↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Teenage Fanclub


Rock (Indie Pop / Alternatif)

Membres :
Norman Blake (Chant, Guitare)
Raymond McGinley (Chant, Guitare solo)
Francis MacDonald (Batterie)
Dave McGowan (Clavier)
Gerard Love (Chant, Basse)

Sites :
Teenage Fanclub
Facebook
Site Label

Teenage Fanclub est un groupe de rock alternatif écossais formé à Bellshill en 1989.

Après des débuts quelque peu chaotiques, le groupe stabilise sa signature sonore et arrive à pleine maturité en 1991 avec son troisième album Bandwagonesque. Le groupe peut se targuer d'avoir volé le titre d'album de l'année au Nevermind de Nirvana, au Loveless de My Bloody Valentine (signé sur le même label qu'eux) ou encore le Out Of Time de R.E.M..

Surfant sur son succès critique et public, le groupe atteint son meilleur classement aux charts britanniques avec son album Songs From Northern Britain en 1997 (3ème).

Après ça, le groupe continuera à être saluer par la critique, sans pour autant conserver a popularité. Mais ces sorties discographiques de grande qualité en font un groupe culte pour de nombreux mélomanes.

Son dernier album, Here, sorti en 2016, a en partie été enregistré en Provence.

Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également
Compte-rendu de concert