↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Les Top 10 des Vacances : #62 Foo Fighters


Mathilde, le 01/11/2022

Dans l'esprit de la série d’été durant laquelle un rédacteur vous proposait de découvrir ou de réviser un groupe plus ou moins culte en dix titres, les vacances de la Toussaint poursuivent l’élaboration de ses Top 10. Vous aurez droit à une sélection représentative qui vise à mettre en avant des morceaux par rapport à leur place dans le répertoire du groupe, sans toutefois renoncer à la subjectivité avec des choix parfois plus inattendus. Aujourd’hui, un best of d'un des plus grands groupes de rock actuel, les Foo Fighters. Même si c'est un best  of, il ne contient pas "Best of You" et même si Dave Grohl est notre héros (à presque tous), il n'y a pas "My Hero". Mais c'est pas les bons titres qui manquent dans ce groupe, constant et rassurant. Ce top est aussi un hommage à Taylor Hawkins, qui nous a quittés en mars 2022.

 

10 - "Walking After You", The Colour And The Shape - 1997 : quelle charmante sérénade, (qui vaut encore plus le coup en mode super acoustique), que voulez-vous c'est un peu le "A ma Place" d'Axel Bauer et Zazie à l'américaine (voir le clip), ça fonctionne. Plus sérieusement, quand on le réduit à la voix et aux cordes, il prend l'aspect d'une berceuse bien tournée. C'est sucré mais ça fait pas trop de caries. 

 

9 - "The Sky Is A Neighborhood,", Concrete And Gold - 2017 : album un peu gnangnan et déroutant, il faut l'écouter plusieurs fois pour se laisser cueillir par les propositions (tel Dirty Water"), et ce titre a le don de se faire adopter une fois (qu'on a vu son clip) qu'on veut bien s'y laisser aller. Le fameux lâcher-prise.

 

8 - "All My Life", One By One - 2002 : beh oui, il est là ! Récompensé en 2004 du Grammy Award du meilleur album rock (depuis considéré comme pas ouf par le groupe), il marque l'avènement d'un groupe de foule, un groupe fédérateur, tout autant aimé pour son réel talent que pour sa disponibilité populaire. Les Foo Fighters sont destinés à la multitude.

 

7 - "Something For Nothing", Sonic Highways (2014) : un titre errant tout en étant syncopé, qui met en avant les guitares et la basse d'une façon ludique et réjouissante. Ascendant comme les "skycrapers" de sa pochette, "Something for Nothing" est particulièrement bien construit. Un beau travail d'urbanisme.

 

6 - "Arlandria", Wasting Light (2011) : un hymne à l'état qui a vu grandir Dave (la Virginie)."Arlandria"est une poupée gigogne recelant d'instants différents qui se révèlent au fur et à mesure d'une façon jamais vraiment attendue. Well done.

 

5 - "I'll Stick Around", Foo Fighters (1995) : Grohl est protecteur et promet d'être toujours dans le coin (on l'espère aussi). Les riffs d'intro sont caricaturaux par leur overdrive, mais introduisent une mélodie so nineties comme l'auraient fait les brillants copains d'Audioslave.

 

4 - "Razor", In Your Honor (2005) : comme une face B, ce titre est d'une beauté rare, avec sa base grondante et légère à la fois. Dénudé mais parfait.

 

3 - "Time Like These", One By One (2002) : les fous-Foo brillent dans leurs ballades nostalgiques, et celle-ci parle du fait de se relever quand on est au plus bas, que c'est dans ces moments-là qu'on apprend à aimer ce/ceux dont on peut être privés. Grâce à son chewing-gum constamment calé dans la joue, qui lui permet de saliver, la voix de Dave est gouleyante à souhait.

 

2 - "The Pretender" - Echoes, Silence, Patience and Grace (2007): le titre est conquérant avec l'entrée de la caisse claire métronomique à 32". Grohl le dit lui-même: il appelle les "skeletons" à "marching in". Un vrai titre de ralliement pour les fans. Les harmonies font merveille sur le refrain. Avec toujours ce côté brut grunge et un brin punk à chanter droit sans s'encombrer de trop d'amplitude fréquentielle. Il n'y en a de toutes façons pas besoin.

 

1 - "Everlong" - The Colour and The Shape (1997) : les guitares se superposent, d'une part en susurré, et d'autre part en saturé. Et c'est ça en fait l'essence de la musique de Foo Fighters: des titres épiques et mélodiques (teinté de valeur ajoutée grunge) mais qui sont tout autant de confidences auprès desquelles chacun peut s'identifier. Le refrain "If everything could ever feel this real forever" avec ses allitérations f/v et e ([i] en anglais) chantées en partie sur la même note vise juste. Ce qui en fait un titre du coup assez impeccable. Comme ce groupe aimant, aimable et définitivement aimé. Que du love à vif ce top.

  

 

Playlist à écouter sur toutes les plateformes en copiant collant ce lien : https://www.tunemymusic.com/?share=ahuv2whyyeqc

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !