↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

C2C


Tetra


(03/09/2012 - On And On - Turntablism - Genre : Autres)
Produit par

1- The Cell / 2- Down The Road / 3- Kings Season / 4- Because Of You / 5- Delta / 6- Who Are You / 7- Happy / 8- Give Up The Ghost / 9- The Beat / 10- Genius / 11- Together / 12- Arcades / 13- Le Banquet / 14- F.U.Y.A.
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (11 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"C2C a sorti sans doute l'album le plus remarqué de 2012. Et il y a de quoi."
Geoffrey, le 14/01/2013
( mots)

Il est assez étrange d’avoir à aborder un album aussi curieux que couronné de succès. À ne pas nier : le turntablism reste peu connu, et encore moins reconnu sous son nom propre. Il n’y a pourtant qu’à voir les jauges qui dégueulaient du public lors des concerts de C2C pour remarquer que l’engouement pour ce style s’intensifie. Nous avions DJ Shadow pour le trip-hop, puis plus proche de nous, l’autre quatuor Birdy Nam Nam davantage axé électro. Voici maintenant C2C et leur musique aux frontières de la pop, du hip-hop, du trip-hop, ou encore du funk. 

C’est certain que Tetra a de quoi plaire : rythmé par des basses lourdes, construit sur des sons agréables, rarement dissonant, chacun des titres se révèle avec beaucoup d’efficacité. À commencer par les deux titres qui valent l’achat du disque : "The Cell" et "Fuya", structurellement proches l’un de l’autre, qui se déroulent sur une basse lente et profonde, et une mélodie accrocheuse bien que minimaliste. Entre les deux, les quatre DJ alignent les hymnes et des morceaux plus remarquables les uns que les autres, dans leur propre genre, sur fond du doux et chaleureux crépitement du vinyle. Ainsi, "Down the road" marque la polyvalence du groupe par son funk country, alors que "Happy" étonne par son gospel électro où les scratchs rythment l’orgue Hammond. Une diversité qui se retrouve aussi dans des ressemblances avec d’autres groupes, tels que Tahiti 80 pour "Give up the ghost" ou encore «Rinôçérôse» pour "Genius", pourtant éloignés de la technique de C2C .

Mais C2C est arrivé par la force du poignet à rendre accessible ce style qui ne l’était pas au départ en produisant des titres issus de samples qu’ils ont eux-mêmes créé. De la triche ? En tout cas, c’est une technique qui ne manque pas d’améliorer l’audibilité de chacun des morceaux qui sont (et pour cause) composés entièrement par les quatre DJ, tout en cohérence, tout en harmonie.

Ne gâchons pas notre plaisir, et ignorons cette supercherie. Elle ne doit pas intervenir dans notre appréciation de ce disque, rendu plus facilement abordable dans un style pourtant loin d’une simple pop dénuée de relief. Ici, on en est loin : Tertra tape, assomme, et fait rêver ou taper du pied. Ça tombe bien, c’est tout ce qu’on lui demande.
 
 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également