↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Première écoute d'album

Helloween


Helloween


(18/06/2021 - Nuclear Blast - Speed Metal - Genre : Hard / Métal)

1- Out for the Glory / 2- Fear of the Fallen / 3- Best Time / 4- Mass Pollution / 5- Angels / 6- Rise Without Chains / 7- Indestructible / 8- Robot King / 9- Cyanide / 10- Down in the Dumps / 11- Orbit / 12- Skyfall /
Note de 4/5
Note de 4/5
Voilà un album aussi attendu qu'inattendu. Attendu puisqu'il marque un retour après un long silence et rassemble la fine fleur des chanteurs qui ont marqué l'histoire du groupe. Inattendu parce qu'il y a bien longtemps qu'Helloween, formation culte du Power Metal germanique, n'avait pas produit quelque chose d'aussi exceptionnelle. Certes, comme la pochette l'indique, le groupe renoue avec son esthétique des années 1980 (son âge d'or), mais il le fait à travers des compositions très abouties, épiques, prenantes, scerties de soli exemplaires. Un jalon dans leur discographie, et peut-être le retour de gloire de l'année parmi les vétérans du rock au sens large. Ah oui, y'a eu Accept aussi !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Helloween


Pink Bubbles Go Ape


Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également