↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Popa Chubby


Electric Chubbyland


(09/11/2006 - Dixiefrog - Blues New Yorkais - Genre : Rock)
Produit par

101- Intro (Live Part.1) / 102- Spanish Castle Magic (Live Part.1) / 103- Foxy Lady (Live Part.1) / 104- Catfish Blues (Live Part.1) / 105- The Wind Cries Mary (Live Part.1) / 106- Purple Haze (Live Part.1) / 201- Intro (Live Part.2) / 202- Come On (Live Part.2) / 203- Red House (Live Part.2) / 204- Who Knows (Live Part.2) / 205- Hey Joe (Live Part.2) / 206- Little Wing (Live Part.2) / 1- Manic Depression / 2- Up From The Skies / 3- I Don'T Live Today / 4- Isabella / 5- Burning Of The Midnight Lamp / 6- Highway Chile
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (26 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Popa Chubby plays Jimi Hendrix. Tout est dit pour ces 2h30 de grand blues..."
Jerome, le 09/11/2006
( mots)

Mais qui arrêtera Popa Chubby ? Non satisfait de s'être imposé comme un des fers de lance du blues Made In New York, il faut en plus qu'il s'avère être un des artistes les plus prolifiques de ces dernières années. Car, si Popa revient aujourd'hui, ce n'est pas avec dans sa manche un nouvel album lambda, mais plutôt un triple skeud consacré uniquement au Voodoo Child. Autant dire que l'événement n'a d'égal que le talent du bonhomme... Installez-vous confortablement dans votre fauteuil, car au menu ce soir, je vous propose donc un double live enregistré en février 2006 à The Corner Stage, petit club new-yorkais, avec en guise d'accompagnement un album studio constitué des titres de Jimi Hendrix que Mister Chubby n'a malheureusement pas pu jouer durant ces quelques sessions.
Et le premier constat que l'on peut faire, en faisant rapidement le tour du disque, c'est que Popa Chubby s'est penché en grande majorité sur une des périodes sûrement les plus intéressantes du maître incontesté de la Strat, à savoir ses débuts. Pas moins de huit titres sont directement issus de Are You Experienced, premier opus de la discographie Hendrixienne. Mais la force de l'artiste réside avant tout dans la puissance de ses interprétations. Loin de dénaturer les originaux, il n'hésite pas à rajouter la petite touche Chubby consistant en grande partie à laisser le champ libre à sa six -cordes et à se lancer dans des solos énormissimes. Car oui, le King de New York a toujours été un grand fan de l'enfant de Seattle. Et comme tout fan qui se respecte, il connaît ses classiques. Et bien plus encore, car il n'hésite pas à s'atteler à des titres rarement joués en live par leur auteur comme "Remember", "Burning Of The Midnight Lamp" ou encore "3rd Stone From The Sun".
Mais rassurez-vous, les grands classiques ne sont pas laissés en reste. Et au terme d'un "Hey Joe" de plus de onze minutes, on se rend compte qu'on est passé d'un hommage à une véritable redécouverte sous forme de démonstration. Le grand Popa, égal à lui-même, nous catapulte, tel un boxeur, ses envolées guitaristiques directement au fond des tympans. Et le pire c'est qu'on ose en redemander... Et tous ceux qui, comme moi, ne ratent pas un concert du bluesman quand il ne passe pas trop loin, pourront vous le dire. Un concert de Popa Chubby est vraiment quelque chose à vivre, pour peu que le doux murmure d'une Stratocaster en plein sprint vous fasse vibrer. Et ce double live réussi parfaitement à capter l'ambiance caractéristique de ce genre de live... Quand vous savez que vous êtes en train de vivre quelque chose de grand et que vous ne voulez surtout pas en perdre une miette.
Petite précision pour les plus réticents qui hésiteraient encore à goûter à cette prestation monumentale... Ne vous fiez pas à la tracklist qui peut, c'est vrai, sembler un peu légère pour un triple album. Car au final, c'est bien plus de 2h30 de grande musique qui vous attend au travers ces pistes. 2h30 pendant lesquelles un monstre du blues actuel rend hommage à l'un des plus grands guitaristes de tous les temps. Alors, comme le dit l'artiste lui-même "Play it Loud ! Or... PLAY IT LOUD !!!"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct