↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

La Route du rock 2004


Jaakk, le 15/09/2004

Dimanche - 3ème et dernière soirée hélas!

Girls in Hawaii


(TOUTOUN:) -vers 21h- C'est sous un ciel vachement douteux qu'on se dirige vers la scène, au plein milieu du set de Girls in Hawaii. Et ils étaient très (mais alors très) contents d'être là. Il est vrai que mes souvenirs de ces belges sont assez vagues, mais je retiens quand même des p'tits gars sur la scène qui sautent partout de droite à gauche puis de gauche à droite sur fond d'un rock-pop sympa comme tout, surtout venant d'un groupe aussi jeune qu'eux, Jey l'a prédit, ce sera un grand groupe dans les années a venir !

21h55 Blonde Redhead


(TOUTOUN:) Le peu que j'avais écouté dans l'espace presse m'avait complètement plu : la musique distillée par Blonde Red Head semblait sombre et marquée par une voix au bord de la fêlure. L'excitation me taraudait de plus en plus au fil du temps passé à les attendre.
Malheureusement, pendant ce temps là, l'orage lui arrive aussi et on commence déjà à admirer le ciel qui se zèbre au loin...
Le concert commence quand même (il pleut déjà bien et je suis déjà trempé !), musique atmosphériquement saturée, très belle voix au micro, j'en frissonne de plaisir.
Mais là c'est le drame, l'orage est trop près du Fort et par peur de tout envoyer en l'air, la technique fait s'arrêter le groupe et nous demande de patienter quelques instants.

(JAAK:)(Sans anticiper sur ce qui va suivre, c'est bien dommage d'avoir dû arrêter là ce concert. L'ambiance avait presque été bonifiée par la pluie. Tous recourbés, on tentait d'oublier toutes terminaisons nerveuses exceptées les nerfs auditifs. Et à ce jeu là, nos petites oreilles ont bien frissonné au son de Blonde Red Head.)

(TOUTOUN:) Et les « quelques instants » on les a bien senti bordel ! Bon, imaginez un rideau de flotte, oui le même que quand vous êtes chez vous, vous vous dîtes qu'on est bien chez soi à l'intérieur à faire tranquillement de la guitare avec comme boîte a rythmes la pluie battant contre les fenêtres et le tonnerre qui gronde. Vous l'avez bien là ? Et bah nous on était en dessous...
Je ne sais pas du tout combien de temps on a attendu là-dessous, 1h ? 1h30 ? Heureusement que j'avais chopé par hasard un parapluie. Mais le rock, tout le public (enfin celui qui restait, pas mal en fait, vu les circonstances) était là pour lui, alors on a tous patienté. Et dans la bonne ambiance s'il vous plaît car ceux qui restaient en voulaient massivement, et vas-y qu'on commence les jeux à la con du style « c'est à bâbord qu'on gueule les plus fort !! », j'crois que j'étais à tribord moi, avec Jaakk et une autre fille qui passait là par hasard contre une bande de gais lurons de 6-7 mecs...on a gagné il me semble non ?! On en a aussi profité pour faire un peu de pub pour le site, oui les deux allumés qui gueulaient « ALBUMROCK POINT NET !!! » c'était nous, mille excuses.

Puis, alors qu'on attendait personne, toute une petite foule s'active sur la scène, plus que d'habitude. Vint alors un moment de guette, rangent t-ils le matos ou bien... ?

Ou bien ! Après 10 petites minutes, un gars vient nous dire que oui, Dionysos va jouer, mais que attention hein, à la moindre embrouille climatique ils remballent tout, faut pas pousser mémé dans les orties non plus !


Vers 23h20 : Dionysos


(TOUTOUN:) Il ne restait que ceux qu'en voulaient (les warriors quoi), et le groupe bouclait enfin leur tournée (c'était leur dernier concert), en plus ils étaient 'achement contents d'être là et de nous avoir vus attendre sous ce temps. Comment voulez-vous que le set qui va venir soit raté ?
Il faut l'avouer, Dionysos mérite bien son titre de meilleur groupe français sur scène de l'année. L'énergie que développe Mathias Malzeu est ahurissante, et moi voir un petit bout de bonhomme sauter partout, grimper sur le bras de la caméra qui volait au-dessus de la foule, aller dire bonsoir aux régisseurs en faisant pour ça un aller-retour en slam, et bah ça me fait marrer ! Le problème c'est que le reste du groupe est donc forcément un peu en retrait, malgré les gros headbanging de la violoniste, la foule avait les yeux rivés sur le gars qui était jedi quand il était djeunz...
Mais derrière ce jeu de scène excellent, se cache une partie musicale qui ne l'est pas trop. Faute aux conditions ? En attendant, leur musique était tout juste passable tant on avait l'impression de ne rien comprendre par moment.

Et la suite ?


(TOUTOUN:) Tenir sous pluie, les pieds dans les boues pendant plus de deux heures, ça nous a pas mal minés quand même. Donc, c'est un peu honteux quand même mais tellement heureux de retourner au sec qu'on a séché les deux derniers concerts (à savoir Blues Explosion et Troublemakers). S'en suivit donc une longue séance de lavage de pompe puis d'épongeage. Sur le chemin du retour, l'heure était à la constatation des dégâts causés par l'orage. Il ne fut pas rare de voir des tentes plantées dans un bon 10cm d'eau et de boue et d'entendre des « Merde mais c'est tout trempé là-dedans !! ». Heureusement, les notres étaient plantées sur des petites buttes et bien sèches à l'intérieur.

C'est ainsi que se termine cette 14ème édition de la Route du Rock à Saint-Malo, je tiens à remercier toute l'organisation qui nous a gentiment offert un pass presse, à Osiris pour leurs shoes qui tiennent pas mal de temps dans des conditions assez extrêmes et à Jaakk qui les avait gentiment recouvertes de boue en surfant partout dans les flaques.
Encore merci et à l'année prochaine !

(JAAK:)Je confirme, persiste et signe. Un très bon festival!!!
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert