↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Five Horse Johnson


The Mystery Spot


(01/03/2006 - Small Stone Records - Southern Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- The Mystery Spot / 2- Ten-Cent Dynamite / 3- Call Me Down / 4- Of Ditch Diggers And Drowning Men Gin Clear / 5- Rolling Thunder / 6- Feed That Train / 7- Keep Your Prize / 8- Three Hearts / 10- The Ballad Of Sister Ruth / 11- I Can't Shake It / 12- Drag You There
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (17 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"45 délicieuses minutes de Hard Rock sudiste mitonnées à la sauce stoner"
Maxime, le 27/04/2006
( mots)

Il y a des amis qu’on ne voit pas souvent mais qu’on a toujours plaisir à retrouver, un peu à la façon de personnages fantasques que rencontre le héros de Sur la route de Jack Kerouac lors de ses périples à travers l‘Amérique. Ainsi, tous les deux ans, c’est avec bonheur que l’on gare sa Mustang poussiéreuse devant un rade tex-mex d’un petit bled bordant le Mississipi. À l’intérieur, des routiers dans leurs jeans délavés, une poignée d’autochtones l‘œil éteint et quelques joueurs de billard fatigués sirotent mollement leurs verres. Accoudé au bar, on réclame une Bud éventée à une serveuse lunatique, un mégot éternellement vissé au coin des lèvres. Alors qu’une torpeur nous envahit peu à peu, au fur et à mesure qu’on enquille les demis, une claque dans le dos suivie d’un rire sonore nous fait brutalement sursauter. Eric Oblander et sa bande viennent de débarquer, fraîchement sortis de leur van épuisé par les kilomètres et les tonnes de matériel qu’il trimballe aux quatre coins du continent. Très vite, notre amitié chaleureuse et complice se renoue alors qu’on se raconte ce que notre vie est devenue depuis notre dernière entrevue.

Vraiment, quel bonheur de retrouver les quatre lascars de Five Horse Johnson et leur Southern Rock des familles gras du bide et franc de la bouteille. On tape du pied à l’avance, songeant avec délice aux effluves de Heavy Blues qui enivreront nos esgourdes une fois la galette enfournée dans le Juke-Box. The Mystery Spot, leur cinquième album reste dans la droite lignée de leurs efforts précédents, draguant le fond des rues inondées de la Nouvelle Orléans, au confluent de la country, du blues et du Hard Rock sudiste à la Lynyrd Skynyrd. Bien entendu, l’effet de surprise s’est depuis quelque peu émoussé, le groupe restant dans les bornes généreuses de leur troisième et excellent album, The N°6 Dance. Malgré tout, le combo parvient toujours à entretenir l’intérêt, en apportant à chaque opus de nouvelles variations à leur formule.

Ainsi, si The Last Men On Earth se drapait dans un Hard Rock Hillbilly propre à ZZ Top ou Molly Hatchet, The Mystery Spot développe des textures moins rugueuses et s’aventure davantage vers un blues encanaillé par quelques riffs houblonneux. Certes, des compos telles que "Rolling Thunder", "The Ballad Of Sister Ruth" ou "Ten Cent Dynamite" n’auraient pas dépareillé sur le disque précédent mais d’autres titres se placent sous l’égide de bluesmen tels que R.L. Burnside que les Five Horse encanaillent avec leur puissance de feu ("Three Hearts", "Of Ditch Diggers & Drowing Men", superbe morceau). Plus subtils que leurs collègues d’Alabama Thunderpussy, les musiciens apportent plus de souplesse à leur jeu, aidés en cela par Jean-Paul Gaster, l’excellent batteur de Clutch , dont la frappe confère à l’ensemble un groove imparable ("Gin Clear"). "Feed That Train", avec son rythme effréné et son harmonica en roue libre, rejoue les attaques de diligence de la grande époque des western, tandis que "Keep Your Prize" démontre que le groupe a toujours un sens aigu du Boogie, constat que le furieux "I Can‘t Shake It" confirme on ne peut mieux.

Après plus de dix ans d’activisme, les Five Horse Johnson ne semblent pas le moins du monde largués. Toujours pertinents, ils remontent de leur mine 12 pépites taillées à vif au cœur d’un filon qu’on ne souhaite jamais se voir épuiser.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Five Horse Johnson


No. 6 Dance


Album de la semaine
À lire également