↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique Livre

Stoner


Par Jean-Charles Desgroux, aux éditions "Le Mot et le Reste", 300 pages.

"La Bible Francophone sur le Stoner "
Maxime L, le 23/03/2021
( mots)

"Stoner, Blues For The Red Sun".

Le ton est donné dès le titre de l'ouvrage, et à l'image de sa couverture présentant quatre disques connus et reconnus des amateurs de Stoner (Blues For The Red Sun de KyussThe Action is Go de Fu ManchuSpine Of God de Monster Magnet et Songs For the Deaf des Queens Of The Stone Age), le programme du bouquin est sans équivoque : du Fuzz, de la poussière, des riffs hypnotiques et le désert en toile de fond. Mais pas uniquement. Car si l'on peut redouter au premier abord une œuvre centrée autour de Kyuss, de Josh Homme et de la galaxie gravitant autour du grand rouquin, on est assez vite rassurés par la volonté de Jean-Charles Desgroux de nous dépeindre non pas une histoire autour du stoner et de quelques un de ses protagonistes, mais plus certainement une hagiographie complète du genre, documentée et passionnante.

"C'est à deux heures de route de Los Angeles, entre Palm Desert et Joshua Tree, niché dans des canyons ou des sites en ruine, que naît le stoner à l'occasion des premières generator parties à la fin des années quatre-vingt. Comme le grunge, cousin de contrées plus humides, le mot renvoie à l'argot des années soixante-dix décrivant un état de défonce; il désigne aussi une scène musicale qui embrasse à la fois les racines du metal plombé, Black Sabbath en tête, et des inclinations plus psychédéliques. Entre raves punk et jam sessions clandestines sous influences, outre les figures populaires comme Kyuss ou les Queens Of The Stone Age, cette anthologie explore toute la richesse du genre, jusqu'au Japon ou en Scandinavie."

Voici ce que dit la quatrième de couverture, et si vous pensez tout connaitre de la bande à Homme ou du Stoner en général, on ne peut que vous conseiller de lire ces 300 pages qui sentent bon le sable chaud et l'huile de vidange des fameuses "Generator Parties".

Le livre est divisé en deux parties, et à ce titre, ne vous fiez surtout pas à la table des matières qui résume assez maladroitement le premier acte à une simple "introduction". Introduction qui court tout de même sur 90 pages, et qui narre brillamment ce qu'est le Stoner, sa genèse, son inspiration, ses courants, ses codes, ses limites aussi, ainsi que les différents labels qui ont permis son éclosion.

A une période maudite où nos envies de voyages sont rendues impossibles, Jean-Charles Desgroux nous propose une véritable évasion sur toute la première partie du livre, en nous baladant de l'aciérie de Birmingham et des riffs massifs de Tony Iommi, jusqu'aux confins du désert Californien, dans un road- trip aussi bien écrit que dépaysant ; on entendrait presque les vautours rôder autour des carcasses d'animaux desséchés à la lecture de ces pages absolument passionnantes.

La seconde partie, quant à elle, s'arrête en détail et avec précisions sur une sélection de cent disques qui ont fait ou qui font le Stoner (et bien au delà des évidences présentes sur la couverture). Et pour tous les amateur·trices de Stoner avides de dénicher de nouvelles pépites brumeuses et gorgées de fuzz, oubliez SpoDeezer, Deezify et autres plateformes de streaming, ces pages étant le meilleur algorithme possible de recommandations. L'auteur ne se contente d'ailleurs pas seulement de chroniquer et lister ces disques ; mais chaque double page est l'occasion de dresser une mini biographie de chaque groupe évoqué, décuplant ainsi les possibilités d'écoutes et de découvertes. Des pages qui ont le mérite en plus d'être très agréables à lire, et qui échappent à toute redondance, ce qui n'est pas loin d'être un exploit quand on connait les caractéristiques principales du Stoner et de son champ lexical.

Plus qu'un livre, "Stoner, Blues For The Red Sun" s'impose comme la véritable bible francophone sur le sujet.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/0f8bcf4e9ea7de3ac6519c0679a4fb84/web/chronique.php on line 71
Commentaires
Francois, le 24/03/2021 à 17:19
Je rejoins la critique : il s'agit d'un excellent ouvrage. L'auteur donne véritablement les clefs pour comprendre les mouvances stoner & co. La sélection d'albums en seconde partie est très pertinente et démontre les facettes multiples d'un style musical loin d'être figé. Mention spéciale aux qualités d'écriture de l'auteur qui restituent à merveille les ambiances et contextes des albums proposés.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également
Compte-rendu de concert