↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

La Route du rock 2004


Jaakk, le 15/09/2004

Samedi - 2ème journée

Lali Puna


(TOUTOUN:) -vers 20h40- Enfin revenu à la scène ! En même temps, il fallait bien se ressourcer un peu non ? Après une bonne douche à l'eau tout juste sortie des robinets (donc froide), une bonne bière, quelques bons sandwichs jambon et une bonne bière, nous voici enfin de retour !
Lali Puna était déjà depuis quelques minutes, combo allemand, leur musique a oscillé dans le monde de la pop-électro, toujours mélancolique mais de temps en temps sautillant. De la bonne musique, mais plus appropriée lorsqu'on est tranquillement et confortablement installé dans un fauteuil ou dans son lit. Valerie Trebeljahr peut effleurer les performances vocales de Björk, mais ne l'égalera jamais au niveau scénique. Dommage. Ceci dit, il font de la très bonne musique.

(JAAK:) Les concerts prennent toute leur mesure après un bon bain de mer au son des platines. Sans avoir quitté l'ambiance une minute, on a pu entrer directement dans l'univers de Lali Puna. Assez hypnotique, il m'a semblé que Valerie Trebeljahr pouvait se permettre de ne pas trop bouger dans sa robe rose. Un show en douceur.

22h00 : Air


(TOUTOUN:) Il y en a eu du monde à celui-là. Si auparavant (et après aussi d'ailleurs) le public était décontracté, il n'en fut rien pendant cette heure là : la foule était tellement dense et pressée que bien qu'on fût en extérieur, l'atmosphère devint rapidement invivable. Oui on les a bien ressenti les quelques 8000 personnes qui ne venaient que pour le duo Versaillais.
Au moins, ils ne sont pas venus pour rien car le spectacle que nous a donné Air eu un petit quelque chose de magique, bien qu'on ait le droit qu'aux " tubes " (même à " Sexy Boy " c'est dire !). Un très bon moment donc, surtout que pour ma part, j'ai trouvé le son meilleur que sur les albums. On les remerciera pour un petit instant privilégié rien que pour nous à Saint Malo : la seule représentation live du thème de la BO de Virgin Suicides avec le chanteur de...et bah j'en sais rien en fait ! On aurait presque dit celui de Phoenix, alors que normalement il s'agit de Gordon Tracks... (Gordon tracks était le pseudo du chanteur de Phoenix pour la BO de Virgin Suicide)

23h55 : Phoenix


(TOUTOUN:) Tiens quand on parle du loup...Trop peu connu sous nos latitudes, Phoenix cartonne pourtant aux USA et au Japon, et bah c'est bien dommage ! Car même si leur musique sonne un peu trop pop, elle n'en reste pas moins très plaisante à écouter. Sur scène, vu que le groupe est français, ça aide pour parler avec le public, une bonne relation et ambiance s'installe donc, assez pour que Thomas Mars nous laisse chanter pendant qu'il s'amuse à grimper aux échafaudages.
Bon concert, rien de surprenant il est vrai, mais l'ambiance et le son étaient de bonne qualité, on appréciera d'ailleurs le petit rappel de « Everything is everything » en acoustique rien qu'entre le chanteur et un des guitaristes pour moi le meilleur concert de ce soir.

(JAAK:) Meilleur concert du week-end pour ma part (avec toute la relativité qu'on peut donner à ce genre de classement). Une vraie communication avec le public et des morceaux qui tournent rond. Peut être qu'il aurait été sympa de nous faire partager un peu plus de titres par contre. On a eu le droit deux fois à « Everything is everything ». C'était très bien en acoustique mais leur deuxième album « Alphabetical » possède largement de quoi varier les plaisirs. Rappelez-vous quand même que je fais la fine bouche... Un très bon concert!

01h00 : TV on the Radio


(TOUTOUN:) J'avais eu la chance d'entendre un morceau a capela pendant la conférence de presse il me tardait donc de voir leur prestations sur scène. D'abord il y eu la surprise : Le trio New-yorkais est incontestablement un OVNI du rock tant leur musique est empruntée de soul. La présence du chanteur tout en sueur chemise ouverte et une sacré descente de whisky par le guitariste me firent sourire, sans oublier le troisième larron tantôt guitariste, clavier qui vira de sa place le batteur (qui en profita pour aller lui piquer sa guitare !).
Mais après la surprise vint l'ennui, bien qu'assez différente par rapport à celle du reste de la programmation de la Route du Rock, la musique de TV on the Radio a commencé à me lasser à partir de la 3 ou 4ème chanson. Peut-être était-ce du à la fatigue ? Quoi qu'il en soit, il me reste un léger goût de déception pour ce concert...

(JAAK:) Pas déçu du tout moi! Cd à écouter! Le chant un peu rauque du showman à la chemise ouverte mêlé à celui bien aiguë de son compère guitariste est un pur bonheur. Tantôt plaintif, tantôt enragé, notre chanteur tord son imposante carcasse sur fond de riffs, de batterie et de quelques beats sagement distillés. Il est vraiment impressionnant. Dommage que le guitariste-clavier et le bassiste ne prennent leur pied que dos au public dans leur coin.


01h55 : Peaches


(TOUTOUN:) Ahaha... ! La bonne blague ! N'importe quoi Peaches !!...
Désolé mais ce fut très peu pour moi, ayant déjà fait la douloureuse expérience de la voir en live en première partie de Marilyn Manson en novembre dernier à Paris, je n'ai même pas hésité entre attendre 45 minutes et voir une fille se faire huer et aller me pieuter.
Néanmoins, c'est quand même quelque chose à voir (juste) une fois dans sa vie : une fille qui à tout bout de champ hurle des " I don't give a fuck, I don't give a shit ", sur un fond de magnétophone passé devant un micro (pour la partie instru), ça laisse des séquelles... remarque cette fois-ci, il paraît qu'elle était accompagnée de catwomen en costume SM...
Même pas vu donc, et à peine entendue car les organisateurs étaient vachement sympa en offrant des boules-quiès à qui les voulait.

(JAAK:) Je ne le répéterai jamais assez, pensez ce que vous voulez du show, mais le CD vaut le coup, très efficace.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert