↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Blackberry Smoke


Holding All the Roses


(10/02/2015 - - Rock sudiste - Genre : Rock)
Produit par Legged Records

1- Let Me Help You (Find the Door) / 2- Holding All The Roses / 3- Living In The Song / 4- Rock And Roll Again / 5- Woman In The Moon / 6- Too High / 7- Wish In One Hand / 8- Randolph County Farewell / 9- payback's a bitch / 10- Lay It All On Me / 11- No Way Back To Eden / 12- Fire in the Hole
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Le chef-d'oeuvre de Blackberry Smoke"
François, le 01/05/2020
( mots)

Trois années pour sortir un successeur à l’acclamé The Whippoorwill, mais une entrée en matière in medias res, très énergique. C’est ainsi qu’est lancée la machine folle de Holding all the Roses, quatrième album de Blackberry Smoke. 


En effet, les deux premiers morceaux, qui s’enchaînent sans pause, annoncent un programme incroyable. "Let Me Help You (Find the Door)" envoie toute l’énergie du DixieLand grâce à son riff plein d’entrain complété par une guitare acoustique en arrière-plan, puis le titre éponyme, mêlant picking et grosses guitares, pousse à son paroxysme le délire d’énergie de cette entrée en matière. Refrain imparable, contraste hard-rock / folk, passage de violon (inattendu, mais franchement bienvenu), orgues emphatiques, chorus de guitare court mais intense : le groupe atteint des sommets. A chaque fois que cet album est lancé sur les platines, on comprend aisément pourquoi il fait figure de chef-d’œuvre. En six minutes, deux morceaux, et finalement dès les premières notes, il nous capture et nous emmène dans le vieux sud. 


Et nous voyagerons à travers toute la palette sonore et esthétique de cette riche terre du rock : country, blues-rock, swamp rock sont de la partie. Mais même les titres plus légers possèdent la force qu’il manquait sur le précédent volet : le lancinant "Living in the Song", par exemple, ne se contente pas de jouer dans l’Americana mais pousse les traits de guitare avec du gain et préfère l’orgue au piano. Ceux qui aiment les morceaux plus calmes auront quand même de quoi s’en mettre sous la dent : "Woman in the Moon" et ses claviers ampoulés, les swamp rock "No Way Back to Eden" et "Too High". On ira même au saloon se désaltérer, avant une dernière partie d’album beaucoup plus électrique, avec "Lay It All on Me". Aucun ennui sur ces titres tous plus réussis les uns que les autres, les arrangements sont très bien pensés (avec l’ajout d’instruments traditionnels, de transitions instrumentales, de refrains mélodiques, de chorus …), bien plus que sur son prédécesseur. 


Les rivages des Allman Brothers sont un peu quittés pour retrouver l’école plus rock de Lynyrd Skynyrd, ce qui est illustré, entre autres, avec "Wish in One Hand" dans une veine blues-rock. L’influence plus moderne des The Black Crowes est également sensible : l’exceptionnel "Payback’s a Bitch" joue sur les mêmes types de rythmes et de ruptures dans son riff, ou par "Fire in the Hole" qui permet une fin en apothéose. 


Vous l’aurez compris, Holding All the Roses est un incontournable du rock sudiste, et peut-être le meilleur album de Blackberry Smoke – cela se discute, on peut en convenir. En tout cas, varié et plein de vie, il emportera les suffrages des amoureux les plus exigeants du genre. 


 

Commentaires
Francois, le 01/05/2020 à 17:31
Merci pour ton retour, et c'est carrément l'esprit Black Crowes (quel groupe !) je suis d'accord. Heureux que ça te plaise.
MaximeL, le 01/05/2020 à 16:16
Je te rejoins François : les 2 premiers titres déglinguent. Ca m'a un peu rappelé les Black Crowes, que je n'ai pas réécouté depuis des lustres.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Blackberry Smoke


Find A Light


Critique d'album

Blackberry Smoke


Like An Arrow


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également