↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albums

2021 : Les attentes des rédacteurs


Mathieu, le 22/12/2020

Aujourd'hui c'est vendredi, jour habituel des nouvelles sorties, que l'on attend souvent avec impatience. Bonne résolution prise collectivement par nous, rédacteurs, pour l'année à venir : vous tenir chaque semaine au courant des nouvelles sorties à travers un petit article publié au sein de la rubrique actualité.

En attendant sagement le début d'année où se profilent déjà un bon nombre de grosses sorties, et en espérant, dès que possible pouvoir à nouveau voir et écouter des artistes en concert, nous vous proposons de faire le point sur les 3 plus grosses attentes de certains d'entre nous.

 

Mathieu :

1. Le nouvel album de Shame, Drunk Tank Pink, attendu pour le 15 janvier. Exactement deux ans après leur premier effort qui leur avait permis de se hisser au niveau des meilleurs formations de post-punk modernes, les anglais seront de retour avec un album, selon leurs dires, complètement différent du premier. Il faut dire que les 3 singles déjà dévoilés ont de quoi mettre l'eau à la bouche...

2. Sand, le cinquième album de Balthazar, que l'on devrait avoir entre nos mains à compter du 29 janvier prochain. Après Fever, leur précédent opus sorti début 2019, les belges semblent poursuivre leur quête du son chaud et dansant, "Losers" et "Halfway", les deux premiers singles à l'appui.

3. The Future Bites, sixième album solo du maitre Steven Wilson dont la sortie, prévue initialement en 2020, a été décalée au 29 janvier 2021 pour les raisons que vous connaissez. N'ayant pourtant pas été convaincus pas tous les singles dévoilés pour le moment (12 Things I Forgot notamment), cette sortie constituera assurément un évènement marquant de 2021 pour tout amateur de rock. D'autant plus qu'une tournée française à été annoncée pour l'automne 2021, en espérant que celle-ci puisse avoir lieu...

En plus de ces 3 grosses attentes et en vrac : Kiwi jr., Viagra Boys et Black Pistol Fire seront de retour également en janvier (décidément, l'année devrait bien commencer !). Les Foo Fighters nous proposeront leur 10e album le 5 février et les Arctic Monkeys seraient, selon les dires de leur manager, de retour en studio ! 

 

Maxime L : 

1. Le nouvel album solo d'Anneke Van Giersbergen (26ème album si on compte les disques de The Gathering, de Vuur et ses multiples collaborations!) : "The Darkest Skies Are The Brightest". Enregistré durant le premier confinement, et attendu officiellement le 26/02/2021, la belle néerlandaise promet un album intimiste, composé intégralement en acoustique dans une maison en bois proche de sa ville natale d'Eindhoven. Un premier single, "My Promise" est sorti début décembre, annonçant un album doux et lumineux.

2. Le troisième album de Royal Blood. Même si aucune date de sortie officielle n'est annoncée, on peut légitimement espérer, enfin, un troisième album du duo britannique. Si le single, "Trouble's coming" sorti en grandes pompes cette années a pu en rebuter certains par son aspect très "radio-friendly", je fais partie de ceux qui sont très impatients de découvrir ce qu'ils nous réservent après un second album nettement en dessous du premier.

3. Des signes de vie d'Island. Aucune information sur aucun réseau social, ni même sur le site officiel du groupe, l'inquiétude quant à la suite du groupe commence à grimper ici. Pas d'information, pas de single à venir, le vide total quant à une éventuelle suite à leur fabuleux premier album, Feels like Air sorti en 2018. Espérons qu'ils reviennent vite, de quelque manière que ce soit.

 

François

1- En 2021, il semble que les monstres sacrés du Power Metal allemand sont sur le retour (Accept, Helloween, Running Wild et les plus jeunes Orden Ogan, et dans un autre registre, Scorpions et MSG retrouveront aussi les bacs) mais c’est sûrement Blind Guardian qui suscite chez moi le plus d’attente après leur expérience orchestrale ambitieuse mais peu convaincante. Ils communiquent beaucoup et semblent travailler d’arrache-pied sur ce prochain opus annoncé depuis deux ans.

2- Restons dans l’univers du Metal - sans parler d’un nouveau Judas Priest (en partie écrit) ou Iron Maiden (mystère) - Saxon a bien avancé son prochain opus sans annoncer de date précise (un album de reprise sort en mars pour nous faire patienter). En tant que grand fan du groupe, je trépigne.

3- Pour 2021, on manque tout de même de recul, et il est certain que de nombreux groupes sortiront un nouvel opus dans l’année, le virus laissant du temps pour composer et enregistrer (Dream Theater ? Blackberry Smoke ? Rival Sons ?). Sans faire de plans sur la comète et en évoquant que les productions certaines ou presque, le prochain JPL (Nemo) qui sera le second volet de sa trilogie devrait ravir les amateurs de rock progressif électrifié (et français), un genre qui, nous l’espérons, connaîtra une année aussi riche que la précédente (les Mexicains de Cast et les Norvégiens de Jordsjo interviendront dès le début de l’année). Un premier single est déjà disponible, date officielle : mars 2021. 

 

Diego : 

1. L'excentrique Annie Clark, à l'origine collaboratrice de Sufjan Stevens, vole depuis quelques années de ses propres ailes sous le nom de St Vincent. Son dernier opus, Masseduction (2017), contenait des pépites toujours plus loufoques et des tubes en puissance ("New York", "Slow Disco" entre autres). Les projets concrétisés depuis (dont une réédition de Masseduction en piano-voix, appelée MassEducation), ne permettent pas réellement de savoir dans quelle direction l'artiste va nous mener, et c'est d'autant plus excitant ! 

2. Auréolés d'un album live excellent (Live Drugs, 2020) et d'un nouveau statut de poids lourds du rock indé, The War on Drugs et son frontman Adam Granduciel seront attendus au tournant pour une sortie annoncée courant 2021. L'occasion de confirmer la remarquable série d'efforts studios, après Lost In The Dream et A Deeper Understanding.

3. Presqu'un an s'est écoulé depuis le teasing d'un retour de Phoenix sur les réseaux sociaux. La sortie de Ti Amo en 2017 avait marquée une pause ensoleillée (bien que de grande qualité) sur le parcours récent du groupe de Versailles, devenu depuis Wolfgang Amadeus Phoenix un incontournable sur la planète rock.

Quelques mentions honorables que l'on aura hâte d'écouter: les stakhanovistes géniaux de Big Thief, les revenants Clap Your Hands Say Yeah, Arcade Fire (après le décevant Everything Now), les punks de Parquet Courts et les texans de Spoon.

 

Olivier S :

1. Après 40 ans de carrière, The Cure, la formation de Robert Smith qui n'a plus produit d'album studio depuis 2008 et 4:13 Dream, devrait faire un retour providentiel pour 2021. Mis en chantier depuis maintenant plus de deux ans, ce projet devrait voir le jour sous la forme de deux albums studios, plus un troisième plus personnel pour Robert Smith (davantage considéré par son leader comme un effort solo). L'attente est par conséquent énorme, renforcée par les déclarations dithyrambiques du claviériste Roger O'Donnel, le qualifiant de disque "le plus intense, le plus triste, le plus dramatique et le plus émotionnel". Certains membres du groupe ayant perdu plusieurs proches pendant cette période, on n'a aucun mal à le croire sur parole. Probablement, la sortie la plus importante de leur carrière depuis Desintegration, croisons les doigts.

2. Mastodon, le combo emblématique de Sludge progressif survitaminé, prévoit lui aussi de se rappeler à notre bon souvenir pour 2021, avec un effort studio qui succédera à Emperor of Sand, datant déjà de 2017. Bien que les meilleures années du groupe soient probablement derrière eux, Troy Sanders et sa bande restent globalement en très grande forme et ne déméritent pas, avec une seconde partie de carrière, certes un peu plus mainstream, mais sans pour autant synonyme d'abandon des fondamentaux. Un petit événement en soi et quoi qu'il arrive, une réjouissance assumée lors de chaque nouvelle sortie.

3. 2021 sera l'année (et si tout va bien) du grand retour de Gojira, quelque cinq longues années après leur remarquable Magma, qui repoussait un peu plus les frontières du métal en confirmant que le groupe navigue désormais, selon ses propres codes en s'affranchissant de toute tutelle stylistique. Le porte-étendard du métal français actuel pousse la porte de son domaine et sera, forcément, un événement de taille.

Notons également le nouvel album de Steven Wilson, qui semble bien parti pour nous réserver quelques belles pépites ("King Ghost" pour l'exemple) et dont la prise de distance par rapport à son rock progressif de prédilection, devrait faire grincer quelques dents, autant qu'il sera salué pour son audace. Nul doute qu'il marquera l'un des temps forts de ce début 2021.

 

Franck :

1. Nous vous avions parlé dernièrement de White Moth Black Butterfly qui avait pu nous offrir un très bel album de pop en 2017, mettant en avant le duo Daniel Tompkins et Jordan Bethany. Cela tombe bien, le groupe travaille depuis le début de l’année sur un potentiel nouvel album que nous espérons pour très bientôt.

2. Malgré des débuts plus que prometteurs, Pure Reason Revolution avait annoncé contre toute attente sa séparation en 2011. Neuf ans plus tard, le groupe  mené par le duo  Jon Courtney et Chloë Alper a pu signer un retour fracassant en 2020 avec l’album Eupnea. A défaut de concerts, le duo a très rapidement annoncé se lancer dans l’écriture d’un nouvel opus. Il y a donc de fortes chances pour que nous retrouvions les britanniques dès 2021. Au vu de la qualité de leur dernier cru, je suis impatient de découvrir la suite !

3. Wolf Alice avait su se démarquer en  2017 avec le très réussi Visions of a Life. Depuis, plus trop de nouvelles du groupe de rock britannique menée par la formidable chanteuse Ellie Rowsell. Suite à l’annonce de quelques dates de concerts pour l’été 2021, l’arrivée d’un nouvel album est désormais plus que probable (du moins je l'espère...).

Commentaires
Dragovan, le 29/01/2021 à 11:41
Royal Blood forcément, avec une sortie annoncée le 30 avril. Les deux premiers singles penchent vers un son plus électro et moins brut...mais ça reste bon et annonce un album bourré de tubes. C'est certain que ça va passer en radio. Ensuite Black Mirrors qui est en studio actuellement et va sûrement sortir un très bon 2e album. No One Is Innocent, en studio également en ce moment, pour un album de rock pur et dur. Pour les autres, peut-être Placebo, QOTSA, Radiohead, Last Train ...y'a un paquet de groupes qui ont dû composer pendant cette période sans concert. Ça va être chargé niveau sorties d'albums, je pense.
Noel, le 19/01/2021 à 18:36
Chronique de Cosmos Music : La sortie d'un nouveau Transatlantic est de ces événements rares, capables d'agiter la quasi-totalité du monde progressif. Il faut dire que l'association de Neal Morse, Roine Stolt, Pete Trewavas et Mike Portnoy maîtrise la quintessence du rock progressif symphonique, et chacun de leurs albums a forcé- ment marqué la mémoire collective et individuelle. Cette fois, ils se sont lancés un défi fou : sortir non pas un, mais deux nou- veaux albums studios ! En réalité, The Breath Of Life et Forevermore ont plus que des accointances, puisque bien des morceaux sont les mêmes. Toutefois, The Breath Of Life constitue un digest de l'œuvre, là où Forevermore offre des pistes supplémentaires, mais également des arrangements alternatifs, des développements étendus, des paroles parfois différentes et des mélodies vocales qui ne sont ni toujours les mêmes, ni toujours interprétées par les mêmes musiciens. Pour ce qui est du style, pas de grande surprise, Transatlantic fait du Transatlantic, mais quel bonheur de savourer ces mélo- dies si séduisantes, ces polyphonies vocales et cette richesse du jeu, qui culmine sur quelques séquences instrumentales d'anthologie. On le voit, The Absolute Universe est de ces œuvres labyrinthes, qui vont vous occuper durant de nom- breuses écoutes ! Vous avez donc le choix entre l’achat du simple ou du double-album. Oui, 2021 est bien partie pour devenir une année placée sous le signe de Transatlantic !
Nicolas, le 07/01/2021 à 11:57
Pareil, pas très friand de Transatlantic pour le moment même si pour ma part j’apprécie un peu plus Neal Morse (sans être en adoration devant lui) et surtout Mike Portnoy. Néanmoins le concept album m'intrigue, cette idée de proposer deux disques différents, en version courte ou longue, le premier single m'a convaincu. Pourquoi ne pas m'y risquer cette fois-ci ?
Francois, le 07/01/2021 à 08:42
@Yessongs Je ne sais pas ce qu'en pense Nicolas, qui, avec moi, est le plus sensible au rock progressif au sein de la rédaction. Ce n'est pas faute d'avoir essayé (j'ai même deux cds du groupe), mais Transatlantic, malgré son prestigieux line-up, me laisse jusqu'alors de marbre. Je n'arrive pas à entrer dans leur musique un peu boursouflée, sans grande originalité, alors que je suis un très grand amateur de prog' ... Cela vient peut-être de la présence de Morse dont l'esthétique me déplaît. Bref, tu as mon avis et la raison de cette absence, mais j'en conviens, c'est un groupe majeur au regard de son aura.
Yessongs, le 07/01/2021 à 08:30
La sortie du dernier album de Transatlantic ?
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également
Compte-rendu de concert