↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Parquet Courts


Sympathy For Life


(22/10/2021 - Rough Trade - Indie rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Walking at a Downtown Place / 2- Black Widow Spider / 3- Marathon of Anger / 4- Just Shadows / 5- Plant Life / 6- Application / Apparatus / 7- Homo Sapien / 8- Sympathy for Life / 9- Zoom Out / 10- Trullo / 11- Pulcinella
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Venez danser avec les Parquet Courts !"
Mathieu, le 15/11/2021
( mots)

Nous avions laissé les Parquet Courts en 2018 avec leur explosif brûlot pop-punk, Wide Awake!, cinquième production studio qui leur permis d’élargir considérablement une renommée plutôt modeste dans la sphère indie rock. En venant gentiment se glisser dans de nombreux top de fin d’année, cet album engagé, brut et empli d’une énergie communicative, nous laissait déjà présager une volonté du quatuor d’évoluer vers un son plus populaire, plus aguicheur et de ce fait plus travaillé. La souhait de collaboration avec un producteur était apparu pour la première fois, après quatre productions qui s’en étaient passée, et autant dire que rien n'a été fait dans la dentelle. Avec Danger Mouse aux manettes (excusez du peu), le son des brooklynois a véritablement évolué, allant jusqu’à révéler un groove jusqu’ici dissimulé dans les méandres de leurs compositions. 


Trois ans plus tard, les quatre américains qui semblent avoir pris goût à ces nouvelles sonorités, ont fait le choix de collaborer avec non pas un, mais deux producteurs. C’est ainsi que Rodaidh Savages (The XX, Savages) et John Parish (PJ Harvey) rejoignirent la troupe pour la réalisation de ce Sympathy for Life, qui viendra, sans surprises, apporter son lot de nouveautés et de fraicheur à un groupe qui ne semble définitivement plus cantonné à un seul et unique univers musical. 


Ce ne sont pourtant pas les trois titres dévoilés en avant-première qui auraient pu nous faire songer à un tel bon en avant. "Walking At A Downtown Pace", "Black Widow Spider" et "Homo Sapiens" viennent s’inscrire dans la directe lignée du précédent opus, dotés de la hargne leur débuts et de leur nouvel attrait pour les riffs catchy. C’est d’ailleurs le premier cité qui a la charge d’introduire ce nouveau disque, et autant dire que l’on fait face à un véritable prolongement de Wide Awake!


La nouveauté commencera finalement à s’installer avec "Marathon of Anger", en fier défenseur du mouvement Black Life Matter. Boites à rythmes et synthés viennent se mêler à un groove entêtant apporté par une basse en très grande forme. Ce combo s’avèrera gagnant tout du long avec des claviers maniés avec finesse et cette basse qui s’imposera en véritable rock star. Sean Yeaton tient ici fermement la barre, armé de ligne complexes, chaloupées et lumineuses, conférant ce groove imparable à l’ensemble (écoutez voir le titre éponyme !). 


L’extraordinaire "Plant Life", extrait d’une interminable session d’impro (plus de 10 heures consécutives), dévoile une facette encore plus électronique et expérimentale. On retrouve ici le groupe au beau milieu du dancefloor armé d’une rythmique dansante et d’un groove draconien. Le titre peut d’emblée surprendre, mais cet ensemble frais et ambitieux s’avèrera irrésistible après quelques écoutes. "Trullo" viendra également le rejoindre dans le panier des compositions les plus ambitieuses avec son beat électro associés à des percussions africaines. 


Dans son ensemble, Sympathy for Life se veut encore plus accessible que son prédécesseur, notamment au niveau des mélodies. Ne vous fiez pas au caractère gentillet du tranquille "Just Shadows" qui renferme de belles merveilles mélodiques, notamment au niveau des solos de guitare bien sentis. Interventions guitaristiques qui font d’ailleurs leur apparition sur ce septième album, jusqu’au conclusif "Pulcinella", du haut de ses 7 minutes, sur lequel Andrew Savage a apparemment été inspiré par David Gilmour.


Indiscutablement, les Parquet Courts se modernisent avec ce septième album , désormais doté d’un groove évident qui se marie à merveille au post-punk de leurs débuts. Malgré quelques rares moment d’hésitations ("Application/Apparatus" en tête), Sympathy for Life permet au quatuor de tenir avec conviction sa désormais solide place dans le milieu de l’indie rock américain. Nous voilà maintenant tenu en haleine pour les éventuelles productions à venir, et pour un groupe qui ne ressemble à aucun autre, c'est déjà beaucoup !


 


À écouter : "Walking at a Downtown Pace", "Plant Life", "Sympathy for Life"

Si vous aimez Sympathy For Life, vous aimerez ...
Commentaires
MathieuAR, le 20/11/2021 à 20:21
Merci pour ton retour :) En effet, un groupe qui a su maitriser son évolution au fil des albums !
DiegoAR, le 19/11/2021 à 16:34
En grand fan de Wide Awake !, je me demandais bien ce que Parquet Courts pouvait réserver pour la suite. Cet album est d'une fraîcheur et d'une originalité bienvenues. Un groupe en pleine confiance et qui ose des choses ! Ils méritent d'être mis en valeur comme tu l'as bien fait Mathieu !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Parquet Courts


Wide Awake!


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également