↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Hey Hey My My


Too Much Space


(22/01/2007 - Discograph - Pop-Folk - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Too Much Space / 2- Belle & Julian / 3- Interlude (Tell Us) / 4- Celia / 5- Inside Oy Yours
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (12 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Après une première démo révélatrice, Hey Hey My My revient avec un nouvel EP..."
Jerome, le 09/02/2007
( mots)

Rappelez-vous... Fraîchement débarqué il y a de ça un peu plus d'un an, Hey Hey My My avait fait sensation dans le petit monde de la pop fragile et épurée en laissant échapper une première démo auto-produite. Au vu des qualités étalées, l'ensemble fût vite réédité sous la houlette de Sober & Gentle, label en partie érigé pour l'occasion. Prenant le temps de voir évoluer les choses, nos deux frères de prénom nous reviennent aujourd’hui avec, dans leur escarcelle, un nouvel EP…

"Too Much Space", titre signant l’ouverture, fait largement figure de futur single potentiel depuis le début de l'aventure. Déjà présent dans l'épisode discographique précédent et repris par Les Inrocks dans leur compil' CQFD 2006, ce titre entêtant et intimiste aura réussi à dépasser le stade de simple chanson pour propulser le duo un peu plus en avant. Plus inspiré par la pop d'outre-manche que par le compositeur de Harvest, l'influence non dissimulée des Beatles ou de Paul Mc Cartney vient hanter certains titres comme "Belle & Julian", possédant ce qu'il faut dans les voix et dans l'approche pour tagguer ce sourire satisfait sur la bobine de l'auditeur.

Malgré une rythmique country entraînante, le bien nommé "Interlude" d'environ 30 secondes n’apportera pas beaucoup d’eau au moulin bordelais, nettement trop court pour révéler un réel intérêt dans ce type de production. Mais "Celia" laissera entrevoir un côté légèrement plus sombre et insouciant, détaché comme les sifflotements qui le jalonnent. Cette voix haut perchée faisant irrémédiablement penser à celle du père Young. Et l'exercice de style se terminera tranquillement avec "Inside Of Yours", chansonnette animée par une petite six-cordes joyeuse et bondissante, galopante tout au long de cette comptine aguicheuse.

Le fan de la première heure sera sûrement déçu devant cette initiative, flairant sans aucun doute l’évènement promotionnel pré-premier album (prévu pour avril 2007) ne lui laissant, au final, que trois titres à se mettre sous la dent. Mais à l'heure où les courants musicaux se complaisent à mélanger les styles et les modes, arborant toujours plus d'artifices, de gadgets et finissant par noyer l'essentiel dans un amas d'effets devenant vite indigestes, qu'il est bon de croiser de temps en temps cette petite touche d'authenticité et de fraîcheur. Pour la peine, il ne me reste plus qu'à me lever et relancer la galette. Le problème avec les EP, c'est que c'est vraiment trop court...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Hey Hey My My


Hey Hey My My


Critique d'album

Hey Hey My My


A true Story


Album de la semaine
À lire également