↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Wishbone Ash


Pilgrimage


(19/09/1971 - Decca - - Genre : Rock)
Produit par Derek Lawrence

1- Vas Dis / 2- The Pilgrim / 3- Jail Bait / 4- Alone / 5- Lullabye / 6- Valediction / 7- Where Were You Tomorrow
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Second album beaucoup plus progressif, qui affirme l'identité du groupe et confirme son talent."
François, le 18/03/2019
( mots)

Forts du succès de leur premier album, les comparses de Wishbone Ash se lance rapidement – chose fréquente à l’époque – dans la réalisation d’un second volet, Pilgrimage, en 1971. La direction choisie est celle du rock progressif, cet album étant, de toute leur discographie, le plus ancré dans ce courant, sans pour autant mettre de côté le jeu de guitare ultra-mélodique caractéristique de la formation. 


Dès le premier titre pourtant relativement électrique, "Vas Dis", les libertés rythmiques (en saccades) et les onomatopées en guise de chant, suivant la mélodie de la guitare, lui donnant un aspect canterburyen. Que dire de "The Pilgrim" ? Après une longue et langoureuse introduction, les guitares arrivent derrière un rythme très heurté pour plus de huit minutes intégralement instrumentales (les voix, encore une fois, servent uniquement comme instrument, aucune parole n’est prononcée). Variations rythmiques et mélodiques sur un thème répétitif à la structure brisée donnent une dimension réellement progressive à ce titre qui est devenu un classique. Notez le pont lourd à la batterie amenant des montées/descentes de l’ensemble des instruments. L’instrumental "Lullaby" fait naître une ambiance éthérée et douce avec une guitare cristalline et une basse bien ronde, à l’opposé du précédent titre. 


Certains morceaux prennent une coloration un peu différente. Très rock avec des racines blues, "Jail Bait" déborde d’énergie et de groove. L’édition de 1991 a rajouté en bonus une version live du titre prouvant son potentiel scénique. "Where Were You Tomorrow" est dans la même veine mais manque cruellement d’originalité : un très long blues-rock (plus de dix minutes) avec beaucoup de solos, sorte de jam enregistré live. On est à la limite du remplissage. C’est également le côté folk-rock qui s’exprime ici : "Alone" et sa démonstration de twin-guitars, ou dans une certaine mesure "Lullaby". 


Pour ceux qui sont à la recherche d’Argus, éternelle balise du groupe, "Valediction" est pour vous, surement le titre le plus mémorable de Pilgrimage pour le riff du refrain rompant avec les arpèges du refrain, ou, le solo contrasté, épique tout en étant doux. Mais là aussi les variations progressives, notamment en fin de morceau, seront de mise. 


Facilement compréhensible étant donné le contexte musical mais ovni dans la discographie du groupe, Pilgrimage sera adoré ou laissera pantois les auditeurs. Peu de chant (surtout si on considère seulement les parties avec des paroles), des expérimentations, des parties de guitare extrêmement bien écrites montrant une maturité gagnée, pour un album prog’ sans perdre la touche du groupe. Plus que recommandable d’un point de vue musicale comme d’un point de vue de l’histoire de Wishbone Ash


 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Wishbone Ash


New England


Critique d'album

Wishbone Ash


Locked In


Critique d'album

Wishbone Ash


Argus


Album de la semaine
À lire également