↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Mogwai


Date : 06/06/2003
Salle : Olympic (Nantes)
Première partie :
Tim, le 06/06/2003
( mots)
C'est avant même la sortie de leur quatrième album "Happy songs for happy people" que les 5 membres de Mogwaï débarquent en France pour 4 dates, autant dire qu'il faut avoir de la chance pour espérer les croiser. Heureusement leur route s'arrète à Nantes et je vais pouvoir réparrer l'erreur que j'avais fait il y a deux ans en les manquant lors de leur passage à la route du rock. Arrivant un peu en avance je suis descendu au bar qui se trouve sous la salle de l'Olympic et c'est en lisant différents flyers auprès d'une bière que j'ai pu croiser trois des membres du groupe qui quelques minutes avant le début du concert avaient l'air détendu rigolant et blaguant avec un fort accent Ecossais. C'est assez impressionnant de les voir évoluer sur scène. Imaginez un groupe de 5 personnes dont 4 de front au bord de la scène, 3 guitares et une basse... et en arrière plan la batterie. Quand ils se mettent à jouer, tous concentrés sur leur instrument, c'est du délire. En effet leur musique alterne moments énergiques avec passages doux, calmes pour ensuite laisser place à une explosion sonore sans pareil, saturations à la clef. Effet garanti, on se laisse emporter même s'il est vrai que pour certains, particulièrement ceux peu enclain à ce type de musique, cela peut se rapporter à du bruit. Mais il n'en est rien, tout en finement travaillé, chacun vient tour à tour changer d'instrument, guitare puis basse, guitare puis clavier, basse puis guitare... seul le batteur ne change pas. Le micro placé en devant de la scène n'a que deux utilisations, remercier le public et accrocher des mediators. Mogwaï est un groupe presque entièrement instrumental, les seules voix étant travaillées en direct lors du concert, rendu complètement incompréhensibles. Leurs nouvelles chansons, encore inconnues du public s'enchainent sans problème, le style Mogwaï fait recette, mais c'est avant les 2 rappels, lorsqu'ils interprètent "You don't know Jesus" et "2 Rights make one Wrong" paru sur leur précédent album "Rock action" que le public se révèle fin amateur, des cris s'élèvent de la scène, c'est du délire. Lors de leur deuxième et dernier rappel, tous les ampli qui servent de 'retour son' sont retournés face au public et le groupe se laisse entrainer dans un délire sonique plus que délirant. Attention les oreilles, pas de limite, distorsions, saturations, ils jouent à genoux, d'autres avec les pieds, le son tournant en boucle dans les ampli, la fumée rend le tout peu perceptible, deux guitares se retrouvent accrochées en croix sur un des ampli, tous les projecteurs et sources de lumière de la scène sont allumés et tournés vers le public... Ahurissant, quand tout s'arrète mes oreilles sifflent, à mon réveil le lendemain elles siffleront toujours. Mogwaï qu'on se le dise c'est du son, du pur son, des guitares exploitées à leur maximum, un moment inoubliable.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également