↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Teargarden By Kaleidyscope au fil des titres.


"Oui, c'est vrai, la sortie de In Rainbows a été une petite révolution. Oui, The Slip et Lights In The Sky ont prouvés que les maisons de disques n'étaient pas indispensables. Encore fallait-il avoir un public suffisamment massif pour suivre derrière. Mais sans renier les coups de théâtre de Radiohead et Nine Inch Nails, il ne faut pas oublier que le chauve des Smashing Pumpkins avait déjà mis son grain de sel dans le monde de l'industrie musicale quelques temps avant avec la sortie de Machina II/The Friends & Enemies of Modern Music. A l'époque où il fallait encore pédaler pour afficher une image sur le net, Billy Corgan prenait déjà un temps d'avance. Puisque Virgin ne voulait pas de ce qui devait être la dernière livraison des citrouilles, préférant clôturer l'histoire musicale des Pumpkins d'un Best Of, Corgan pris la décision de distribuer son album en 25 exemplaires avec comme seule contrainte la consigne de donner accès à son œuvre au plus de monde possible. Et gratuitement. La première épopée musicale des Smashing Pumpkins pouvait alors se terminer en beauté. Sauf que le type n'en avait pas fini avec nous. Et après un retour tonitruant sur le devant de la scène avec l'excellent Zeitgeist, le mégalomane remet bel et bien le couvert. Mais cette fois l'entreprise est de taille. Le nouvel album, si on peut encore parler d'album, portera le nom de Teargarden By Kaleidyscope et sera composé de pas moins de 44 titres. Tous disponible gratuitement, et au compte goutte, sur le net. Comme ça, à qui veut. Pas besoin d'inscription, d'email, d'abonnement ou de quoi que se soit. Suffit de suivre les liens. Rien d'autre. Et même si les fans pourront toujours embellir leur discothèque avec les onze mini-albums de 4 titres prévus un peu plus tard, et payant pour le coup, les autres n'auront qu’à se servir. Plutôt sympa, non ? Du coup, il n'en fallait pas plus à Albumrock pour suivre d'un peu plus près, et au jour le jour, l'entreprise pharaonique de Billy - Smashing Pumpkins - Corgan. N'oubliez donc pas de rester connecté. Dossier réalisé par Nicolas, Jérôme, Marc et ... "
Jerome, le 17/09/2010
Oui, c'est vrai, la sortie de In Rainbows a été une petite révolution. Oui, The Slip et Lights In The Sky ont prouvés que les maisons de disques n'étaient pas indispensables. Encore fallait-il avoir un public suffisamment massif pour suivre derrière. Mais sans renier les coups de théâtre de Radiohead et Nine Inch Nails, il ne faut pas oublier que le chauve des Smashing Pumpkins avait déjà mis son grain de sel dans le monde de l'industrie musicale quelques temps avant avec la sortie de Machina II/The Friends & Enemies of Modern Music. A l'époque où il fallait encore pédaler pour afficher une image sur le net, Billy Corgan prenait déjà un temps d'avance. Puisque Virgin ne voulait pas de ce qui devait être la dernière livraison des citrouilles, préférant clôturer l'histoire musicale des Pumpkins d'un Best Of, Corgan pris la décision de distribuer son album en 25 exemplaires avec comme seule contrainte la consigne de donner accès à son œuvre au plus de monde possible. Et gratuitement. La première épopée musicale des Smashing Pumpkins pouvait alors se terminer en beauté. Sauf que le type n'en avait pas fini avec nous. Et après un retour tonitruant sur le devant de la scène avec l'excellent Zeitgeist, le mégalomane remet bel et bien le couvert. Mais cette fois l'entreprise est de taille. Le nouvel album, si on peut encore parler d'album, portera le nom de Teargarden By Kaleidyscope et sera composé de pas moins de 44 titres. Tous disponible gratuitement, et au compte goutte, sur le net. Comme ça, à qui veut. Pas besoin d'inscription, d'email, d'abonnement ou de quoi que se soit. Suffit de suivre les liens. Rien d'autre. Et même si les fans pourront toujours embellir leur discothèque avec les onze mini-albums de 4 titres prévus un peu plus tard, et payant pour le coup, les autres n'auront qu’à se servir. Plutôt sympa, non ? Du coup, il n'en fallait pas plus à Albumrock pour suivre d'un peu plus près, et au jour le jour, l'entreprise pharaonique de Billy - Smashing Pumpkins - Corgan. N'oubliez donc pas de rester connecté. Dossier réalisé par Nicolas, Jérôme, Marc et ...
En savoir plus sur The Smashing Pumpkins,
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également