↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Gathering


if_then_else


(25/07/2000 - Century Media - Doom Prog - Genre : Hard / Métal)
Produit par The Gathering; Zlaya Hadzich

Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un bon album, coincé entre 2 diamants"
Maxime L, le 09/04/2019
( mots)

Nous avions laissé nos Hollandais en 1998, enfin auréolés d'un succès critique total avec l'extraordinaire How to Measure A Planet ? (HTMAP). Comment donner suite à un tel diamant, seulement 2 ans après sa sortie ?


Avant de se pencher sur ce If_Then_Else, il convient de s'arrêter sur la régularité métronomique des Bataves. Même si c'était monnaie courante dans les années 90 de sortir un album tous les 2 ou 3 ans, nos Hollandais préférés l'ont fait sans aucune faute de goût (on parle de la période Anneke bien sûr). Mandylion en 1995, Nighttime Birds en 1997, HTMAP en 1998 et donc If_Then_Else en octobre 2000 (sans compter le live Superheat sorti début 2000).


If_Then_Else est donc très attendu au tournant. Allait il être le premier accroc du groupe ? Allaient ils persister dans la recherche de sons et d'ambiances atmosphériques ? Les questions sont légion au moment d'insérer le cd dans la platine. La première chose qui frappe à l'écoute du titre inaugural "RollerCoaster", c'est qu'il est aussi lourd que le premier titre de HTMAP était fragile (souvenez vous le délicieux "Frail"). Le titre est très efficace, toutes guitares dehors, avec donc une lourdeur "heavy" un peu égarée depuis Mandylion.


A la sortie de l'album, les éléments de langage du groupe dans la presse spécialisée prônent un retour au métal, laissant de nouveau davantage de place aux guitares, avec des sonorités aussi plus modernes. Nouveau son donc, ainsi qu'une nouvelle identité visuelle, comme le prouve la nouvelle typographie du groupe sur la pochette (à mon sens pas leur plus grande inspiration..). Le son et les ambiances se veulent résolument "actuelles", à l'aube d'un nouveau millénaire où tout va plus vite. C'est aussi le sens de l'artwork avec sa photo volontairement floue du groupe marchant rapidement dans ce qui semble être un couloir de métro.


Sur la modernité du son, le bilan est indéniable. Le rock aérien et éthéré de HTMAP semble avoir laissé place à un rock électronique, voire presque indus par moments (toutes proportions gardées bien sûr). Des titres comme "Shot to pieces" ou "Bad Movie Scene" s'ils ne sont pas les plus réussis, sont les témoins de cette volonté de remplir davantage l'espace sonore (voire un peu trop pour le second, dont la deuxième partie est bien trop chargée). The Gathering a peut-être tenté par le biais de ces morceaux de récupérer à la volée la frange la plus "métal" de ses fans, par forcément les plus ouverts aux expérimentations pourtant prodigieuses de HTMAP


Et l'écoute de ce If_Then_Else laisse une sensation bizarre, comme si le groupe était coincé entre d'un côté sa volonté, presque contrariée, de raviver la flamme de son public métal et de l'autre son désir de prolonger l'expérimentation fantastique de HTMAP.


Cette ambiguïté est criante de vérité dès la troisième piste "Amity" (par ailleurs second single après "Rollercoaster"), où la mélodie hypnotique et les boucles lancinantes nous ramènent aux ambiances les plus trip-rock et les plus résolument abouties de HTMAP. Ce second single est l'un des points forts de l'album, sans doute une des meilleures compo enregistrées par le groupe, et faisant partie de façon quasi-systématique de toutes les set-lists de The Gathering ; Anneke et sa voix chaude et cristalline sachant parfaitement en sublimer chaque mesure.


En substance, difficile de donner suite à une oeuvre aussi marquée et aussi marquante que HTMAP. If_Then_Else n'est pas un mauvais album, loin de là. Il peut même constituer une excellente porte d'entrée pour tout profane souhaitant découvrir le groupe. Les morceaux plus "modernes" ne sont pas dénués d'interêts, "Colorado Incident" et ses murs de guitares, "Analog Park" et sa basse ronronnante se laissent parfaitement écouter.


Ce qui peut paraître un peu gênant, c'est que si le retour aux sources a été clamé haut et fort, c'est en réalité un trompe-l’œil ;  les titres les plus réussis étant ceux se rapprochant le plus de l'esprit HTMAP : "Amity" donc, ainsi que "Herbal movement","Saturnine", et une mention particulière à "Morphia's Waltz" et ses violons satinés et bienveillants. Ces titres parviennent à prolonger davantage la douce et langoureuse extase du chef d'oeuvre précédent.


Si The Gathering hésitait encore à la suite à donner à leur évolution, les différents retours sur If_Then_Else leur permettront d'y voir plus clair, quitte à définitivement laisser sur le carreau les fans les plus obtus. La création de leur propre label "Psychnoaut Records" encore dans les cartons en 2000, permettant à nos Hollandais de nous préparer un nouveau coup d'éclat à venir...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Gathering


Nighttime Birds


Critique d'album

The Gathering


Mandylion


Album de la semaine
À lire également