↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Yann Destal


The great blue scar


(16/01/2004 - Barclay - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Great blue sky / 2- I stand / 3- Down (on the ground) / 4- It's war / 5- Make the call / 6- Feel else / 7- I was right / 8- Was or wasn't here / 9- Outta my life / 10- Gone forever / 11- Only you / 12- You're there
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Le premier album solo de l'ex Modjo !"
Lilian, le 08/04/2004
( mots)

"Lady - Hear me tonight - 'Cause my feeling - Is just so right"... Ça ne vous rappelle rien ? Bon je sais que je chante très mal, mais quand même ! Ces quelques paroles posées sur un son très "dancefloor" donnait le titre "Lady", énorme succès mondial de l'été 2000 qui catapultait Modjo au devant de la scène musicale. Quel rapport, me direz-vous ? Et bien Yann Destal est tout simplement la moitié du duo français Modjo, et se lance maintenant dans une aventure solo bien loin du dancefloor, dans un univers plutôt pop-rock. Le jeune homme s'est occupé sur cet album de la plupart des instruments : voix, ch?urs, batterie, percus, clavier, basse, guitare, flûte et même clarinette (si si !) ; on peut donc comprendre qu'il ait eu envie de s'évader de la musique de Modjo pour mettre son talent au service de toutes ces compétences.

Ce qui est assez marquant dans la musique de Yann Destal, c'est la nostalgie qu'elle dégage. Chacun des morceaux qui composent l'album pourrait s'inscrire dans une époque passée avec un naturel assez bluffant. Des années 80 à 70 et même jusqu'aux années 50/60 grâce à une très personnelle adaptation du "Only you" d'Elvis Presley. On notera surtout une attirance assez marquée pour la musique des Pink Floyd. "It's War" d'abord rappelle le groupe anglais avec un refrain atmosphérique, mais c'est surtout "Was or wasn't here" qui ne peut cacher ses influences floydiennes tant le chant doux et chargé d'écho nous replonge dans leur musique. Le chant est justement l'intérêt majeur de cet album. Yann Destal surprend par ses capacités vocales allant de l'aigu au grave avec aisance, mais a tendance à étouffer ce talent sous une musique un peu trop pompeuse, gonflée aux cordes et aux ch?urs. Cette espèce de retrait du chant donne d'ailleurs une fausse impression à la première écoute, et il en faudra une deuxième pour percevoir le talent du chanteur.

Même si le ton "musique d'ambiance" de cet album se révèle un peu lassant à force, on ne peut pas nier la qualité de chacune des chansons qu'il comporte, et encore moins le talent de son compositeur, suffisamment éclectique pour nous surprendre encore et encore...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également