↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

B.O.


(500) Days Of Summer


(28/09/2009 - Warner Bros - B.O. de film - Genre : Autres)
Produit par

1- A Story Of Boy Meets Girl / 2- Us (Regina Spektor) / 3- There Is A Light That Never Goes Out (The Smiths) / 4- Bad Kids (The Black Lips) / 5- . Please, Please, Please, Let Me Get What I Want (The Smiths) / 6- There Goes The Fear (Doves) / 7- You Make My Dreams (Hall & Oates) / 8- Sweet Disposition (The Temper Trap) / 9- Quelqu'un M'a Dit (Carla Bruni) / 10- Mushaboom (Feist) / 11- Hero (Regina Spektor) / 12- Bookends (Simon And Garfunkel) / 13- Vagabond (Wolfmother) / 14- She's Got You High (Mumm-ra) / 15- Here Comes Your Man (Meaghan Smith) / 16- Please, Please, Please, Let Me Get What I Want (She & Him)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (9 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un archétype de la B.O. de film indé, qui reste un genre des plus agréables"
Margaux, le 17/10/2009
( mots)

(500) Days of Summer (rebaptisé (500) Jours ensemble) est un joyau indie dans la lignée des feel good movies à la sauce Juno ou Nick & Norah’s Infinite Playlist. Le genre de comédies romantiques rendues  miraculeuses car sauvées du sarcasme, du ridicule et de la niaiserie par l’incroyable véracité des personnages et des situations (alors que, sincèrement, personne ne peut réellement s’identifier à ce boulet de Bridget Jones). Un des éléments essentiels de ces films est la musique, et pas n’importe laquelle : La pop indé y est sacralisée. Dans Garden State The Shins sont censés changer la vie de Zach Braff, Nick et Norah entrecroisent leurs soirées respectives pour trouver l’endroit d’un mystérieux concert privé. Et dans (500) Days, Thom tombe amoureux de Summer par l’entremise d’une chanson des Smiths.

La bande originale n’est donc pas prise à la légère, et les chansons sont choisies avec autant de minutie que les acteurs ou les robes vintage de Zooey Deschannels. Elle commence par la truculente description des deux personnages principaux par un narrateur, rappelant celui de Pushing Daisies (type : "Thom grew up believing that he'd never truly be happy until the day he met "the one"... This beliefs stand from early exposure to sad British pop music."), puis bascule dans le vif du sujet. Une déferlante de chansons indie, des classiques (The Smiths, "Us" de Regina Spektor, "Mushaboom de Feist) à des choix plus fins (Mumm-Ra, ou la reprise de "Please Please" par She & Him) en passant par des chansons qui disent vaguement quelque chose (Doves, The Temper Trap) illustrent les états d'âme des personnages. Et en super bonus se place subrepticement un morceau de Carla Bruni qui, hélas, torpille la continuité planante de l’album, malgré son côté "c’est le classe à la fronssaise".

Cette BO, comme le film, touche donc ton âme de teenager fan d'indé. Il faut le dire, décrire la rupture amoureuse grâce au "Hero" de Regina Spektor est beaucoup plus classe qu'une déferlante de violons lacrymaux. Et toi aussi tu aimerais qu'une virée chez Ikéa soit sauvée par les Doves (qui effacent la mère de famille qui te bouscule et ses 5 enfants hyperactifs qui pleurent en Dolby Surround). Cette BO n'est pas si originale que cela au final, aucune prise de risque donc aucune faute de goût (on leur laisse le bénéfice du doute pour Carla Bruni). Mais au bout de la millionième écoute de celle de Garden State, il se peut que l'auditeur ait envie d'une bonne alternative, qu'il peut trouver ici.

Si vous aimez (500) Days Of Summer, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

B.O.


Garden State


Critique d'album

B.O.


Montage of Heck


Critique d'album

B.O.


Sound City : Real to Reel


Album de la semaine
À lire également