos Californiens réussissent même l'exploit de nous surprendre. Pour ceux qui pensaient que la formule d'Offspring était depuis longtemps éculée, Rise And Fall, Rage And Grace risque fort de décrasser les esgourdes des plus réticents à grands coups de "Dance fucker, dance !". Une basse qui marque le tempo sur une batterie un poil disco, le combo risque encore de faire hurler les puristes en nous faisant le coup du morceau sautillant par excellence. Et comment ne pas se délecter de cette incursion dans un rock plus traditionnel avec "Stuff Is Messed Up" et sa critique du monde médiatique ?

Car même si quelques titres plombent un peu l'ambiance, notamment "Kristy, Are You Doing O.K.?" et son côté Green Day de seconde zone et le larmoyant "Fix You", ce Rise And Fall, Rage And Grace a tout pour donner un second souffle à l'aventure du plus attachant des groupes de punk-FM. Et que les fans se rassurent, le pompage flagrant d'"American Idiot" sur "Rise And Fall" semble être un fait exprès. Une sorte de clin d’œil à Billie Joe Armstrong et les siens. En tout cas, avec un album comme ça, on est au moins repartis pour dix ans !

Si vous aimez Rise And Fall, Rage And Grace, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Offspring


Days Go By


Critique d'album

The Offspring


Splinter


Critique d'album

The Offspring


Conspiracy Of One


Album de la semaine
À lire également