↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Pamela Hute


V 1.1 (EP)


(01/01/2007 - autoprod - - Genre : Rock)
Produit par

1- Identical / 2- Waste of time / 3- My dear / 4- Chocolate soup / 5- Phone calls / 6- Pink safari
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Un rock énergique, entre PJ Harvey et Brit-pop efficace. On attend la suite!"
Florent, le 12/02/2007
( mots)

Les Mashed Potatoes ça parle à quelqu'un ? C'était le premier groupe de Pamela Hute, dans sa jeunesse, avec lequel elle tournait sur Paris, au Gibus et autre New Morning... Par la suite, Pamela décide de changer et de créer son propre groupe, entourée de 3 accolytes: Why-T, Egee et Laurent.

Après plusieurs années de travail, Pamela Hute sort son premier véritable EP, V1.1, qui, il faut le dire est une très bonne surprise... Dans la même veine de ce qui se fait actuellement actuellement de mieux dans le domaine sur la scène française (Nadj, Victoria Tiblin...), Pamela Hute nous offre ici une galette, entre songwriting assumé et brut à la PJ Harvey et electro-rock à la Pravda.

Le morceau "Identical" est tout à fait représentatif de cette ambiance, non loin d'un espèce de brit-punk electro pour le moins accrocheur. La ballade aigre-douce"Waste of time" est un tube en puissance malgré les 4 minutes de son, rappelant tantôt Alanis Morrissette, tantôt les Breeders, tantôt Sheryl Crow...

Mais assez de références, Pamela Hute trace sa route, en témoignent des morceaux très efficaces, courts, accrocheurs avec des riffs bien en place dans une ambiance garage comme "My dear" ou bien le très bon "Phone calls". Les guitares sont bien là et on ne s'en plaindra pas. Et si sur "Pink safari", les nappes numériques semblent prendre le dessus, le tout prend une allure vraiment plaisante.

On attend avec impatience la sortie d'un vrai LP dans un avenir assez proche, sur un label pour Pamela Hute. La scène française actuelle ne s'endort pas et on ne peut que se féliciter de trouver des groupes énergiques et accrocheurs qui ne lâchent pas l'affaire et font avancer la machine. Pamela Hute est de ceux-là. L'avenir leur appartient.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Pamela Hute


Critique d'album

Pamela Hute


4-Tracks EP


Album de la semaine

Black Mountain


Destroyer


"

Cela vous aura peut-être échappé, mais Black Mountain a discrètement rendu l’âme il y a de cela un peu plus de deux ans. Oh, rien d’aussi dramatique qu’un split avec tambours et trompettes, rien qu’un départ en catimini, celui du couple Amber Webber - Joshua Wells à qui l’on doit le sémillant projet alternatif Lightning Dust, dont on attend par là même un nouvel album très bientôt. Sans annonce, communiqué ni explications, alors que les canadiens venaient d’écoper de leur plus beau succès critique avec leur magnifique IV. Bien sûr, les choses sont loin d’être aussi simples, et la note accordée à ce Destroyer vient d’ailleurs démentir la sentence prononcée en début de paragraphe. Néanmoins, une page se tourne, et autant on oubliera sans doute assez facilement le cogneur Wells - remplacé poste pour poste par Adam Bulgasem, autant il sera bien plus ardu de faire abstraction du chant mystique de Webber qui nous laissera à jamais orphelins.

"
À lire également