↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Raveonettes


Pretty in black


(03/05/2005 - Sony - pop rock - Genre : Rock)
Produit par

1- The Heavens / 2- Seductress of Bums / 3- Love in a Trashcan / 4- Sleepwalking / 5- Uncertain Times / 6- My Boyfriend's Back / 7- Here Comes Mary / 8- Red Tan / 9- Twilight / 10- Somewhere in Texas / 11- You Say You Lie / 12- Ode to L.A. / 13- If I Was Young
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Un album doux et attachant nous livrant un agréable voyage dans le passé."
Louisa, le 28/04/2009
( mots)

Dans l’histoire du rock, rares sont les groupes qui mettent autant en avant l’univers musical des années passées, à travers diverses influences, tout en restant complètement actuel et sans aucun doute indémodable. Pourtant, ce n’est pas la description exacte que l’on pourrait faire de The Raveonettes… Leur premier véritable album, Chain Gang Of Love, sorti une année après la parution d’un excellent huit titres (Whip It On), nous révèle un son qu’on peut qualifier de noisy, respirant les années 80 et le shoegaze, mêlant des sonorités bordéliques et déstructurées à une ambiance psyché, qu’on retrouve d’ailleurs sur la plupart de leurs pochettes d’album (qui en disent parfois long sur leur contenu !). Ce subtil mélange Velvet Underground/Jesus and Mary Chain qu’on leur connaît est sur cet album troqué contre une pop sucrée à la 60’s repensée à la sauce Raveonettes.

On s’en rend très vite compte : la patte Raveonettes est belle et bien présente. On retrouve cette simplicité d’écriture qui caractérise leurs morceaux, parfois peu élaborés, aux paroles légères, voire même infantiles. Le planant "The Heavens" entame Pretty In Black sur des harmonies très Blues. Juste ce qu’il faut de reverb pour donner au morceau une ambiance un brin surf, qu’on retrouve immédiatement sur la piste suivante aux allures de ballade pop, "Seductress of Bums". On sent sur ces deux morceaux l’influence américaine des 50’s et 60’s, comme si The Raveonettes s’amusaient à redonner vie à ces années incontestablement riches musicalement. La batterie de Moe Tucker fait ensuite son entrée et mène habilement les deux pistes suivantes, "Love In A Trashcan" et "Sleepwalking", probablement les deux tubes de cet album, plus dans le style habituel des Raveonettes. Les voix mixtes de Sharin Foo et Sune Rose Wagner y sont plus exploitées, s’entremêlent d’une justesse incroyable, et très souvent à la quinte, si on écoute bien.

Certaines pistes simples mettent en avant la guitare folk comme "Uncertain Times" et "Somewhere in Texas", morceaux caractérisant toute la sobriété de la composition des Raveonettes, autant du côté des guitares que des voix, enfantines, doucereuses, parfois même touchantes. Mais on s’intéresse moins à des morceaux comme "Here comes Mary", "Ode to L.A", "You say you lie", la dynamique et l’orginialité des Raveonettes s’épuise, et c’est souvent ce qui arrive quand on opte pour la simplicité. Des pistes probablement riches mais qui ne valent pas la peine qu’on s’y attarde, peut-être a-t-on fait le tour des capacités des Raveonettes ? On notera tout de même la reprise très correcte des Angels, "My Boyfriend’s back", remise au goût du jour avec fidélité. Le bilan est donc plutôt positif, surtout pour ceux qui apprécient l’atmosphère qui émane du son des Raveonettes, unique dans le genre.

Si vous aimez Pretty in black, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Raveonettes


Lust lust lust


Album de la semaine
À lire également