↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

AC/DC


High Voltage


(30/04/1976 - Atco - Hard rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par Harry Vanda, George Young

1- It's a Long Way to the Top (If You Wanna Rock 'n' Roll) / 2- Rock 'n' Roll Singer / 3- The Jack / 4- Live Wire / 5- T.N.T. / 6- Can I Sit Next to You Girl / 7- Little Lover / 8- She's Got Balls / 9- High Voltage
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (27 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Premier album du groupe inventeur du Hard Rock"
Théo, le 12/01/2006
( mots)

Au milieu des 70's, certains groupes, dont celui de nos 5 australiens d'AC/DC, en ont assez du Glam-rock, de Queen notamment, et n'hésitent pas à mettre les amplis à fond. AC/DC livre donc son premier album sur le sol européen en 1976, qui est en réalité une compilation des deux premiers sortis exclusivement en Australie (High Voltage et T.N.T.).

Avec la première piste ("It's a Long Way to the Top") on est tout de suite fixé : des riffs basiques mais extrêmement puissants, deux guitares (une rythmique et une solo) qui se complètent à merveille et même une cornemuse, rapellant par ailleurs les origines écossaises de ces messieurs, le tout rendant cette première piste très riche. On retrouve en piste 3 "The Jack", chanson blues-rock au possible et mettant l'accent sur les influences à peine dissimulées du groupe. La cultissime chanson "T.N.T." est également présente sur cet album en piste 5. Enfin en dernière piste on trouve "High Voltage", plutôt méconnu du groupe mais qui vaut carrément le détour puisque extêmement entrainante et marquant, de par son titre, l'amour de la formation pour les riffs electriques. En conséquence, il ne faut pas s'attendre à trouver dans cet album quelque guitare acoustique...

En conclusion, on peut dire que tout curieux non-réticent au groupe ou même aux guitares électriques se doit de découvrir ce premier album qui en vaut la peine et qui lui permettera ainsi d'en connaitre un peu plus sur la génèse de ce groupe devenu mythique.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

AC/DC


Rock or Bust


Critique d'album

AC/DC


Black Ice


Critique d'album

AC/DC


Stiff Upper Lip


Album de la semaine

Pearl Jam


Gigaton


"

Si tout le monde connaît l’adage “qui aime bien châtie bien”, il semblerait que certains fans aient du mal à laisser leur formation fétiche se faire vertement critiquer, quand bien même elle n’aurait à l’évidence pas réellement cherché à se surpasser. Qu’on ne s’y trompe pas : Pearl Jam est un grand groupe, l’un des meilleurs à avoir émergé durant la décennie 90, une formation techniquement solide, artistiquement intègre et qui peut de surcroît compter sur un chanteur d’exception, mais un groupe qui a eu un peu trop tendance à vivre sur ses acquis durant les vingt dernières années. D’aucuns auront pu se contenter des corrects Lightning BoltBackspacerRiot Act et autre PJ (on peut même y ajouter un ou deux disques au passage) tandis que d’autres auront conspué le quintette de Seattle pour son évidente paresse. Rétrospectivement, et à l’écoute de ce Gigaton assez inespéré, ces derniers n’avaient pas tort, même si l’horizon Ten - Vs - Vitalogy paraît encore bien loin.

"
À lire également