↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Ange


Culinaire Lingus


(12/11/2001 - Mercury - Rock Progressif - Genre : Rock)
Produit par

1- Jusqu'où iront-ils / 2- Cueillir les fruits du sérail / 3- Adrénaline / 4- Farces et attrapes / 5- Culinaire Lingus / 6- Les odeurs de cousine / 7- Intérieur nuit / 8- Univers et nirvana / 9- Gargantua / 10- On sexe / 11- Cadavres exquis / 12- Autour d'un cadavre exquis
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Le nouvel Ange poursuit son exploration métallique du prog pour nous envoyer au 7ème ciel..."
Jules, le 29/11/2021
( mots)

Depuis le temps que cela nous pendait au nez. Ange revient en 2001 avec un dix-septième album dont le thème principal est.. le sexe et, plus largement, tout ce qui s'y apparente. Depuis plus de trente ans maintenant, on remarque dans les paroles de Christian Décamps que ce dernier est assez porté sur la chose. Mais comme il s'agît d'Ange, le concept de l'album usera aussi de contresens et parallèles habiles avec le champ lexical de la nourriture, d'où le titre de l'album d'ailleurs.


Le line-up ne se trouve pas modifié à l'exception de l'intégration d'un nouveau membre, Caroline Crozat qui fera un long chemin avec le groupe et prendra place aux côtés du père au chant. C'est la première fois qu'une femme intègre le groupe et il faut dire que la présence d'une voix féminine étonne autant qu'elle ravit ("On Sexe", "Cadavre Exquis").


Cet album se situe globalement dans la ligne du précédent qu'était La Voiture A Eau, à savoir un son assez métallique où la guitare se veut plus agressive, surtout lorsqu'elle est doublée par un duo grosse caisse/caisse claire simpliste et prompte au rock dur ("Culinaire Lingus"). La guitare d'Hassan Hajdi est même plus "hard" que l'album précédent, en témoignent "Univers Et Nirvana" où Hassan Hajdi donne de la voix, et "On Sexe" dont les riffs frisent le métal. 


Quelques morceaux ne traitent pas du thème principal comme "Jusqu'Où Iront-Ils ?" qui se distingue en voulant être une critique de la société vue par Christian Décamps. Lequel a décidé de s'amuser quelque peu en nous offrant un titre aux sons de fête foraine avec "Farce Et Attrapes". Rien d'extraordinaire mais somme toute assez sympathique. Autre curiosité, "Adrénaline", le single potentiel de l'album à base de guitare acoustique et violon typé "irlandais" avec des paroles collant parfaitement au thème.


On prend également plaisir à renouer avec la voix de Tristan Décamps accompagnée d'un piano, dans une sobriété et une précision notables ("Intérieur-Nuit"). Sa voix se distingue de celle de Christian à ses débuts mais lorsque l'on entend ce type de morceau, on peut aisément se laisser aller à penser que c'est de l'Ange première mouture ! On acclamait Christian pour ses paroles, Francis pour sa composition et aujourd'hui, on acclame Tristan pour sa voix.


Alors oui, la nouvelle formation est bien plus directe, plus agressive sur le plan rock. Toutefois, et il ne faut pas s'y tromper, Ange reste un illustre représentant du prog dans ce qu'il a de plus noble. Entendons par là complexité de la composition, originalité des arrangements et précision de l'expérimentation. Sur Culinaire Lingus, quelques morceaux nous ramènent à l'âge d'or du genre grâce à des ambiances à la fois spatiales et sous-marines ("Les Odeurs De Cousine") et grâce à l'évocation d'un personnage de littérature remis au goût du jour dans un morceau aux milles facettes ("Gargantua").


Enfin, notons quand même la présence sur ce disque de bon nombres d'invités prestigieux ! Steven Wilson s'il vous plaît, qui est crédité au mixage de "Cueillir Les Fruits Du Sérail" et "Cadavre Exquis". On avait vu juste lorsque l'on parlait d'une forte proximité artistique entre la nouvelle formation et le britannique dès La Voiture A Eau... Le final de l'album, "Autour D'Un Cadavre Exquis" rassemble pas moins de 9 guitaristes parmi lesquels Paul Personne et "Nono" Krieff de Trust ! Certains anciens sont aussi de la partie (Claude Demet, Serge Cuénot, etc.) sur ce morceau planant à la sauce gilmourienne...


Encore une agréable surprise que nous offre Ange sur ce dix-septième album, dans la droite ligne de son excellent prédécesseur. Le groupe atteint sa véritable maturité ici, plus de trente après sa naissance. Mais à quoi bon compter le temps, un Ange n'est-il pas éternel ?  

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !