↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Lucifer


Lucifer IV


(29/10/2021 - - Heavy Doom - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Archangel Of Death / 2- Wild Hearses / 3- Crucifix (I Burn For You) / 4- Bring Me His Head / 5- Mausoleum / 6- The Funeral Pyre / 7- Cold As A Tombstone / 8- Louise / 9- Nightmare / 10- Orion / 11- Phobos
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Tempête dans un bénitier"
François, le 18/11/2021
( mots)

Les nuits des Walpurgis offertes par Lucifer depuis maintenant quatre albums sont relativement appréciées par une partie de la rédaction. Il est vrai que le groupe de hard-rock teinté de doom et d’ésotérisme fleurant bon les 1970’s possède une véritable identité marquée notamment par le chant de Johanna Sadonis et mise en valeur par des musiciens ne manquant pas de savoir-faire (avec Nicke Andersson à la batterie, il fallait s’en douter). A l’orée des 2020’s, la productivité du combo n’a d’ailleurs jamais été aussi intense. 


Quatrième chapitre aussi sobrement intitulé que ses prédécesseurs, Lucifer IV provoque dès sa couverture avec la crucifixion de son égérie, tandis que la liste des titres pousse à l’extrême le délire démoniaques et morbides ("Crucifix", "Mausoleum", "Archangel of Death" …). Il y a même, au sein des différents clips qui accompagnent les singles, une esthétique piochée dans la filmographie de Rob Zombie, entre le grain d’image assez retro et la mise en scène horrifique aussi crue qu’ésotérique. Alors, quand on sort les orgues sur "Mausoleum" pour accompagner de très bons passages de guitare et de basse, nous sommes plongés sans anicroche dans les ambiances horrifiques portées par ces profanateurs. Plus encore, si l’on se permet une petite introduction au clavier désuet et désaccordé ("Nightmare") … 


En toute honnêteté, la formation n’apporte pas de grande nouveauté à sa recette un peu éculée, et cela pour le meilleur comme pour le pire. Au-delà du très bon "Mausoleum" suscité, l’auditeur ne feindra pas son plaisir quand Lucifer adopte des tournants un peu pop dans les refrains. On pense ici au très ésotérique "Crucifix (I Burn for You)" ou à l’excellent "Bring Me His Head". Il en va de même sur "Cold as a Tombstone" assez lourd, mais plus enlevé sur ses refrains et son solo. Une façon de composer qui est loin d’être innovante chez eux mais qui fait toujours son petit effet. 


Par contre, Lucifer tourne parfois en rond, et choisit mal son ouverture avec un "Archangel of Death" sans grande inventivité, semblant déjà entendu dans des déclinaisons un peu différentes. Du hard-rock plus classique comme "Louise" (malgré une introduction prometteuse) ou "Phobos", un "Orion" qui lorgne un peu chez Portishead ... On peut lister ainsi des pièces qui n’emporteront réellement que le nouvel auditeur découvrant Lucifer sur le tard. D’une part, il faut dire que quand ils parviennent un peu à renouveler leur style, ils demeurent assez convenus dans ces nouvelles explorations (sachant qu’on retrouve toujours la marque de la Bête dans tous les morceaux). D’autre part, il faut rappeler que ce ne sont pas des mauvais titres en soi, simplement des choses déjà entendues ou un peu trop classiques. 


Il faut savoir apprécier ce que l’album nous offre et retenir le bilan suivant : de bons titres bien accrocheurs qui apportent des plaisirs non simulés, d’autres beaucoup plus anecdotiques, le tout avec une forte identité qui permet de mettre en avant un véritable savoir-faire mais également des mécaniques tellement rodées qu’on frôle l’automatisme. Ni un faux-pas, ni un chef-d’œuvre, mais des interrogations pour la suite. 


A écouter : "Bring Me His Head", "Mausoleum", "Cold as a Tombstone"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Lucifer


Lucifer III


Critique d'album

Lucifer


Lucifer II


Critique d'album

Lucifer


Lucifer I


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également