↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Seven Sisters


Shadow of a Fallen Star PT.1


(22/10/2021 - - Heavy revival - Genre : Hard / Métal)
Produit par

Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Sans grande hésitation, l'album de Heavy traditionnel de l'année et le sommet du groupe"
François, le 02/11/2021
( mots)

Etre chroniqueur demande une certaine discipline dans la maîtrise des scènes que l’on souhaite mettre en avant afin de transmettre un avis informé, de se tenir au courant des sorties et de trier en leur sein pour proposer au lecteur des découvertes intéressantes et pertinentes. Il y a certes les grands noms, mais il y a également une foule de formations émergentes dignes de recevoir toute notre attention. Le plus enthousiasmant reste peut-être de pouvoir assister à leur naissance discographique puis aux évolutions qui marquent leur trajectoire artistique. C’est d’autant plus exaltant quand cette trajectoire s’avère être un accomplissement. Un exemple nous vient avec Seven Sisters et leur troisième opus – le fameux troisième album, celui où tout se joue …


Pour rappel, Seven Sisters fait partie de la nouvelle vague de Heavy Metal traditionnel, un courant revival qui a le vent en poupe si bien que se multiplient les nouveaux groupes inspirés par la NWOBHM, le Power Metal ou le Metal épique US. La formation anglaise est depuis le début dans le haut du panier même si sa musique est très référencée, chose qui ressort également de ce nouvel album, et ce malgré le renouvellement total de la section rythmique.


Si l’album est d’une durée raisonnable (ce qui est toujours louable), on notera une ambition conceptuelle dès le titre de l’album : un univers de science-fiction qui tranche avec l’album précédent et l’hypothèse forcément probable qu’il se déclinera au moins en deux disques. Ce n’est pas tout, on ne peut qu’apprécier la magnifique introduction instrumentale "Andromeda Rising", où les guitares acoustiques se font hispanisantes dans un registre presque morricon-ien, avant de conclure sur quelques notes ampoulées de guitare électrique annonçant l’aventure épique qui nous attend.


Et le groupe sait surprendre. "Beyond the Black Stars" inaugure un tournant virtuose dans les parties rythmiques (et maintient le haut-niveau des passages de guitare) avec des ruptures abruptes dans lesquels l’auditeur attentif entendra une citation à King Crimson (des passages de basse dans la première partie de "Red" sont cités – Red, 1974). L’univers speed et épique de ce titre tranche avec, par exemple, les côtés beaucoup plus pop 1980’s de "Shadow of the Fallen Star" aux synthés désuets, petite pépite sous forme d’exercice de style.


Cette attention portée aux lignes de chant parfaitement incarnées apporte un véritable attrait au registre Heavy classique parfois très véloce du groupe ainsi qu’à la grande place attribuée aux chorus : le refrain épique du très bon "The Artifice", notamment quand il est solennellement proposé sans trop d’instruments (vers 3.30 minutes), rend le titre absolument accrocheur sans concession outrancière.


L’explosion créative du groupe se retrouve même sur des morceaux a priori plus classiques : le helloweenien "Whispers in the Dark" comporte des lignes mélodiques imparables (encore une fois, le refrain est sublime), la petite pause que constitue "Wounds of Design" revisite avec talent les dialogues de guitare d’un Wishbone Ash en introduction.


Il y a enfin les pièces les plus consistantes, celles où le groupe se permet de développer des compositions épiques plus tortueuses et plus longues sans pour autant perdre en efficacité. En tête de peloton, il y a l’exceptionnel "Horizon’s Eye"  qui concentre toutes les bonnes idées de ce troisième album (jusqu’aux synthés) pour offrir un power-metal dépouillé de toute bouillie bombastique propre à certaines formations du genre (avec succès hélas). On appréciera, entre autres choses, le solo sous fond de rythme chaloupé et dansant. "Truth’s Burden" clôt l’album avec un nouveau titre plus long, moins surprenant peut-être, mais toujours aussi bien trouvé.


Seven Sisters déploie ses ailes et si la colonne vertébrale reste la même, son expression est à la fois plus aboutie et plus variée. Avec son lot de tubes à la composition exemplaire Shadow of the Fallen Star Part.1 est une aventure intergalactique et metallique de premier choix, ainsi qu’une introduction brillante à leur nouveau projet conceptuel et musical.


A écouter : "Beyond the Black Stars", "Shadow of the Fallen Star", "The Artifice", "Horizon’s Eye" 

Si vous aimez Shadow of a Fallen Star PT.1, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !