↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Horrors


Luminous


(05/05/2014 - XL Recordings - Punk / New Wave / Gothique - Genre : Rock)
Produit par

1- Chasing Shadows / 2- First Day Of Spring / 3- So Now You Know / 4- In and Out of Sight / 5- Jealous Sun / 6- Falling Star / 7- I See You / 8- Change Your Mind / 9- Mine and Yours / 10- Sleepwalk
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Bubble gum onirique "
Mathilde, le 02/06/2014
( mots)

Difficile à tracer, les rachitiques silhouettes de The Horrors sont passées d'une pop gothi-cisée (Strange House en 2007) et d'un accoutrement presque risible à un style plus frais et casual depuis Skying en 2011. Si on parle de leur look ici c’est que ce dernier a suivi une évolution parallèle à leur musique. Pour sûr. Leur style auparavant renfermé et dark s’est au fil des albums atténué et on l’avait nettement constaté sur leur précédent opus. Un état d’esprit un peu délayé certes, mais pas radicalement modifié non plus. Toujours aussi maigres et arborant ses fidèles pantalons skinny noirs, le groupe a simplement gagné en légèreté et a pris des couleurs. Pas celles balancées par les Stones Roses façon Pollock, plutôt des teintes moins tranchées, plus douces et lumineuses. Ça tombe bien parce que c’est le nom de l’album.


The Horrors sont de ces groupes qui mutent/muent. C’est toujours la même histoire avec les formations prometteuses, on les observe fébrilement en se demandant vers où va pencher cette évolution : côté musique de comité averti, côté musique de stade ? Tendance mélodie ennuyeuse ou au contraire renouvelée ? La gestation de Luminous aura pris plus d’une année, signe que les bonhommes ont été prudents et analytiques. L’album s’ouvre de façon graduelle et planante avec "Chasing Shadows", et on se dit d’emblée qu’il les ont effectivement chassées, ces parts d’ombres, pour n’en garder que la composante pure et atmosphérique. Façon festoche tranquille ou road trip cinématographique. Exit les petits corbacs.


Préoccupé mais spirituel ("Ready to forget the loss, never let the good things go…" sur "So Now You Know"), cet album va davantage chercher en direction de My Bloody Valentine et des Happy Monday que de celle des Bunnymen. C’est dansant, surtout shoegazing ("I See You", renforcé par les paroles toutes en boucles et échos "I see you/ and all the things you might do") en tendant toujours un peu plus vers le psyché. De la rave pop bleu pastel façon bubble gum onirique, quoi. La voix de Faris Badwan est mise en valeur tout du long, et ça aussi c’est nouveau. Cette exploration interne, cette douce progression les met à leur avantage. Armés plus que jamais de leur synthé ("In And Out Of Sight"), et ressortant sur quelques titres des guitares plus vénéneuses ("Falling Star"), les anglais livrent un album estival décomplexé.


Finalement pas exceptionnel, mais délectable, Luminous est consciencieux, lucide et loin de l’errance kitscho-romantique des débuts. The Horrors ont perdu pour de bon leur côté weirdo, pour un bel élan assumé vers des contrées plus claires et nettes.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Horrors


V


Critique d'album

The Horrors


Skying


Critique d'album

The Horrors


Primary Colours


Album de la semaine
À lire également