↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Hermano


... Into The Exam Room


(22/10/2007 - Suburban Records - Stoner Rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Kentucky / 2- Exam Room / 3- Dark Horse II / 4- Left Side Bleeding / 5- Out Of Key, But In The Mood / 6- Hard Working Wall / 7- Bona-Fide / 8- Don't Call Your Mama / 9- Adoption Boy / 10- At The Bar / 11- Our Desert Home / 12- Letters From Madrid
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"John Garcia s'émancipe de son passif chez Kyuss avec le dernier opus d'Hermano"
Maxime, le 20/10/2007
( mots)

Quelque chose s’est passé au royaume de John Garcia. Josh Homme connaissant un engouement planétaire constant pour ses Queens Of The Stone Age, Nick Oliveri alimentant régulièrement les discussions avec ses frasques chez Mondo Generator, Brant Bjork nourrissant une consistante carrière solo, Garcia est resté le seul membre originel de Kyuss auquel est incombé le rôle ingrat de tenir le terrain. Lancés successivement dans la rage et la frustration, les groupes Slo Burn et Unida furent les seuls dignes descendants du monstre de Palm Desert, publiant des manifestes bruts et terreux sublimés par le chant de ce fils spirituel de Ian Astbury. Or, malgré l’aura culte dont a bénéficié Kyuss quasiment au lendemain de sa disparition, John Garcia n’a jamais engrangé les fruits de son travail titanesque, ne récoltant que le mépris de l’industrie vacillante du disque et se voyant obligé de travailler dans une clinique vétérinaire pour pouvoir subsister. Slo Burn, n’ayant eu le temps que de sortir un court EP, est pratiquement mort-né. Quant à Unida, des démêlés contractuels suite au rachat du label Man’s Ruin par American Recordings (ce dernier préférant laisser leur second opus croupir dans un tiroir) ont sabordé l’ampleur méritée qu’aurait pu connaître ce commando d’équarisseurs.

Revenu de ses désillusions, Garcia s’est consacré au très modeste projet Hermano né en 1998 sous l’impulsion du bassiste Dandy Brown, ancien membre du combo desert rock Orquesta Del Desierto . Cette fois-ci, pas de plan tiré sur la comète, chacun de ses membres contribue par bandes interposées, la troupe ne se réunissant qu’à l’occasion des tournées. Et la formule se révèle payante puisque le groupe soufflera l’année prochaine ses 10 bougies, ce qui à l’échelle du parcours chaotique de John Garcia constitue un véritable record de longévité. Pourtant Hermano n’est pas que le dernier cheval de bataille en date de l’ancien vocaliste de Kyuss, c’est aussi et surtout, à l’aune de ce troisième effort, son véhicule d’émancipation, le conduisant pour la première fois en dehors des rivages du stoner rock.

Son cinglant premier LP (… Only A Suggestion) pouvait faire passer Hermano pour un luxueux substitut d’Unida, mais son successeur Dare I Say s’est imposé comme un disque de transition, ménageant giclées de binaire corrosif et escapades desert-folk. … Into The Exam Room, dont la gestation s’étale du désert californien aux grands lacs de l’Ohio en passant par le sud profond de la Géorgie, vient asseoir cette progression et se pose comme un disque de musiciens expérimentés avides de se faire plaisir et d’explorer des territoires différents, remisant au placard la sauvagerie systématique. Le chant de Garcia n’en a pas pour autant perdu de sa superbe ni de sa venimosité comme le prouve le "Kentucky" inaugural, véritable fournaise où les guitares claquent comme autant de mâchoires acérées. "Exam Room" renchérit dans cette voie, ballotté par des bourrasques de riffs féroces entrelaçant grilles bluesy et syncopes heavy funk. Grisé par la maestria de ses comparses, Garcia n’en fait qu’une bouchée. Passé cet élan, l’album se cabre quelque peu et se coule dans les volutes d’un folk aride renvoyant aussi bien à Orquesta Del Desierto qu’à "Space Cadet", seul titre acoustique du répertoire de Kyuss ("Dark Horse II", "Bona-Fide", "At The Bar") ainsi que dans le mid-tempo solide et vicieux ("Don’t Call Your Mama", l’incandescent "Our Desert Home").

Le groupe n’en oublie pas pour autant qu’il excelle quand il pousse les amplis à plein régime, ce que démontre sans peine le tournoyant "Left Side Bleeding", un des coups de force du disque sur lequel on retrouve un exercice dans lequel Garcia est passé maître : stances fielleuses crachées sur une rythmique implacable. Egalement rehaussé par un orageux "Out Of Key, But In The Mood" et un martial "Hard Working Wall", ... Into The Exam Room, s’il risque de décevoir les amateurs de stoner pur et dur, démontre avec la force tranquille du baroudeur que John Garcia est bien plus que le simple dépositaire de l’écrasant héritage de Kyuss .

Si vous aimez ... Into The Exam Room, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Hermano


Dare I Say


Album de la semaine
À lire également