↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Bad Wizard


Sky High


(21/02/2006 - Howler Records - Stoner Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Sky High / 2- He's A Rat / 3- Agent / 4- Jealous Man / 5- Black Navigator / 6- 13x Around The World / 7- Strawberry / 8- Slow Down / 9- Pass It On
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Du garage rock bien graisseux qui sent l'asphalte fondu et la bibine tiède. Hips"
Maxime, le 05/04/2006
( mots)

Soyons réalistes, nous n’aurons pas tous le privilège de posséder une Harley et de pouvoir ainsi rentrer dans le club très fermé des cheveux gras et des aisselles puantes. Pas grave, on a la musique qui va avec. Quintet américain sale, bête et méchant juste comme il faut, Bad Wizard est taillé pile poil pour nous. Blousons en cuir, santiags pourries, jeans délavés, barbe huileuse et yeux hagards, rien ne manque à leur panoplie. Leurs morceaux restent en conformité avec le décorum : du binaire rugueux aussi épais qu‘un fond de bac à frites mal vidangé, façon guitares stoner boostées par des scansions garage-punk. Le genre de progéniture qu’a dû engendrer Motörhead ou AC/DC un soir de beuverie.

Trois albums parus dans les bacs et un seul credo : faire des disques qui comportent moins de 10 chansons et ne dépassent pas la demi-heure. Noble ambition… Le petit dernier vient pourtant mettre les bâtons dans les roues de ces bikers invétérés. S’il reste aussi bas du front que ses prédécesseurs, ce disque joue méchamment avec la pédale de frein. Bad Wizard en a apparemment marre de raser le bitume et se prend à mater les étoiles. Gaffe à pas se manger un cactus au passage.

Si l’on ne peut vraiment parler de déception ou de faute de goût, force est de reconnaître que le groupe convainc moins lorsqu’il joue la longueur et se donne des allures zeppliniennes qui sentent la bière éventée ("Black Navigator") ou qu‘il vienne foutre en l‘air un titre qui avait bien commencé en le plombant d‘une jam mal fichue ("Slow Down"). L’ouverture de l’album, emphatique au possible, inquiète un peu. On est cependant vite rassurés puisque le naturel revenant au galop, le groupe consent à passer la seconde et venir rattraper l’auditeur par le futal le temps de glaviots métalliques enfin dignes de lui ("Jealous Man", "13x Around The World"). Il s’acquitte d’ailleurs assez bien d’une chanson un poil plus complexe, avec changements de rythme et riffs un chouïa plus soignés ("Agent").

Mais rien à faire. Il suffit d’entendre les premières mesures de "Strawberry", petite pépite abrasive jetée entre deux pintes de Bud tiède, pour se dire que Bad Wizard n’est jamais aussi bon que lorsqu’il joue la musique pour laquelle il est né. On aimerait que le groupe en prenne conscience. Les Ramones se moquaient bien d’évoluer. Évoluer pour quoi faire quand on a trouvé son style ? En l’état, Sky High est loin d’être calamiteux, il est même plutôt plaisant. Mais celles et ceux qui voudront se frotter à ce que le groupe a produit de meilleur seraient tout aussi indiqués de se jeter sur leur effort précédent, le carrément jouissif #1 Tonite !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également