↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Roses Kings Castles


Roses Kings Castles


(24/09/2008 - French Dog Records - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Entroubled / 2- Horses / 3- Sparkling Bootz / 4- Broken Homes / 5- Burn Your Town Down / 6- Brass Winter / 7- Run And Hide / 8- Never Certain / 9- Folk Song / 10- Fool's Revenge
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"L'album pop entêtant du batteur des Babyshambles. "
Margaux, le 24/11/2008
( mots)

Les Babyshambles sont bien connus pour leur leader turbulent qui remplit les tabloïds anglais, annule ses shows au dernier moment, et vit des histoires passionnées avec des mannequins. En revanche, le groupe est beaucoup moins connu pour ses autres musiciens qui restent quelque peu dans l’ombre. Adam Ficek est l’un d’entre eux, à la batterie, mais refuse que cette place forge son identité. Durant son temps libre, il s’adonne aux platines en tant que DJ, mais surtout, il écrit des chansons pop-folk en jouant de tous les instruments : guitare, piano, flûte, harmonica et batterie. Devant le succès innattendu de son myspace sur lequel il avait posté quelques morceaux "pour voir", il se retrousse les manches et enregistre dix chansons pop.

Lors  de l’intro du premier morceau "Entroubled", on a un peu peur, elle ressemblerait presque au tout début de morceaux comme "You Talk" des Babyshambles, en plus garage. Et puis finalement non, la musique se met en place, entêtante et sautillante. Roses Kings Castles est une sorte de pop merveilleuse qui a le pouvoir d’embellir à peu près tout et n’importe quoi, même un trajet de métro. Un album qui donne envie de se rouler dans les feuilles mortes, de siffloter en même temps que Ficek sur "Sparkling Bootz", de se taper un moonwalk suivi de quelques sautillements, sur des chansons comme "Entroubled", "Never Certain", "Run and Hide", ou encore la magique "Horses". Si le début de l’album est plutôt enjoué, il est aussi traversé de ballades mélancoliques comme de gros nuages gris chargés de pluie anglaise poussés paisiblement par le vent ("Burn Your Town Down", "Brass Winter"). "Folk Song" transforme même Adam Ficek en digne descendant de Nick Drake le temps d’une chanson. Le son est brut, proche de celui d’une démo, les paroles sont élégantes et simples : Adam Ficek est un dandy pop distingué. Il mélange les styles comme des couleurs, et passe de l’un à l’autre sans effort apparent.

Mais le disque ne prend pas à la gorge, l’auditeur ne sera pas submergé par trop d’émotions, si ce n’est cette espèce de ravissement simple. Il est sympathique et plaisant, mais sans doute a-t-il un petit côté trop gentil qui risque d’en agacer certains. Roses Kings Castles reste cependant un excellent album de pop anglaise, loin du psychédélisme ambiant et des albums surproduits agaçants. Ficek réussit à arracher le sticker "batteur" qu’on lui avait collé sur le front, et trace sa route en tant que multi-instumentiste talentueux.

 

Si vous aimez Roses Kings Castles, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également