↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Heavy Rotation #16


François, le 18/05/2024

Heavy Rotation dévoile les trois titres qui ont été réellement écoutés en boucle par les membres de la rédaction durant ces derniers jours. Alors, bienvenue au Paradis ou bienvenue en Enfer ?

 

Daniel

The Blues Brothers – "Everybody Needs Somebody To Love". Humeur cinéma, cette semaine. Alors, autant débuter la séance avec un titre qui dépote. Le temps de retrouver un costume sombre, mes Ray-Ban Original Wayfarer, des rouflaquettes, un chapeau assorti… et une section de cuivres.

Spinal Tap – "Stonehenge". Le meilleur moment de cinéma et de rock de toute ma vie. Le titre aurait pu figurer sur n’importe quelle compilation de Jethro Tull mais il est ici sublimé par un de mes groupes préférés. Quel dommage que le rock et l’humour (même involontaire) fassent rarement bon ménage (sauf chez le costumier de Greta Van Fleet et lors des interviews de Tobias Forge).

Strange Fruit – "All Over The World". Dans le même esprit, un titre idéalement crétin qui aurait pu figurer sur un album (moyen) de Deep Purple ou de Uriah Heep ou de Saxon ou de Scorpions. Bref, exactement tout ce qu’on aime (parfois en cachette). Et puis, le film est plus authentique que n’importe quel biopic.

 

François

Sodom - "Agent Orange". Une bombe de Thrash allemand vraiment extrême, avec une composition qui reste très fine et élaborée. Bref, un modèle du genre. 

The Chronicles of Father Robin - "The Grand Reef". Si le projet porté par les plus grands musiciens du rock progressif norvégien actuel n'a pas tenu toutes ses promesses, il comporte quelques pépites au fil de sa trilogie. Un exemple ici. 

Gojira - "Flying Whales". J'adore les baleines et le Metal : Gojira me permet de réunir ces deux passions au cours d'un titre extraordinaire. 

 

Diego

Iceage - "Pain Killer". Les géniaux Islandais s'acoquinent avec Sky Ferreira pour cette bombe qui annonce une ouverture vers des compositions plus accessibles. La transformation sera complète avec l'album suivant, Seek Shelter.

Rage Against The Machine - "Sleep Now In The Fire". Ne tient-on pas ici le titre le plus jouissif de la bande à De La Rocha ? Un débat intéressant à lancer...

Justice - "Neverender". Le trône de l'electro made in France ne peut décemment pas rester vacant longtemps. Daft Punk est mort, vive Justice. Avec la voix planante de Kevin Parker pour introduire ce nouveau batch de compositions, le duo vise juste.

 

Valentin

Nine Inch Nails - "God Break Down the Door". Trent Reznor brille une nouvelle fois dans le domaine de la bande originale de films avec celle de Challengers et on en profite pour revisiter certaines sorties tardives de Nine Inch Nails qu’on aurait pu négliger. Au premier rang des surprises, le saxophone et le jazz-rock apocalyptique de ce “God Break Down The Door”, comme une relecture macabre du déjà très sombre Blackstar de David Bowie.

Magdalena Bay - "Death & Romance". Mon gros coup de cœur pop-rock de ce début d’année, une sorte de piano rock futuriste, accompagné de textures épaisses et de touches électroniques très élégantes.

Dev Lemons - "Why Did I Laugh Anyway". Petit bijou de dream pop psychédélique et mélancolique, produit avec beaucoup de finesse et d’intelligence.

 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !