↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Monster Truck


Warriors


(30/09/2022 - - Hard Rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Warriors / 2- Fuzz Mountain / 3- Golden Woman / 4- Live Free / 5- Country Livin' / 6- Get My Things & Go / 7- Love & Time / 8- I Got A Feelin' / 9- Wild Man / 10- Still Got Fire
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Rien ne vaut la saveur des choses simples"
François, le 05/10/2022
( mots)

Il y a avait longtemps qu’on n’avait pas entendu parler des Canadiens de Monster Truck, quatre ans sur le plan discographique, depuis True Rockers qui avait surpris par une "Evolution" très (trop) maintream – en réalité, il s’agissait d’un single piégeur, qui tranchait avec le reste d’un album demeurant dans leur style hard-rock sans concession.


Et c’est avec la finesse d’un convoi de la liberté qu’ils reviennent en 2022, troquant la digression grand-public d’"Evolution" pour l’entrée en matière très Heavy de "Warriors", un excellent titre aux accents Metal revival, guitares jumelles mélodiques et riffs robustes à l’appui, registre que la pochette pouvait évoquer dans son esthétique Metal 1980’s. Mais la présence des chœurs qui rendent le titre addictif et tubesque rappelle l’inscription du groupe dans un registre Hard-rock moderne d’Outre-Atlantique, style qui domine l’ensemble de l’opus, sans grande surprise. Ce qui ne veut pas dire sans talent.


D’ailleurs, à propos des chœurs, il y en aura sur de nombreux refrains, une méthode efficace pour gonfler l’attrait des morceaux et leur potentiel séducteur, que ce soit sur le très bon "Fuzz Mountain", groovy et gorgé de claviers, une indéniable réussite aussi moderne qu’enraciné, ou sur "Golden Woman", un morceau rentre-dedans, aussi direct qu’Heavy, avec un refrain typiquement nord-américain. En outre, il aura fallu "I Got a Feelin’" pour qu’on entende enfin en studio les "ohoooh ohohoooh" incontournables pour demander un rappel en fin de concert.


Cette touche très Nouveau Monde se ressent dans le choix des riffs, des mélodies et dans la façon de chanter, incroyablement chaleureuse et presque sudiste, ce qui est d’autant plus sensible quand l’esthétique est clairement piochée de ce côté-ci ("Love & Vein" et surtout "Country Livin’", dans une pure veine Blackberry Smoke).


Ainsi, qu’on soit dans un moment très saturé et lourd tel "Live Free", qu’on revisite le blues texan (comprendre à la ZZ Top) à l’aide de grosses guitares sur "Get My Things and Gone", qu’on recherche de l’efficacité de "Wild Man", les musiciens de l’Ontario proposent bel et bien un hard-rock très nord-américain dans l’approche, en l’occurrence pour le meilleur. Le final aux refrains emphatiques "Still Got Fire", renforcé d’un court intermède presque a capella, ne nous donnera pas tort.


Pour un quatrième album depuis longtemps attendu, Monster Truck a sorti le grand jeu et propose un dix-titres imparable, très direct (la brièveté des morceaux en fait leur force) et toujours pertinent. En bref, nous avons là du hard-rock aussi traditionnel que moderne, franchement aguicheur sans jamais lorgner du côté du FM, et diablement enthousiasmant. En voiture, en soirée, seul pour pratiquer l’ air guitar, peu importe au fond, il s’agit exactement de l’album que vous attendiez pour ce genre d’occasion. Promis, vous ne serez pas déçus.


A écouter : "Warriors", "Fuzz Mountain", "Still Got Fire"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !