↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Akira & The Airborne Particles


True Love Waits


(19/08/2008 - Autoproduit - Electro trip-hop - Genre : Autres)
Produit par

1- Some Water Afraid Of Noise / 2- I Know A Way / 3- Prevent Me From Seeing Pictures / 4- Tears Are Washing Me / 5- Flowers / 6- Someone Else But You... / 7- Her Necklace / 8- Tortoise & Tarkovski / 9- The Beginning Of The End
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Après Agora Fidelio, Akira se lance en solo..."
Jerome, le 22/10/2008
( mots)

A chaque fois c'est la même chose. A chaque fois que votre serviteur choisi un disque au hasard dans sa caisse estampillée "A Chroniquer - URGENT", il y a toujours ce petit fourmillement au fond de son crâne. Cette petite voix qui vient lui susurrer dans l'oreille "Et si tu ne savais pas quoi dire de celui-là ?". Pas dans le sens de rester, comme qui dirait, le cul entre deux chaises à ne pas savoir par quel sillon prendre la galette qui trône sous ses yeux. Non non. Mais plutôt l'appréhension de se faire prendre par surprise. De tomber sur une production réticente à la critique. Le type d'album qui vous percute de plein fouet, vous passe sur le corps et repart aussi sec en vous laissant l'air hagard dans votre fauteuil. "Mais qu'est ce qui viens de se passer là ?!". Le style d'album que vous vous passez en boucle, partout, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, dans toutes les conditions possibles et imaginables. Juste au cas ou il faille se trouver dans des dispositions particulières pour réussir à cerner le dit-objet. Mais rassurez-vous. En général, le doute ne persiste pas très longtemps. C'est vrai, l'originalité musicale, ça fait belle lurette qu'on n'y croit plus vraiment.

Sauf que des fois, ça ne rate pas. Et pourtant, ce n'est pas les avertissements qui manquaient : "La musique d'Akira se définit surtout par la création d'un univers bien particulier...". "Ecouter son premier album True Love Waits, c'est entrer dans une parenthèse qui n'appartient qu'à lui...". Mais bon, vous savez ce que c'est. Les effets d'annonce, ça fait belle lurette qu'on y croit plus vraiment. Non plus.

Sauf que, ce que l'ex-membre d'Agora Fidelio avait oublié de préciser, c'est que cette parenthèse n'a beau appartenir qu'à lui, cela ne lui empêche pas de l'ouvrir aux autres, pour plonger l'auditeur dans ce qui pourrait vulgairement être considéré comme la bande originale d'une tranche de sa vie, aux accents trip-hop électro soft-rock. Une tranche si personnelle, qu'Akira lui a donné vie dans une autoproduction totale. De l'écriture à la distribution. De l'artwork jusqu'au spleen teinté d'espoir tapissant l'ambiance de la plupart de ces morceaux. Mais sans jamais tomber dans la surenchère. Sans jamais sombrer dans le pathétique ou le larmoyant. Mais plutôt en livrant le tout d'un bloc avec une sincérité absolue et une franchise assez troublante. Avec une dose de Tricky le côté gangsta bad-boy en moins, un soupçon de Radiohead période Amnesiac mais sans l'overdose de machine, et on imagine également une grande part de vécu. Et au final, comment ne pas être ébranlé par les mélodies de "Some Water Afraid Of Noise" ou de "Tears Are Washing Me" ? Ou par l'enchevêtrement des guitares de "Flowers" ? Alors que "Someone Else But You..." sonne comme une évidence, et qu'on se retrouve le nez dans son verre au fond duquel des restes de glaçons terminent leur fonte avec "Tortoise & Tarkovski" comme toile d'ambiance.

Mais on pourrait débattre de longues heures sur la délicatesse de la production ou l'émotion qui se dégage de ce premier disque, jouant d'adjectifs et de morceaux de phrases plus ou moins bien sentis, cherchant le qualificatif parfait pour chacun de ces neuf titres, qu'au final le constat serait le même. Implacable, mais tellement vrai. Ce premier album d'Akira & The Airborne Particles est tout simplement beau. De cette beauté simple, qui parle à tout le monde, qui vous chatouille les intestins en même temps que des images se superposent au son. Le véritable amour attend peut être quelque part, mais en attendant, on aura au moins trouvé de quoi accompagner nos errances nocturnes.

Au fait, comme indiqué, ce premier album d'Akira & The Airborne Particles est du fait maison complet. Du coup, la seule solution pour goûter au voyage est de vous rendre à cette adresse.

Si vous aimez True Love Waits, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également