↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Best Coast


Crazy For You


(21/07/2010 - - Noisy Pop - Genre : Rock)
Produit par

0- / 1- Boyfriend / 2- Crazy For You / 3- The End / 4- Goodbye / 5- Summer Mood / 6- Our Deal / 7- I Want To / 8- When The Sun Don't Shine / 9- Bratty B / 10- Honey / 11- Happy / 12- Each And Everyday
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Plage, surf et amours désabusées pour un disque noise pop agréable"
Margaux, le 01/10/2010
( mots)

Outre-Atlantique, les Américains connaissent déjà les chick flicks, ces films romantiques que des bandes de nanas regardent en mangeant des glaces saveur cookies à moitié fondues, en fumant des cigarettes mentholées et en se vernissant mutuellement les ongles de pieds (exemple :  Dirty Dancing). Aujourd'hui, grâce à Best Coast, il y a les chick songs. Gals, Best Coast vous a comprises. Le groupe a même réussi à résumer de façon très simple et efficace le déroulement typique d'une relation amoureuse à travers les titres de ses chansons : "Happy", "When I'm With You", "Crazy For You", "Boyfriend", "Honey", "The End", "Goodbye". Crazy For You parle donc d'amour, de couchers de soleil et de passion mélancolique. Tout ici semble sorti de la chambre d'une adolescente, jusqu'au collage douteux faisant office de pochette, avec ce chaton immense sortant des flots. Cet album ressemble à un journal intime qu'une fille lambda habitant près d'une plage aurait pu écrire sur ses amours désabusées ( "I love him to the very end but instead he is just a friend"), sur le fait qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut ("I want to hate you but then I kiss you, I want to kill you but then I'd miss you") , ou sur ce qu'elle a fait aujourd'hui ("I pick up my phone, I wanna talk about my day, it really sucked"). Oui, Crazy for You est vraiment un chick record plein de chick songs pour les cool chicks qui aiment partager leurs peines de cœur et autres exhaltations romatiquo-tragiques gonzesques. Mais pas seulement.

Car cela te bassine peut-être d'écouter une chick se plaindre que sa journée était vraiment naze, qu'elle aurait aimé téléphoner au garçon qu'elle aime pour la lui raconter, mais comme lui ne l'aime pas parce qu'ils sont just friends, elle se contente de fixer son portable en l'implorant de sonner. C'est compréhensible. Dans ce cas, la musique peut très bien s'écouter en faisant abstraction des paroles. Car Best Coast a écrit une collection de petits tubes noisy absolument irrésistibles, "Boyfriend" en tête. En mélangeant une inspiration grunge à la pop triste ("Honey"), ou en composant des morceaux emplis de spleen girly ("The End", "When The Sun Don't Shine", ...) ou de punch ("Each and Everyday"), Best Coast fait mouche à chaque fois. C'est cette qualité d'écriture, tout comme cette espèce de coolitude universelle qui semble appartenir au patrimoine génétique de tout musicien shoegaze américain, qui empêche le groupe de tomber dans la musique chouineuse de fille cucu la praline.

Cependant, l'album peut agacer à la longue, la faute à un schéma trop répétitif et à un écho bourdonnant. Mais même s'il ne survivra probablement pas à l'été 2010 et qu'il sera oublié dès l'hiver arrivé, Crazy For You fait passer un excellent moment. Et contrairement aux chick flicks que l'on ne regarde qu'une fois, et qu'on cache au fond de sa collection DVD derrière quelques Ken Loach, pour faire croire qu'on est un esthète, Best Coast n'est pas un plaisir honteux et coupable. Il offre, au contraire, un moment pop indie fulgurant et instantané qui s'écoute et se réécoute, et qui permet de prolonger l'été autrement qu'en s'aspergeant d'autobronzant.

 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Best Coast


California Nights


Critique d'album

Best Coast


Fade Away


Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également