↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Immediate


In Towers & Clouds


(18/09/2006 - Dad Records - - Genre : Rock)
Produit par

1- Aspects / 2- Lonely / 3- Fashion or faith / 4- Big sad eyes / 5- Don't you ever / 6- Stop and remember / 7- You, reflected / 8- Let this light fill your eyes / 9- A ghost in this house / 10- In towers & clouds / 11- Can't stop moving
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.0/5 pour cet album
"Le premier album de The Immediate. A éviter."
Blandine, le 14/02/2007
( mots)

Chacun conçoit la musique comme il l'entend, mais en général, les amateurs de rock sont d'accord sur un point : la musique est là pour nous remuer les tripes, nous donner envie de sauter, de pleurer, de trouver que le monde est beau ou moche. Le vrai rock, le bon, c'est de l'émotion pure.
Malheureusement, on classe comme groupes de rock des gens comme les Dublinois de The Immediate. Une écoute rapide sur leur Myspace pourrait présager du bon. On lit même que leurs influences vont de The Velvet Underground à Green Day , en passant par Pink Floyd et même Jacques Brel. Là, vraiment, je reste dubitative.
Oui effectivement, c'est du rock avec des guitares, de la batterie, une basse, quelqu'un qui chante. Cependant, après l'écoute intégrale déjà laborieuse de leur premier album (qui sortira le 26 mars 2007), niveau émotion, rien de rien.
Pourtant l'idée de base était bonne : quatre musiciens qui jouent de plusieurs instruments (trois guitaristes, trois bassistes, trois batteurs) et chantent. On aurait pu imaginer que l'apport de toutes ces personnalités pourrait donner naissance à une œuvre intéressante. Mais tout est plat et sans aucune originalité. On ne peut cependant pas reprocher à The Immediate de jouer une musique totalement basique. La recherche est là, le potentiel de chaque instrument est utilisé, mais il manque quelque chose. De temps en temps l'attention s'arrête sur quelques notes et puis non, finalement, on n'arrive pas à apprécier. Cela ressemble à tout et n'importe quoi, à tous les groupes que l'on entend en ce moment sans jamais savoir de qui il s'agit vraiment. Les mélodies sont archi-connues et les voix n'ont pas de saveur. Aucun morceau ne ressort vraiment du lot pour sauver l'impression générale que donne l'album. Même après plusieurs écoutes, lorsque j'arrive aux dernières notes, un certain soulagement m'envahit : je vais enfin pouvoir passer à autre chose et écouter quelque chose d'intéressant…

C'est dommage. Il y a sans doute du potentiel dans ce groupe qui débute. Peut-être que ça vaut le coup de les voir en live. En tout cas cet album sans âme restera caché dans un coin pour laisser la place sur l'étagère aux vrais groupes talentueux.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également