↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Freedom Bleeder


10 out of 10


(01/09/2005 - - Stoner Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Down Below / 2- Pretend / 3- Breathing / 4- Like Another / 5- Time / 6- Once Again / 7- Drowning / 8- Get On / 9- Shine On / 10- Irresistible
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Du Stoner efficace et carré made in Sweden"
Maxime, le 17/10/2005
( mots)

Notre groupe suédois du mois sera un groupe stoner. Eh oui, encore un. Exportateur européen numéro un de desert rock, les pays scandinaves abreuvent régulièrement le vieux continent de combos davantage familiers des paysages enneigés que des canyons désertiques. Globalement moins originaux que leurs homologues américains, les stoners d’Europe du Nord comptent quand même dans leurs rang des Dozer (dont un nouvel et excellent album se profile pour mi-Novembre, on en reparlera), des Spiritual Beggars ou des Awesome Machine. Un minimum de respect s’impose donc pour qui a du goût pour les bonnes choses.

Parmi eux, Freedom Bleeder fait office d’honnête produit de série B. Formation pas si jeune que ça, il aura fallu attendre 2005 pour voir débouler leur premier album. Leur dernier enregistrement, un maxi datant de 2001, n’avait pas laissé un souvenir impérissable. Ayant claqué la porte de leur label, Molten Universe (encore un qui s’inspire d’un titre de Kyuss pour appâter le client), c’est en autoprod que le groupe se défend aujourd’hui. Pas révolutionnaire pour un sou, Freedom Bleeder s’emploie à mouliner du riff épais et baveux, soutenu par une rythmique musclée, dans le plus pur style du genre.

Elèves consciencieux mais peu imaginatifs, les quatre compères se situent entre Fu Manchu dans leur prédilection pour les guitares fuzz et Corrosion of Conformity pour leur penchants plus heavy ("Time", "Pretend"). Mais dans ses meilleurs moments, c’est surtout aux Fu que Freedom Bleeder fait songer. Exécutés pieds au plancher, "Down Below", "Breathing" ou "Once Again" font mouche. Voilà des titres qu’on verrait bien Scott Hill reprendre. Si le groupe ne dégage pas d’aura particulière, il fait merveille dans son travail de copiste rigoureux. Le problème se pose lorsque les musiciens commencent à nourrir trop d’ambition : leur "Like Another", tentative maladroite de Doom, fait un peu tâche, de même, "Shine On", ballade acoustique où la voix de Henrik Renström se marie avec des chœurs féminins, exhibe de façon criante leurs faiblesses de songwriting. Pour vous figurer un peu la chose, on dirait du Scorpions de seconde zone entamant un duo avec la chanteuse de The Cranberries. Brrr...

Alors, non, Freedom Bleeder n’obtiendra pas 10 sur 10 pour son premier effort, contrairement à son ambition affirmée sur la pochette. Que ces quelques réserves ne rebutent pas l’amateur de rock primaire et riffu. Il passerait à côté de moments bien sympathiques. Mettre ce disque en bande-son au volume adéquat (c'est-à-dire lorsque le papier peint commence à se décoller) pendant qu’on regarde des star-académiciens soi-disant rock reprenant avec labeur une chanson de Calogero apporte son lot de jouissances. Pour qui se sent fatigué par la tiédeur musicale ambiante, 10 out of 10 fera office d’excellent Kärcher auditif. Voir plus, si affinités.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également