↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Top rédacteurs et lecteurs (1er trimestre 2021)


Collectif, le 21/05/2021

Après l'opulence quantitative et qualitative de l'année 2020 en termes de sorties, le premier semestre de l'année 2021 nous a semblé, du moins pour une partie de la rédaction, un peu plus faiblard. Les productions susceptibles de nous intéresser n'ont pas été si nombreuses, même si nous avons quelques rattrapages à réaliser (Meer, Heavy Feather, Hot Breath ...), et malgré de très bons disques, il y a eu peu de réels coups de cœur. Ne soyons pas trop sombres non plus, puisque nous avons déjà proposé des dizaines de chroniques sur les albums de 2021, et nous avons pu compléter notre récit de l'an I de la Covid19 (2020 - calendrier grégorien). 

 

Toujours aussi tournée vers l'international (et pas seulement vers les deux grands pays anglo-saxons), la rédaction d'Albumrock a plébiscité les Belges de Balthazar, les Néerlandais de DeWolff (qui deviennent une référence solide du site), les Suédois de Soen, les Allemands d'Accept, les Norvégiens de Meer (la chronique arrive ...) ou de Caligonaut, le Français JPL. Je commettrais un affront si je ne mentionnais pas The Darkest Skies Are the Brightest d'Anneke Van Giersbergen, c'est chose faite. Ce serait oublier Black Country New Road pour l'Angleterre et Weezer pour les US qui ont proposé de belles productions : le rock continue de trouver ses royaumes des deux côtés de l'Atlantique. 

 

Mais ce premier semestre est avant tout celui de la polémique, des déchirements, de la foire d'empoigne. On passera vite sur le dernier Foo Fighters qui a valu des volées de bois vert à Nicolas, pour rappeler à votre mémoire deux albums qui divisent : le très pop The Future Bites de Steven Wilson, aussi médiocre selon les uns qu'excellent selon les autres, et The Battle at Garden's Gate de Greta Van Fleet, groupe qui continue de susciter autant d'amour que de haine, quoique des conversions semblent avoir eu lieu avec ce second LP. De l'encre (numérique) a coulé en interne, et plus largement parmi les amateurs (la critique professionnelle en a curieusement peu fait écho, mais son enthousiasme pour la moindre sortie semble plus dirigée vers les labels que vers les lecteurs). Pour cela au moins, ces deux albums méritent notre attention : ils maintiennent en vie la verve des mélomanes (et leur mauvaise foi légendaire). 

 

François pour la rédaction. 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également