↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

La Route du rock 2004


Jaakk, le 15/09/2004

Vendredi - 1ère journée

1er jour, vers 19h30...


(TOUTOUN:) ça y est, Jaakk arrive enfin... ! Pffff, il pouvait pas être là avant lui non ? Sympa, à cause de lui j'ai loupé le premier concert : Now it's overhead. Dommage, de loin ça avait l'air d'être sympatoche, avec même des petits airs de chant à la Brian Molko et de REM (d'ailleurs Tim rencontré plus tard me confirmera ces impressions). Bon allez, on va pas lui faire la tête non plus à notre PDG designer de service, et c'est donc le sourire aux lèvres et l'esprit déjà empli de musique que nous nous dirigeons vers le son de The Beta Band (par l'entrée des VIP, hé oui, on est comme ça nous à Albumrock ! (pendant que nos compagnons à savoir un gentil motard, une gentille prof de musique et la plus gentille des petites amies possibles et imaginables passent par la file " petit festivalier normal "...)

20h30 : The Beta Band


(TOUTOUN:) Derrière ce nom qui rime avec quelque chose d'infinalisé se cache en fait la musique des produits laitiers. Eh oui, derrière les filles en sous-vêtements avec des gouttes de lait dessus qui prennent des trajectoires fantasques, la musique c'est eux !
Allez, on arrête tout de suite, The Beta Band est LA mauvaise surprise du festival : le chanteur sonne à moitié faux, les parties instrumentales sont une sorte de capharnaüm pour les oreilles et les musiciens restent cantonnés à leurs instruments de prédilection ce qui tronque totalement le spectacle...allez, on va se chercher une bière et on reviendra pour la suite...

(JAAK:) Elle est quand même bien foutue cette musique derrières les " sensations pures ". Dommage en effet pour le " manque d'audibilité ". Le CD évite peut-être ce problème et pourrait ainsi valoir le coup.

21h55 : The Kills


(TOUTOUN:) ...Et la suite fut !
D'abord on se demande « mais merde ils sont que deux là ! », ensuite on se marre et on apprécie.
Formé par un guitariste anglais et une chanteuse américaine, The Kills reprend le rock là où l'avait laissé PJ Harvey. Sur scène, presque tout se passe dans une petite boîte à rythmes posée à côté du guitariste. Imaginez une chanteuse aux longs cheveux noirs qui headbang d'avant en arrière, un mec sur une 6-cordes qui balance des riffs à fond et qui les fait et les re-fait tourner en boucle, imaginez simplement du pur rock'n roll...The Kills nous a fait tout ça, on a même eu le droit en prime à quelques plantages de la boîte a rythmes et évidemment aucun solo guitare, du pur rock on vous dit ! Et ça déménage, là on se dit, merci la Route du Rock...

23h20 : dEUS


(TOUTOUN:) La grosse tête d'affiche de ce soir. Mon préféré de cette première soirée. Mais Alzheimer doit être proche car malheureusement, trop peu de souvenirs me reviennent si ce n'est que leur musique était formidable ! Une sorte de Noir Des' à la belge, avec quand même beaucoup plus de folie et de longueur (on a eu le droit qu'à 4 morceaux (sans le rappel) pour plus d'une demi-heure de musique). Leur show était impeccable et j'ai personnellement adoré le musicos qui se servait de son violon comme une guitare !...c'est plus facile pour lui péter une corde !
On aura quand même le droit à un rappel (il y en a eu peu), mais tout ça m'a donné envie de les découvrir, ça tombe bien leur nouvel album sort en septembre (mais on est en septembre mon dieu !!)

00h55 : LCD Soundsystem


(TOUTOUN:) Pfiouu, attendre 40 minutes pour un nouveau concert après dEUS, c'est rude : les mollets commencent à tirer, les genoux à défaillir, le dos à craquer (remarque avec tout ce qu'il a porté pour trouver un endroit où planter sa tente...) mais allez que diable ! Du courage, de la curiosité !
Et on en a eu...puis LCD Soundsystem est arrivé (enfin !). Plus électro qu'à proprement parler rock, ces jeunes gens venus de NY délivrent une heure durant une musique qui invite à s'exprimer sur le dancefloor. Sorte de rythmes groovy assez crétins mais rapides, leur musique transcende tout le public...et donc une bonne partie ira se coucher ! L'autre dansera... Une bonne surprise mais bon...
Jaakk lui avait adoré si je me rappelle bien mais en même temps...bah c'est Jaakk quoi ! (allez, je déconne quoi !)

(JAAK:) Ce concert aura été une très bonne occasion de comprendre en musique ce dont parleront plus tard les gars de TV on the Radio, à savoir « le flux New Yorkais ». On retrouvera facilement des points communs avec les beats électros et la voix criade des Rapture. Une belle énergie sur scène en tous cas.

02h20 : RJD2


(TOUTOUN:) Je ne vais pas essayer d'inventer quelque chose ici puisque la fatigue avait eu raison de moi. Par contre de loin, ça avait l'air assez intéressant, complètement barré electro-hip-hop-abstractif il faut l'avouer, mais intéressant. Par contre, niveau jeu de scène...ce n'est rien qu'un DJ donc... (Enfin ce sont juste des commentaires de dedans les douches hein !)
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert